Étiquette : corse

Corse. Le long chemin de croix de l’Incatenatu de Bisinchi

Comme chaque année pour le Vendredi Saint, Bisinchi, en Corse, a fait revivre, avec foi et ferveur, la Passion du Christ, à travers la procession de l’Incatinatu, suivie par des centaines de personnes venues de toute la région. Les pénitents blancs, symbolisant les Juifs, ont enchaîné un pénitent rouge qui a refait, à travers les ruelles étroites, à la lueur

Corse : les paradoxes d’une île nationaliste qui vote Le Pen/Zemmour

Comment expliquer que la Corse a placé Marine Le Pen en tête des suffrages ce dimanche soir (25,58%) tout en réservant un score élevé à Eric Zemmour (12,80%) alors même que les nationalistes sont désormais hégémoniques aux élections locales ? 1/ La Corse est historiquement séparée en deux entités humaines et politiques : Cismonte et Pumonti. Le « Deçà des monts » et

poutou

Poutou et les langues régionales : le candidat le plus volontariste

Le collectif « Pour que vivent nos langues » (régionales) a envoyé un questionnaire aux candidats à la présidentielle concernant leur projet en faveur des langues régionales. Philippe Poutou, le candidat du NPA livre son sentiment sur la question. Et dans ce court texte, il apparaît clairement que malgré les désaccords que tout un chacun peut avoir avec le candidat trotskyste, ce

Roit peoc’h Jañ-Mari (Le Pen) !

Trist an traoù, arruet kozh Noë, Jañ Mari Le Pen a gendalc’h da vezañ ur jakobin daonet ha kenderc’hel a ra da vont e benn en e revr, evel e verc’h siwazh. Abaoe re bell amzet emañ hennezh o vevañ e Paris moarvat. « Paotr an Impalaerded C’hall » eo chomet Jañ-Mari Le Pen. Met n’eus ket mui ha ne vo ket

Korsika : emsavourion ar yezh a reklem ar c’horseg kenofisiel

Dimerc’her e oa tolpet emsavourion ar yezh korsek a-zirak prefeti Aiacciu. Gitonioù « Sucità Bislingua » (kevredigezh divyezhek) ha « MICCA SULUZIONI PULÌTICA SENZA CUUFFICIALITÀ ! » (diskoulm politikel ebet hep ken-ofisielded) a zo bet staget doc’h porrastell ar prefeti. Hag adanvet « Imbasciata di Francia » (Kannadi Bro-C’hall) eo bet ar savadur  get emsavourion ar gevredigezh Parlemu Corsu. Reklem a ra Parlemu Corsu e vehe

Quand Yvan Colonna dénonçait en prison la colonisation de peuplement en Corse

Le document révélé par BFM TV est exceptionnel et montre Yvan Colonna discutant politique avec un détenu basque autour d’un jeu d’échec. Jusqu’au bout, le nationaliste corse est resté un militant politique actif. Pariant même sur l’indépendance à long terme et dénonçant la colonisation de peuplement actuellement mise en oeuvre en Corse par l’Etat français. « Petit à petit on disparait,

marine_le_pen

Bon à savoir. Marine Le Pen, Corse, Colonna…les bonnes notes de Bernard Morvan

Nous vous proposons une nouvelle rubrique, pas forcément régulière, dans laquelle Bernard Morvan vous relève quelques perles recueillies ici ou là dans la presse…ou ailleurs. Marine Le Pen a une façon bien à elle d’analyser la situation en Corse : « J’ai toujours pensé que les poussées d’indépendantisme étaient la conséquence d’une forme d’abandon de l’Etat. Il y a une génération de

Korsika : poliserien o deus kanet ar Marseillaise e-pad obidoù Colonna

Biskoazh kement-all ! E Korsika, tra ma oa an enezenn a-bezh o soñjal e Yvan Colonna da vare e obidoù, kanet eo bet ar « Marseillaise » gant ar warded-red c’hall eus kazarn Furiani. Kanet o deus uhel a-walc’h hag a-bouez penn evit ma vefe klevet a-bell. Mantret, galvet o deus an emsaverien kors d’en em dolpiñ disul da 5e30 GM dirak

Yvan Colonna, Corse : l’art du gâchis [l’Agora]

La dépouille d’Yvan Colonna a été accompagnée sur une partie de son cortège funéraire ce mercredi soir en Corse. Dans le même temps, la collectivité de Corse annonçait que tous les drapeaux corses de l’île étaient mis en berne. Plusieurs centaines de personnes sont réunies sur la route de l'aéroport d'Ajaccio en attente du convoi funéraire d'Yvan Colonna pic.twitter.com/NdcrnETarK —

Corse, Castanet, Molac : les bonnes notes de Bernard Morvan

Retrouvez ici quelques perles recueillies ici ou là dans la presse …ou ailleurs, par Bernard Morvan. Ce sont les jeunes corses qui ont démarré les manifestations à Bastia et à Corte. Leur discours est radical. Ainsi Rachel Reggeti Giudicelli, présidente du syndicat étudiant Ghjuventu Indipendentista, ne tourne pas autour du pot : « On a bien vu que la lutte institutionnelle,

Corse. Marine Le Pen fait du « Jean-Marie »

Sur les douze candidats à l’élection présidentielle, cinq sont des jacobins forcenés : Marine Le Pen, Eric Zemmour, Nicolas Dupont-Aignan, Jean-Luc Mélenchon et Nathalie Arthaud. Pour la première, bien que Bretonne, tout ce qui touche à la régionalisation est à combattre ; elle a donc eu la l’occasion de se manifester brillamment avec la question corse. Après les manifestations qui

Yvan Colonna est mort, assassiné par un islamiste dans une prison de la République française

Yvan Colonna, est donc mort le 21 mars 2022 à Marseille, des suites de ses blessures. Le militant nationaliste corse, emprisonné depuis 2003 car impliqué dans l’attaque de la gendarmerie de Pietrosella (1997) et l’assassinat de Claude Érignac, préfet de Corse, le 6 février 1998 à Ajaccio, a donc été assassiné, à l’intérieur même d’une prison de la République française où il était censé être un

Alain de Benoist : « L’électorat Zemmour est un électorat anti-immigration, celui de Marine Le Pen est un électorat anti-Système » [Entretien]

Entre la guerre en Ukraine, la fièvre nationaliste corse, les élections présidentielles qui arrivent, la radicalisation de la vie politique en France, il y avait énormément de sujets que nous voulions aborder en cette fin mars avec Alain de Benoist. C’est chose faite dans un entretien ci-dessous. Breizh-info.com : Tout d’abord, que vous inspirent le déplacement de Gérald Darmanin en

corse_population

Corse. Mise en garde du FLNC, visite de Darmanin, autonomie : le point sur les dernières évolutions [Vidéo]

Il s’est passé beaucoup de choses en Corse ces derniers jours. Les importantes mobilisations en soutien d’Yvan Colonna et les violents incidents ayant opposé jeunes nationalistes aux forces de l’ordre ont visiblement débloqué la situation politique sur l’île. Au point de voir le FLNC sortir de sa réserve et Gérald Darmanin promettre l’autonomie… En Corse, un État sourd… et assassin

Corse, NDDL, banlieues…Actions pacifiques, actions violentes. Quels impacts en République française depuis 20 ans ?

Le ministre de l’Intérieur Darmanin était en Corse le 16 mars après des journées de violence dans les principales villes de Corse. La raison de cette colère ? Le lynchage d’Yvan Colonna en prison, par un islamiste, détenu lui aussi. Mais plus globalement, le sentiment d’une partie de la société Corse que les élections, et l’arrivée des nationalistes au pouvoir

paul_salort_corse

Corse : faut-il s’étonner de la révolte nationaliste ? [L’Agora]

Fabuleux État français ! Celui-ci s’étonne, en effet, des émeutes de Corti et de Bastia où des nationalistes, parfois très jeunes, attaquent les symboles de l’Etat français. Sans compter les 10 ou 15 000 manifestants pour la deuxième fois derrière la banderole « Statu Francese Assassinu ». 10 ou 15 000 manifestants, à l’échelle de la Corse, c’est énorme. C’est, en gros,

drapeau corse

Une majorité de Français favorables à l’autonomie de la Corse !

Suite à l’agression d’Yvan Colonna par un détenu islamiste, les actions en soutien au militant nationaliste ont relancé la question du rapprochement des prisonniers corses. Les violences depuis quelques jours ont également obligé l’Etat à faire des concessions immédiates, de crainte d’un embrasement de l’île. Réalisée auprès d’un échantillon national représentatif de 1000 Français, une enquête Ifop pour Corse Matin montre

Une partie de la Corse s’embrase contre les autorités françaises après l’agression d’Yvan Colonna par un djihadiste – Un rassemblement de soutien dimanche à Rennes

Une semaine après l’agression d’Yvan Colonna en prison par un djihadiste, une partie de la Corse s’embrase. Des rassemblement ont eu lieu mercredi soir à Ajaccio, Calvi, Bastia, en soutien à Colonna. L’ensemble des organisations politiques nationalistes corses a même décidé de se fédérer en collectif. 🔴 #Corse : La quasi-totalité des organisations nationalistes annoncent se constituer en collectif et appellent

Corse. L’Etat français multiplie les provocations !

Yvan Colonna n’est plus DPS (Détenu Particulièrement Surveillé) ! L’annonce du premier ministre Jean Castex aura été diversement appréciée en Corse car elle aura été accompagnée de l’hasardeuse phrase « car il ne peut plus s’évader et n’est plus dangereux ». L’ancien responsable nationaliste et cadre du FLNC Pierre Poggioli montre sa colère ce mardi soir sur sa page Facebook : « les

Corse

Miliadoù a gorsiz o tibunañ e straedoù Corti evit Yvan Colonna

Pegement e oant ? 15 000 hervez ar vroadelourion, 4 200 hervez ar polis, 8 500 hervez tud neptu : d’an nebeutañ e oa korsiz e fulor goude tagadenn Yvan Colonna en e doull-bac’h gant un islamour ha dibunet o deus a-viliadoù e straedoù Corti, o c’hêrbenn istorel, disul dremenet. Emganioù a zo bet etre ar vanifestourion hag ar CRSed

Corse. Le long chemin de croix de l’Incatenatu de Bisinchi

Comme chaque année pour le Vendredi Saint, Bisinchi, en Corse, a fait revivre, avec foi et ferveur, la Passion du Christ, à travers la procession de l’Incatinatu, suivie par des centaines de personnes venues de toute la région. Les pénitents blancs, symbolisant les Juifs, ont enchaîné un pénitent rouge qui a refait, à travers les ruelles étroites, à la lueur

Corse : les paradoxes d’une île nationaliste qui vote Le Pen/Zemmour

Comment expliquer que la Corse a placé Marine Le Pen en tête des suffrages ce dimanche soir (25,58%) tout en réservant un score élevé à Eric Zemmour (12,80%) alors même que les nationalistes sont désormais hégémoniques aux élections locales ? 1/ La Corse est historiquement séparée en deux entités humaines et politiques : Cismonte et Pumonti. Le « Deçà des monts » et

poutou

Poutou et les langues régionales : le candidat le plus volontariste

Le collectif « Pour que vivent nos langues » (régionales) a envoyé un questionnaire aux candidats à la présidentielle concernant leur projet en faveur des langues régionales. Philippe Poutou, le candidat du NPA livre son sentiment sur la question. Et dans ce court texte, il apparaît clairement que malgré les désaccords que tout un chacun peut avoir avec le candidat trotskyste, ce

Roit peoc’h Jañ-Mari (Le Pen) !

Trist an traoù, arruet kozh Noë, Jañ Mari Le Pen a gendalc’h da vezañ ur jakobin daonet ha kenderc’hel a ra da vont e benn en e revr, evel e verc’h siwazh. Abaoe re bell amzet emañ hennezh o vevañ e Paris moarvat. « Paotr an Impalaerded C’hall » eo chomet Jañ-Mari Le Pen. Met n’eus ket mui ha ne vo ket

Korsika : emsavourion ar yezh a reklem ar c’horseg kenofisiel

Dimerc’her e oa tolpet emsavourion ar yezh korsek a-zirak prefeti Aiacciu. Gitonioù « Sucità Bislingua » (kevredigezh divyezhek) ha « MICCA SULUZIONI PULÌTICA SENZA CUUFFICIALITÀ ! » (diskoulm politikel ebet hep ken-ofisielded) a zo bet staget doc’h porrastell ar prefeti. Hag adanvet « Imbasciata di Francia » (Kannadi Bro-C’hall) eo bet ar savadur  get emsavourion ar gevredigezh Parlemu Corsu. Reklem a ra Parlemu Corsu e vehe

