Absence de contrôleurs dans les TER : que fait Roch Brancour ?

A LA UNE

L’affaire du TER Charleville-Mézière / Reims devrait inciter Roch Brancour à faire preuve de vigilance sur le réseau TER des Pays de la Loire. En effet des trains circulent sans contrôleur…

Les médias ont accordé une large place à l’affaire du TER qui reliait Charleville-Mézières à Reims : un accident survient et il n’y a pas de contrôleur à bord. Un lecteur breton qui s’aventure de temps en temps sur le réseau Pays de la Loire des ER – Loire-Atlantique oblige ! – nous signale avoir observé une situation similaire à plusieurs reprises. D’abord le mercredi 17 juillet : le TER reliant Redon (16h44) à Nantes (17h42) est dépourvu de contrôleur ; le même jour, le TER assurant la liaison entre Nantes (18h47) et Pornic (19h49) se trouve dans la même situation. Plus tard, il procède à une constatation  similaire ave le TER Nantes (20h26) / Redon (21h27) le vendredi 11 octobre.

Une incitation à la fraude

N’oublions pas que le contrôleur est dénommé « chef de bord » par la SNCF ; il n’a donc pas seulement la charge de contrôler les titres de transport. Outre le fait que la sécurité n’est plus assurée (malaise d’un voyageur, agression d’une femme, déprédation des sièges…) dans ces TER, on verra là une forte incitation de la SNCF à pratiquer la fraude. En effet, à partir du moment où il n’y a plus de contrôleur dans la rame, les petits malins considéreront qu’il n’y a pas lieu d’acheter un billet.

Comment expliquer cette pénurie de contrôleurs ? Le souci de la SNCF de réaliser des économies ? Le désintérêt de la SNCF pour les TER ? L’absence d’exigence en la matière de la part de la Région ? Que pense de tout cela Roch Brancour, vice-président du conseil régional des Pays de la Loire, chargé des transports ? Rappelons que M. Brancour est le grand financier et le grand organisateur des TER… Or qui paie commande.

Une bizarrerie

Profitons pur signaler à M. Brancour une bizarrerie qui le concerne directement. Dans le réseau Bretagne des TER, un billet est valable une semaine. Dans le réseau Pays de la Loire, un billet n’est valable que le jour de son émission. D’où des litiges opposant voyageurs et contrôleurs (quand il y en a…). En ce moment, la SNCF s’en  passerait bien ! