Coupe du monde de rugby 2019. Analyse et pronostics de la poule D (Australie, Galles, Fidji, Géorgie, Uruguay)

A LA UNE

Irlande du Nord. 3 200 meurtres liés aux Troubles pourraient être prescrits judiciairement

Le gouvernement britannique envisage de modifier un élément de la législation de l'Accord du Vendredi Saint afin de protéger...

A la rencontre d’Estelle Redpill, « l’influenceuse » qui fait fantasmer une certaine presse de gauche [Interview]

Les réseaux sociaux regorgent de jeunes et moins jeunes qui parviennent, après quelques vidéos tournés sur un sujet en...

Il y a Zemmour et Naulleau, mais aussi « Zemmour et Bolloré »

Passer d’une chaîne d’information (Cnews) à une station généraliste (Europe 1), voilà l’une des tâches auxquelles Vincent Bolloré s’attaque...

Napoléon : « Ma vie est un roman »

Ce mot, peut-être apocryphe, ne manque pas, de toute façon, de justesse. C’est d’ailleurs pourquoi Napoléon Bonaparte a autant...

Brest. Une semaine « brûlante » dans les quartiers « sensibles » de Pontanézen et Bellevue

Brest a été le théâtre de plusieurs épisodes de violence urbaine, dans les quartiers de Pontanézen et de Bellevue,...

Le coup d’envoi de la Coupe du monde de rugby au Japon, c’est le vendredi 20 septembre, avec Japon-Russie en ouverture. Pour la poule D, cela démarre le 21 septembre par un prometteur Australie-Fidji. On vous livre ci-dessous notre analyse des forces en présence dans cette poule avec Australie, Galles, Fidji, Géorgie et Uruguay.

La première place de cette poule devrait se jouer entre l’Australie et le Pays de Galles. On salive déjà en pensant à l’affrontement entre deux nations en forme du rugby mondial. Derrière, les Fidji ont une équipe solide, mais mal préparée, comme souvent. Les nations du Pacifique pourraient figurer bien plus haut dans la hiérarchie si les nations de l’hémisphère nord, France en tête, ne pillaient pas littéralement ces pays (l’exemple de Raka étant le plus flagrant récemment). Et si la fédération mondiale de rugby permettait à ces équipes de jouer toute l’année au plus haut niveau. En attendant, elles s’accrochent, et les Fidji devraient manger la Géorgie ou l’Uruguay, mais ce sera trop juste pour l’Australie et le Pays de Galles.

Pronostic : Australie, Pays de Galles, Fidji, Géorgie, Uruguay.

Au final, nos pronostics effectués depuis le début de la présentation de cette coupe du monde de rugby (voir ici la poule A, la poule B, la poule C) donneraient, en quarts de finale :

Angleterre – Pays de Galles

Afrique du Sud – Écosse

Nouvelle Zélande – Irlande

France – Australie

Ce qui donnerait en demi-finales, selon nos pronostics chauvins pour les Celtes, Pays de Galles-Afrique du Sud et Irlande-France, et en finale, Irlande-Afrique du Sud.

Si on enlève le chauvinisme celtique, cela semble tout de même très, très indécis, hormis l’Afrique du Sud face à l’Écosse, donc difficile de livrer un pronostic. Espérons juste qu’une nation du nord triomphe !

Le groupe des 31 du Pays de Galles :

Avants (18) : Jake Ball, Adam Beard, Rhys Carre, James Davies, Elliot Dee, Ryan Elias, Tomas Francis, Cory Hill, Alun Wyn Jones, Wyn Jones, Dillon Lewis, Ross Moriarty, Josh Navidi, Ken Owens, Aaron Shingler, Nicky Smith, Justin Tipuric, Aaron Wainwright.

Arrières (13) : Josh Adams, Hallam Amos, Dan Biggar, Aled Davies, Gareth Davies, Jonathan Davies, Leigh Halfpenny, George North, Hadleigh Parkes, Rhys Patchell, Owen Watkin, Liam Williams, Tomos Williams.

Le groupe des 31 Australiens :

Avants : Allan Alaalatoa, Rory Arnold, Adam Coleman, Jack Dempsey, Folau Fainga’a, Michael Hooper (cap.), Sekope Kepu, Tolu Latu, Isi Naisarani, David Pocock, Izack Rodda, Lukhan Salakaia-Loto, Rob Simmons, Scott Sio, James Slipper, Taniela Tupou, Jordan Uelese.

Arrières : Adam Ashley-Cooper, Kurtley Beale, Bernard Foley, Will Genia, Dane Haylett-Petty, Reece Hodge, Samu Kerevi, Marika Koroibete, Tevita Kuridrani, Christian Lealiifano, James O’Connor, Jordan Petaia, Matt Toomua, Nic White.