Quand Yvan Colonna dénonçait en prison la colonisation de peuplement en Corse

Le document révélé par BFM TV est exceptionnel et montre Yvan Colonna discutant politique avec un détenu basque autour d’un jeu d’échec. Jusqu’au bout, le nationaliste corse est resté un militant politique actif. Pariant même sur l’indépendance à long terme et dénonçant la colonisation de peuplement actuellement mise en oeuvre en Corse par l’Etat français. « Petit à petit on disparait,

marine_le_pen

Bon à savoir. Marine Le Pen, Corse, Colonna…les bonnes notes de Bernard Morvan

Nous vous proposons une nouvelle rubrique, pas forcément régulière, dans laquelle Bernard Morvan vous relève quelques perles recueillies ici ou là dans la presse…ou ailleurs. Marine Le Pen a une façon bien à elle d’analyser la situation en Corse : « J’ai toujours pensé que les poussées d’indépendantisme étaient la conséquence d’une forme d’abandon de l’Etat. Il y a une génération de

Korsika : poliserien o deus kanet ar Marseillaise e-pad obidoù Colonna

Biskoazh kement-all ! E Korsika, tra ma oa an enezenn a-bezh o soñjal e Yvan Colonna da vare e obidoù, kanet eo bet ar « Marseillaise » gant ar warded-red c’hall eus kazarn Furiani. Kanet o deus uhel a-walc’h hag a-bouez penn evit ma vefe klevet a-bell. Mantret, galvet o deus an emsaverien kors d’en em dolpiñ disul da 5e30 GM dirak

Yvan Colonna, Corse : l’art du gâchis [l’Agora]

La dépouille d’Yvan Colonna a été accompagnée sur une partie de son cortège funéraire ce mercredi soir en Corse. Dans le même temps, la collectivité de Corse annonçait que tous les drapeaux corses de l’île étaient mis en berne. Plusieurs centaines de personnes sont réunies sur la route de l'aéroport d'Ajaccio en attente du convoi funéraire d'Yvan Colonna pic.twitter.com/NdcrnETarK —

Corse, Castanet, Molac : les bonnes notes de Bernard Morvan

Retrouvez ici quelques perles recueillies ici ou là dans la presse …ou ailleurs, par Bernard Morvan. Ce sont les jeunes corses qui ont démarré les manifestations à Bastia et à Corte. Leur discours est radical. Ainsi Rachel Reggeti Giudicelli, présidente du syndicat étudiant Ghjuventu Indipendentista, ne tourne pas autour du pot : « On a bien vu que la lutte institutionnelle,

Corse. Marine Le Pen fait du « Jean-Marie »

Sur les douze candidats à l’élection présidentielle, cinq sont des jacobins forcenés : Marine Le Pen, Eric Zemmour, Nicolas Dupont-Aignan, Jean-Luc Mélenchon et Nathalie Arthaud. Pour la première, bien que Bretonne, tout ce qui touche à la régionalisation est à combattre ; elle a donc eu la l’occasion de se manifester brillamment avec la question corse. Après les manifestations qui

Yvan Colonna est mort, assassiné par un islamiste dans une prison de la République française

Yvan Colonna, est donc mort le 21 mars 2022 à Marseille, des suites de ses blessures. Le militant nationaliste corse, emprisonné depuis 2003 car impliqué dans l’attaque de la gendarmerie de Pietrosella (1997) et l’assassinat de Claude Érignac, préfet de Corse, le 6 février 1998 à Ajaccio, a donc été assassiné, à l’intérieur même d’une prison de la République française où il était censé être un

Alain de Benoist : « L’électorat Zemmour est un électorat anti-immigration, celui de Marine Le Pen est un électorat anti-Système » [Entretien]

Entre la guerre en Ukraine, la fièvre nationaliste corse, les élections présidentielles qui arrivent, la radicalisation de la vie politique en France, il y avait énormément de sujets que nous voulions aborder en cette fin mars avec Alain de Benoist. C’est chose faite dans un entretien ci-dessous. Breizh-info.com : Tout d’abord, que vous inspirent le déplacement de Gérald Darmanin en

corse_population

Corse. Mise en garde du FLNC, visite de Darmanin, autonomie : le point sur les dernières évolutions [Vidéo]

Il s’est passé beaucoup de choses en Corse ces derniers jours. Les importantes mobilisations en soutien d’Yvan Colonna et les violents incidents ayant opposé jeunes nationalistes aux forces de l’ordre ont visiblement débloqué la situation politique sur l’île. Au point de voir le FLNC sortir de sa réserve et Gérald Darmanin promettre l’autonomie… En Corse, un État sourd… et assassin

Corse, NDDL, banlieues…Actions pacifiques, actions violentes. Quels impacts en République française depuis 20 ans ?

Le ministre de l’Intérieur Darmanin était en Corse le 16 mars après des journées de violence dans les principales villes de Corse. La raison de cette colère ? Le lynchage d’Yvan Colonna en prison, par un islamiste, détenu lui aussi. Mais plus globalement, le sentiment d’une partie de la société Corse que les élections, et l’arrivée des nationalistes au pouvoir

paul_salort_corse

Corse : faut-il s’étonner de la révolte nationaliste ? [L’Agora]

Fabuleux État français ! Celui-ci s’étonne, en effet, des émeutes de Corti et de Bastia où des nationalistes, parfois très jeunes, attaquent les symboles de l’Etat français. Sans compter les 10 ou 15 000 manifestants pour la deuxième fois derrière la banderole « Statu Francese Assassinu ». 10 ou 15 000 manifestants, à l’échelle de la Corse, c’est énorme. C’est, en gros,

drapeau corse

Une majorité de Français favorables à l’autonomie de la Corse !

Suite à l’agression d’Yvan Colonna par un détenu islamiste, les actions en soutien au militant nationaliste ont relancé la question du rapprochement des prisonniers corses. Les violences depuis quelques jours ont également obligé l’Etat à faire des concessions immédiates, de crainte d’un embrasement de l’île. Réalisée auprès d’un échantillon national représentatif de 1000 Français, une enquête Ifop pour Corse Matin montre

Une partie de la Corse s’embrase contre les autorités françaises après l’agression d’Yvan Colonna par un djihadiste – Un rassemblement de soutien dimanche à Rennes

Une semaine après l’agression d’Yvan Colonna en prison par un djihadiste, une partie de la Corse s’embrase. Des rassemblement ont eu lieu mercredi soir à Ajaccio, Calvi, Bastia, en soutien à Colonna. L’ensemble des organisations politiques nationalistes corses a même décidé de se fédérer en collectif. 🔴 #Corse : La quasi-totalité des organisations nationalistes annoncent se constituer en collectif et appellent

Corse. L’Etat français multiplie les provocations !

Yvan Colonna n’est plus DPS (Détenu Particulièrement Surveillé) ! L’annonce du premier ministre Jean Castex aura été diversement appréciée en Corse car elle aura été accompagnée de l’hasardeuse phrase « car il ne peut plus s’évader et n’est plus dangereux ». L’ancien responsable nationaliste et cadre du FLNC Pierre Poggioli montre sa colère ce mardi soir sur sa page Facebook : « les

Corse

Miliadoù a gorsiz o tibunañ e straedoù Corti evit Yvan Colonna

Pegement e oant ? 15 000 hervez ar vroadelourion, 4 200 hervez ar polis, 8 500 hervez tud neptu : d’an nebeutañ e oa korsiz e fulor goude tagadenn Yvan Colonna en e doull-bac’h gant un islamour ha dibunet o deus a-viliadoù e straedoù Corti, o c’hêrbenn istorel, disul dremenet. Emganioù a zo bet etre ar vanifestourion hag ar CRSed

À LA UNE

Redadeg : kit da redek gant ar feministed !
Violences conjugales : Scène de vie à Brest...
Ur gouel "enepspesadour" e Plourae (56)
Pourquoi la Hongrie est-elle encore menacée de sanctions par l'UE ?

ABONNEZ VOUS À NOTRE NEWSLETTER

Pas de pubs, pas de spams, juste du contenu de qualité !