Ça faisait longtemps. Dix jours après qu’un commando ait déboulé à Malakoff pour blesser à la poitrine un jeune homme, suite à une affaire de règlements de comptes entre bandes de trafiquants de drogue, une nouvelle fusillade a éclaté dans le quartier ce 8 novembre.

Vers 6h55 la façade du 9, rue de Chypre, à l’est du quartier, a été labourée d’impacts de 9 mm – une dizaine d’impacts sur le mur. Des étuis de 9 mm ont été retrouvés aussi sur le trottoir. Il n’y a eu heureusement pas de blessé, quoiqu’une balle perdue ait explosé la vitre d’une porte-fenêtre, juste au-dessus de la tête d’un locataire.

Un acte d’intimidation

Pour ce policier nantais, il s’agit d’un « acte d’intimidation. Du genre : on sait où tu habites, c’est un avertissement sans frais. Et c’est très probablement lié au trafic de drogue qui gangrène le quartier – mais qui fait vivre aussi bien des habitants, c’est un fait. Ce qui explique que le pouvoir politique se fasse discret. La drogue, ça rapporte toujours plus que les allocs ou les salaires légaux ».

Depuis fin 2014, il y a eu au moins 14 fusillades dans le quartier Malakoff – plus deux dans le quartier Pré Gauchet attenant. Huit d’entre elles ont eu lieu aux abords immédiats de la rue d’Angleterre, artère centrale du quartier, notamment pour le trafic de drogue. « En plus des halls squattés par les dealers, il y a aussi des caves du quartier qui servent de magasins. Tu entres, tu achètes en gros et tu paies en sortant », révèle un habitant. « Mais ces stocks changent souvent d’emplacement ».

Le bureau de poste  fermé suite à une agression

Par ailleurs ce 6 novembre, le bureau de Poste de Malakoff – déjà fermé longuement suite aux émeutes de juillet 2018 qui ont ravagé tous les commerces de la place, sauf le commerce halal – est de nouveau fermé, cette fois « suite à une agression » et ce « jusqu’à nouvel ordre ». Un homme a en effet fracassé du matériel informatique, en se servant d’un extincteur en guise de masse. La Poste a déposé plainte.

Louis Moulin

Photo de’illustration : DR
[cc] Breizh-info.com, 2019, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine