Assurance-vie : comment bien choisir son contrat ?

A LA UNE

En cette période de rentrée, les questions relatives à l’épargne et au patrimoine refont surface. Quels placements intelligents réaliser avec ses économies ? Face à cette problématique, l’assurance-vie est un outil de plus en plus prisé par les Français.

Toutefois, les offres en la matière sont nombreuses sur le marché et un certain nombre de précautions sont à prendre pour éviter les mauvaises surprises. Dans ces conditions, comment bien choisir son contrat d’assurance-vie ?

Assurance-vie : quels types d’investissements ?

Tout d’abord, le choix des supports d’investissement est une première étape cruciale. De quoi va se composer l’enveloppe fiscale qu’est l’assurance-vie ? Les possibilités sont multiples et, parfois, un trop grand nombre d’éventualités peut également vous dérouter.

C’est dans le conseil au futur souscripteur quant aux supports à privilégier que réside alors la qualité (ou non) du courtier que vous aurez choisi dans le cadre d’une gestion pilotée. Celle-ci consiste à déléguer la gestion des investissements à une société de gestion. Elle est par ailleurs largement plébiscitée par les personnes optant pour l’assurance-vie au détriment de la gestion libre.

Parmi les types d’investissements à favoriser, le placement dans un fonds euros vous permettra de bénéficier d’une certaine sécurité pour votre argent puisqu’il n’y a aucun risque de voir son capital diminuer avec cette option.

En contrepartie, il ne faut pas espérer des rendements très élevés de la part de ce support : la performance moyenne se situe autour de 1,8 %. Et ces rendements poursuivent leur baisse depuis plusieurs années.

Unités de Comptes : une assurance-vie pour tous les profils

Pour dynamiser son investissement, le souscripteur aura donc tout intérêt à compléter son fonds euros avec des Unités de Comptes (UC). Ces dernières sont des supports plus risqués permettant de diversifier vos investissements sur différentes classes d’actifs. Elles se présentent sous des formes multiples.

Parmi celles-ci, vous pouvez notamment opter pour les OPCVM (Organismes de Placement Collectif en Valeurs Mobilières). Dénommées communément « fonds » et gérées par des professionnels, ces enveloppes collectives sont investies dans des valeurs mobilières. Telles que les actions et les obligations.

D’autre part, ces OPCVM se classent en deux formes juridiques distinctes, à savoir les Sicav et les FCP. Des OPCVM que l’on peut aussi identifier selon leur stratégie d’investissement : fonds actions, fonds obligataires, fonds diversifiés.

Enfin, les Unités de Comptes peuvent permettre à l’investisseur de se tourner vers les trackers (des fonds indiciels reproduisant les grands indices boursiers) et les fonds immobiliers via les SCI (Sociétés Civiles Immobilières), SCPI (Sociétés Civiles de Placement Immobilier) et autres OPCI (Organismes de Placement Collectif Immobilier).

Plus généralement, pour avoir une vue davantage exhaustive de la performance d’un placement dans le cadre d’une assurance-vie, il est toujours utile de se renseigner sur la rémunération de l’année précédente, ainsi que sur la rémunération cumulée sur cinq ans afin de mieux évaluer la stabilité des taux.

assurance-vie

Les autres critères d’une assurance-vie réussie

Au-delà de ce dilemme cornélien du type d’investissement, le futur souscripteur d’une assurance-vie doit également prendre en compte d’autres éléments avant d’acter sa décision finale :

– Les frais de gestion prélevés chaque année et généralement exprimés en pourcentage du capital,

– Les frais d’arbitrages (uniquement pour les contrats multisupports) engagés à chaque changement de support,

– Les frais de versement qui représentent la somme déduite directement du capital avant son placement.

Se pose aussi la question de la qualité du conseiller et de l’accompagnement proposé. Face à cette multitude d’écueils à éviter, des outils en ligne existent afin d’affiner votre recherche quant au contrat d’assurance-vie répondant au mieux à vos attentes.

Robo-advisors, une révolution pour les petits épargnants ?

Depuis quelques années, les algorithmes de l’intelligence artificielle ont ouvert de nouvelles perspectives à l’assurance-vie. Et notamment pour les investisseurs aux budgets les plus modestes !

Grâce au développement des robo-advisors (ou robots conseillers), les courtiers en ligne proposent désormais des portefeuilles clés en main. Ainsi que des simulations complètes pour tous les profils de souscripteurs. Avec des frais bien moindres que chez un conseiller en patrimoine classique. Et ce, même avec un capital initial réduit. Cependant, en optant pour cette voie totalement dématérialisée quant à la souscription d’une assurance-vie, on vérifiera toutefois la possibilité de prendre un rendez-vous physique ou, au minimum, téléphonique en cas de problèmes.

Compte tenu de ces nouveaux moyens la rendant accessible au plus grand nombre, l’assurance-vie constitue donc plus que jamais un placement financier intéressant. À condition de bien la choisir !

Crédit photos : Pixabay (Pixabay License/Maura 24)
[cc] Breizh-info.com, 2019, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine – V

.
- Je soutiens BREIZH-INFO - spot_img

Reportage au 7e Forum de la Dissidence de Polémia

« La majorité c’est vous, les extrémistes ce sont eux. Immigration, islamisation, laxisme judiciaire, partialité médiatique, comme vous 60%...

USA. Un juge américain porte un coup d’arrêt à l’obligation vaccinale des soignants dans plusieurs Etats

Aux #EtatsUnis, #JoeBiden essuie un nouveau revers dans sa volonté d’imposer la #vaccination à des millions d’Américains. Un juge...

Articles liés