La sélection des Fidji :

Avants : Campese Ma’afu (Leicester Tigers, ANG), Eroni Mawi (Fidji), Peni Ravai (Bordeaux-Bègles), Mesulame Dolokoto (Fidji), Samuel Matavesi (Cornish Pirates, ANG), Vere Vugakoto (Fidji), Lee-Roy Atalifo (Jersey Reds, ANG), Manasa Saulo (London Irish, ANG), Kalivati Tawake (Fidji), Tevita Cavubati (Harlequins, ANG), Leone Nakarawa (Racing 92), Api Ratuniyarawa (Northampton, ANG), Tevita Ratuva (Fidji), Semi Kunatani (Harlequins, ANG), Viliame Mata (Édimbourg, ECO), Mosese Voka (Fidji), Dominiko Waqaniburotu (Pau, cap), Peceli Yato (Clermont).

Arrières : Frank Lomani (Fidji), Nikola Matawalu (Glasgow Warriors, ECO), Henry Seniloli (Doncaster Knights, ANG), Levani Botia (La Rochelle), Jale Vatubua (Pau), Ben Volavola (Racing 92), Vereniki Goneva (Harlequins, ANG), Filipo Nakosi (Toulon), Waisea Nayacalevu (Stade Français), Semi Radradra (Bordeaux-Bègles), Josua Tuisova (Lyon), Joshua Matavesi (Newcastle Falcons, ANG), Alivereti Veitokani (London Irish, ANG), Kini Murimurivalu (La Rochelle).

La sélection de l’Uruguay : 

Les avants : Facundo Gattas, Germán Kessler, Guillermo Pujadas, Diego Arbelo, Juan Echeverriá, Joaquín Jaunsolo, Juan Rombys, Mateo Sanguinetti, Ignacio Dotti, Manuel Leindekar, Diego Magno, Manuel Diana, Santiago Civetta, Franco Lamanna, Manuel Ardao, Juan Manuel Gaminara, Alejandro Nieto, Juan Diego Ormaechea.

Les arrières : Santiago Arata, Tomás Inciarte, Agustín Ormaechea, Felipe Berchesi, Juan Manuel Cat, Agustín Della Corte, Nicolás Freitas, Andrés Vilaseca, Federico Favaro, Leandro Leivas, Rodrigo Silva, Felipe Echeverry, Gastón Mieres.

Les 31 de la Géorgie :

Avants : Jaba Bregvadze, Levan Chilachava, Beka Gigashvili, Otar Giorgadze, Guram Gogichashvili, Beka Gorgadze, Mamuka Gorgodze, Vano Karkadze, Lasha Lomidze, Shalva Mamukashvili, Giorgi Melikidze, Kote Mikautadze, Mikheil Nariashvili, Giorgi Nemsadze, Beka Saginadz, Shalva Sutiashvili, Giorgi Tkhilaishvili.

Arrières : Tedo Abzhandadze, Gela Aprasidze, Giorgi Begadze, Zurab Dzneladze, David Katcharava, Lasha Khmaladze, Giorgi Kveseladze, Vasil Lobzhanidze, Lasha Malaguradze, Ioseb Matiashvili, Tamaz Mchedlidze, Mirian Modebadze, Merab Sharikadze, Alexander Todua.

Crédit photo : DR
[cc] Breizh-info.com, 2019, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine V

.
- Je soutiens BREIZH-INFO -

Jean-Marc Ayrault peine à faire valoir le thème de l’esclavage

En confiant les clés de Nantes à Johanna Rolland en 2014, Jean-Marc Ayrault imaginait-il qu’il allait si vite devenir...

Quand Nietzsche évoquait Napoléon

En ces jours particuliers, citons ce bel extrait de Nietzsche à propos de Napoléon. En contrepoint aux discours convenus,...

Articles liés

Insolite : AlcoZeneca et Pfizer Tchatcha, la Géorgie aussi a des « vaccins » contre le coronavirus

Les déboires des vaccins occidentaux contre le coronavirus inspirent.. . en Géorgie, dans le Caucase, où les fabricants de tchatcha, un alcool distillé à l’alambic,...

Arload ar chadenn skinwell kembraek S4C troet e brezhoneg !

Antur Cyw, un arload evit ar vugale krouet gant ar chadenn skinwell e kembraeg S4C, a zo bet troet e brezhoneg hag e kerneveureg....

Rugby. Le calendrier complet de la Coupe du monde 2023 (date, stades…)

Le calendrier complet de la Coupe du monde de rugby 2023, qui se déroulera en France, vient d'être dévoilé par les organisateurs. Seul stade...

Rugby. L’équipe de France prend la tête du tournoi des 6 nations

Après sa victoire en Irlande, au terme d'un match que l'on peut globalement qualifier d'inintéressant et d'imprécis, l'équipe de France a pris la tête...