Corse : Jean-Guy Talamoni salue le nationaliste assassiné et attaque la mafia

A LA UNE

« My life in loyalism ». Acteur majeur des Accords du Vendredi Saint, Billy Hutchinson évoque son engagement unioniste/loyaliste en Irlande du Nord [Interview]

Les éditions britanniques Merrion Press ont sorti récemment un livre intitulé « My life in loyalism » signé Billy Hutchinson. Si les...

Yves Chauvel (La Bretagne en héritage) : « L’argent de la Région doit aller en priorité voire intégralement aux associations qui promeuvent la Bretagne...

Alors que Le Télégramme publiait récemment les résultats d'un sondage sur les élections régionales à venir, nous n'y avons...

Thierry Burlot (Nous la Bretagne) : « Les Bretonnes et Bretons furent probablement celles et ceux qui furent les plus migrants il y a...

Alors qu'un sondage Odoxa-Le Télégramme donne la liste Nous la Bretagne de Thierry Burlot, investit par LREM, en tête...

Renaud Camus : « Il n’y a d’issue sérieuse que la remigration, la décolonisation, le retour chez lui, contractuel ou forcé, de l’occupant »...

Notre quotidien occidental en est la preuve : Le Grand Remplacement n’est ni une théorie ni un complot. C’est...

Loi Molac : Jean-Michel Blanquer est un mauvais perdant

Il faut se méfier de ce que raconte Jean-Michel Blanquer. En paroles, il est favorable à la langue bretonne....

Le président de l’Assemblée de Corse Jean-Guy Talamoni a parlé de la menace que représentait la mafia dans un discours offensif faisant suite à l’assassinat d’un jeune militant nationaliste il y a quinze jours.

Assassinat d’un nationaliste

Des explosions, des restaurants, commerces et maisons pris pour cibles, des meurtres et des coups de feu : la Corse connaît un regain de violence très inquiétant en cette année 2019.

Le 12 septembre, Maxime Susini, jeune militant nationaliste, était quant à lui tué par balles devant son commerce, sur la plage de la commune de Cargese. Agé de 36 ans, l’homme était très engagé et connu pour cela.

Cette nouvelle épreuve n’est pas sans rappeler à Jean-Guy Talamoni l’assassinat d’un autre militant, Charles-Philippe Paoli, en 2011. Le président de l’Assemblée de Corse a ainsi évoqué les deux drames lors de son discours de rentrée, le 26 septembre.

Dans celui-ci, il n’a pas hésité à attribuer les graves dérives actuelles de l’Ile de Beauté à la mafia. La mafia, un terme fort mais qu’il estimait devoir prononcer pour bien nommer les choses et ne rien ajouter « au malheur du monde ». Jean-Guy Talamoni a précisé ce qu’était la mafia à ses yeux, à savoir non seulement une source de violence par la voie du banditisme organisé mais aussi une force en lien avec le pouvoir économique et politique. Sur l’Ile, « économie » est souvent synonyme  de « spéculation immobilière »

Face aux errements de l’État et la mafia, la Corse répond par l’écologie

Le président corse  s’en est pris à l’État, pas directement responsable de ces maux mais davantage préoccupé par la lutte contre les nationalistes, laissant ainsi les mafieux agir en toute tranquillité. Les nationalistes sont paradoxalement esseulés dans leurs demandes d’actions contre les crimes de la mafia.

Selon Jean-Guy Talamoni, la défense du patrimoine naturel, favorisée par certaines associations, est l’un des éléments qui poussent à l’optimisme sur les capacités de la Corse à sortir de cette crise. L’on comprend ainsi que la vente des biens et la bétonisation de l’Ile serait un drame écologique mais également un cadeau fait aux criminels. L’Assemblée corse, sous l’impulsion de son président, a donc tout intérêt à lutter contre ces menaces et à protéger son patrimoine.

Alexandre Rivet

Crédit photo : DR
[cc] Breizh-info.com, 2019, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

.
- Je soutiens BREIZH-INFO -

Alternative au vaccin Covid-19. La biotech nantaise Xenothera annonce une précommande de la France pour son traitement

Il aura fallu du temps pour que l'Etat se décide ! La biotech nantaise Xenothera, créée en 2014, a...

Eric Zemmour : « La guerre civile a déjà commencé. Lorsqu’on égorge un professeur dans la rue, cela s’appelle comment ? »

Eric Zemmour : « Si les militaires parlent comme ils le font c’est que la situation est gravissime (…)...

Articles liés

Corse. Le FLNC Maghju 21 veut lutter contre la mafia et la spéculation, le parquet antiterroriste ouvre une enquête [Vidéo]

Après la tenue d'une conférence de presse par un groupe d'hommes en armes se revendiquant du « FLNC Maghju 21 » le 5 mai...

Corse. Deux premières écoles en enseignement immersif ouvriront à la rentrée 2021

Tout comme le breton, la langue corse est elle aussi menacée de disparition. Mais ces défenseurs ne désarment pas et viennent d'annoncer l'ouverture de...

Div skol dre soubidigezh e Korsika e miz gwengolo

Embannet eo bet disadorn dremenet gant ar gevredigezh Scola Corsa : e miz gwengolo a zeu e vo digoret div skol dre soubidigezh e Korsika....

Geovie : ar GPS evit al loened e korseg

E Breizh n'eus ket kalz a loened war o feulzer. En hor bro ez eus parkeier sterniet mat gant ar « paotr saout ». E Korsika n'eo...