Nantes : un homme blessé par balle dans les quartiers sud

A LA UNE

Et ça continue, pas une semaine sans sa ou ses fusillades dans Nantes et ses abords immédiats. Après le Château de Rezé la semaine dernière – nous en reparlerons en fin d’article – voici les quartiers sud de Nantes où un jeune homme de 24 ans a été blessé par balle à la cuisse ce 12 septembre.

Blessé peu avant 18h15, boulevard Joliot Curie, il a été touché à la cuisse et au genou. Les détonations avaient éclaté peu avant dans un appartement du premier étage d’un immeuble, où un homme de 33 ans et une femme ont été arrêtés peu après. Ce couple vivait dans l’appartement depuis le printemps, et aurait été, selon les éléments préliminaires de l’enquête, dérangé par un groupe de personnes, la discussion virant vite à l’aigre. Une douille percutée et une ogive ont été retrouvées sur les lieux. Ce vendredi, le jeune homme – déjà connu des forces de l’ordre pour des infractions liées aux stupéfiants – était en garde à vue encore pour tentative d’homicide. Il a été libéré ce samedi.

Par ailleurs, la fusillade survenue Château de Rezé ce 2 septembre – une porte d’immeuble avait été criblée de balles rue de la Vendée – serait en réalité liée à un règlements de comptes avec le quartier sensible des Dervallières, à l’ouest du centre-ville de Nantes.

Selon un témoignage que nous avons reçu, « il y a d’abord eu des gars des Dervallières qui ont tapé des jeunes de Château de Rezé venus dans leur quartier, puis une descente de jeunes de Château de Rezé, puis ces tirs sur la porte d’un immeuble ». Peu avant les tirs, trois jeunes qui stationnaient devant l’entrée de l’immeuble s’étaient égayés à la va-vite. En toile de fond, « une histoire de drogue, comme d’habitude », soupire un policier nantais.

Louis Moulin

Crédit photo : DR
[cc] Breizh-info.com, 2019, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

.
- Je soutiens BREIZH-INFO - spot_img

Rugby. Le RC Vannes atomise Agen et sonne le réveil à La Rabine (46-3)

C'était le match qu'il ne fallait pas perdre, et le RC Vannes a fait le boulot, vendredi soir, à...

En 2022, lutte des classes ou lutte identitaire ? Bégaudeau et Bousquet face-à-face

À l’approche des Présidentielles de 2022, rien n’est encore joué. Emmanuel Macron jouit d’une remarquable stabilité à 24% des...

Articles liés