Depuis plusieurs semaines, les USA et ses alliés européens ont décidé de supprimer leur appui aux forces kurdes dans le nord de la Syrie. Ce faisant, ils oublient l’aide que les kurdes leur ont apporté pour vaincre l’Etat Islamique. Une fois de plus, sans état d’âme, les occidentaux abandonnent ceux qu’ils ont utilisés pour atteindre leurs objectifs. Ainsi, le président turc Erdogan a pensé avoir les mains libres pour passer à l’action contre les  kurdes.

Cela entraîne un changement des rapports de force en Syrie. Cinq jours après le lancement de l’offensive turque au nord de la Syrie contre les kurdes de l’ YPG, l’armée syrienne a décidé d’envoyer des troupes afin «d’affronter l’agression» de la Turquie. Les forces kurdes ont annoncé, le 13 octobre, avoir conclu un accord avec Damas pour ce déploiement de l’armée syrienne. Le gouvernement syrien et la Russie reprennent donc la main dans ce secteur.

Crédit photo : DR 
[cc] Breizh-info.com, 2019, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine