androu

Androu, 10 ans, jeune habitant du Finistère, souffre d’une tumeur au cerveau et se trouve dans une situation critique. Les séances de chimiothérapie ne permettent pas d’endiguer la progression de son mal. Ayant épuisé les solutions proposées par les médecins français, les parents d’Androu refusent de perdre espoir et se tournent désormais vers des essais cliniques développés aux États-Unis.

Face au coût élevé d’une telle entreprise, ils ont pris l’initiative de lancer une campagne de financement participatif sur la plateforme GoFundMe. Outre ces difficultés financières, Androu et ses parents doivent désormais lutter contre le temps : l’état de santé du jeune garçon se dégrade rapidement et, s’il devient trop faible, il lui sera impossible de prendre l’avion pour bénéficier de nouveaux soins.

1 million d’euros à trouver. Et si c’était possible ?

Androu, habitant avec sa famille à Landivisiau dans le Finistère, est très malade depuis 2015. En septembre 2018, sa situation s’est aggravée avec le développement d’une tumeur maligne au cerveau, que ses médecins ne parviennent pas à endiguer malgré une intervention de neurochirurgie, une radiothérapie, et trois chimiothérapies.

Les médecins français qui suivent Androu n’ont désormais plus d’autres traitement à proposer, un verdict qui tombe comme un coup de massue sur les parents du jeune garçon. Comme tous les parents d’enfants malades, ils se sentent démunis face à la situation et l’absence de perspectives. Ils recherchent du soutien, se documentent inlassablement sur le mal qui ronge leur enfant et tentent de trouver les traitements disponibles dans le reste du monde.

Leur espoir se porte désormais sur un nouveau traitement expérimental prometteur mis en place aux États-Unis. Androu est éligible pour y bénéficier d’essais cliniques, ses parents sont en train de finaliser des dossiers d’admission auprès de différents hôpitaux : Washington, Seattle, Cincinnati, San Francisco. Il faudra ensuite aller très vite, leur seule option sera d’accompagner Androu aux USA afin qu’il puisse bénéficier de ces nouveaux protocoles de soin au plus vite.

Malheureusement, une telle entreprise représente un coût très élevé. En plus des soins dont bénéficiera Androu, le transport et l’hébergement seront à prendre en compte. Les parents d’Androu mobilisent toutes les ressources possibles pour pouvoir faire face à ces dépenses très élevées ; ils se sont tournés vers diverses organisations caritatives américaines, différentes administrations ainsi que des associations. Ils ont également décidé de lancer une campagne de financement participatif.

Le garçon serait en effet « éligible » (ce qui n’est pas le cas pour le seul essai clinique proposé en France) dans cinq hôpitaux américains ayant mis au point des traitements expérimentaux d’immunothérapie : Washington, Seattle, Cincinnati, San Francisco et Birmingham. Des dossiers de candidature ont été expédiés. Pour un séjour de deux mois, la facture s’élèvera entre 500 000 et 1 M€ !

D’où l’appel à la solidarité et au financement participatif. Pour le soutenir, c’est ici. D’autres y sont déjà parvenus, notamment récemment en Suisse grâce à la solidarité. 5 millions de Bretons, ça peut le faire non ?

Page Facebook pour suivre au jour le jour ce qu’il se passe

YV

Crédit photo : DR
[cc] Breizh-info.com, 2019, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine – V