Nantes : un homme blessé par balle dans les quartiers sud

A LA UNE

Santé. Le rhume des foins empoisonne la vie de plus en plus de Français

Rhume persistant, yeux rouges et larmoyants, éternuements… l'omniprésence du Covid-19 dans l'actualité ne doit pas faire oublier que le...

Michel Maffesoli (L’Ère des soulèvements) : « Ce vitalisme que l’élite ne veut pas voir me donne espérance » [Interview]

Les éditions du Cerf viennent d'éditer un nouvel ouvrage important de Michel Maffesoli intitulé « l'Ère des soulèvements »....

De la belle aube au triste soir. La tragédie d’une famille française en Algérie [Interview]

Il n’est pas de vie qui ne soit inextricablement mêlée à notre histoire collective. Le livre De la belle...

« My life in loyalism ». Acteur majeur des Accords du Vendredi Saint, Billy Hutchinson évoque son engagement unioniste/loyaliste en Irlande du Nord [Interview]

Les éditions irlandaises Merrion Press ont sorti récemment un livre intitulé « My life in loyalism » signé Billy Hutchinson. Si les...

Et ça continue, pas une semaine sans sa ou ses fusillades dans Nantes et ses abords immédiats. Après le Château de Rezé la semaine dernière – nous en reparlerons en fin d’article – voici les quartiers sud de Nantes où un jeune homme de 24 ans a été blessé par balle à la cuisse ce 12 septembre.

Blessé peu avant 18h15, boulevard Joliot Curie, il a été touché à la cuisse et au genou. Les détonations avaient éclaté peu avant dans un appartement du premier étage d’un immeuble, où un homme de 33 ans et une femme ont été arrêtés peu après. Ce couple vivait dans l’appartement depuis le printemps, et aurait été, selon les éléments préliminaires de l’enquête, dérangé par un groupe de personnes, la discussion virant vite à l’aigre. Une douille percutée et une ogive ont été retrouvées sur les lieux. Ce vendredi, le jeune homme – déjà connu des forces de l’ordre pour des infractions liées aux stupéfiants – était en garde à vue encore pour tentative d’homicide. Il a été libéré ce samedi.

Par ailleurs, la fusillade survenue Château de Rezé ce 2 septembre – une porte d’immeuble avait été criblée de balles rue de la Vendée – serait en réalité liée à un règlements de comptes avec le quartier sensible des Dervallières, à l’ouest du centre-ville de Nantes.

Selon un témoignage que nous avons reçu, « il y a d’abord eu des gars des Dervallières qui ont tapé des jeunes de Château de Rezé venus dans leur quartier, puis une descente de jeunes de Château de Rezé, puis ces tirs sur la porte d’un immeuble ». Peu avant les tirs, trois jeunes qui stationnaient devant l’entrée de l’immeuble s’étaient égayés à la va-vite. En toile de fond, « une histoire de drogue, comme d’habitude », soupire un policier nantais.

Louis Moulin

Crédit photo : DR
[cc] Breizh-info.com, 2019, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

.
- Je soutiens BREIZH-INFO -

Cyclisme. Gino Mäder remporte la 6ème étape du Giro

La sixième étape du Giro 2021 s'est déroulé le jeudi 13 mai, première étape s'achevant par une ascension... ce...

Articles liés

Délinquance à Nantes. Si Johanna Rolland est réélue maire, ça va barder…

Valérie Oppelt (LREM), Laurence Garnier (LR) et Éléonore Revelt (RN) croyaient qu’elles auraient le monopole du discours sécuritaire à l’occasion des élections municipales. Elles...

Nantes. Et hop ! Une fusillade de plus, cette fois au Breil Malville

Les fusillades à Nantes suivent un rythme presque aussi soutenu qu’en 2019 – à raison d’une par semaine, les pouvoirs publics pourront toujours affirmer...

Nantes. Fusillade à La Halvêque : la 65ème de l’année…

La 65e fusillade de l’année a finalement eu lieu. Dans le quartier relativement discret de la Halvêque, ce 20 décembre vers 19h, rue Gustave...

Nantes. Nouvelle fusillade aux Dervallières

Juste après une fusillade au Breil-Malville ce 25 novembre – par un tireur au visage découvert sur des voitures, rue Jacques Feyder – les...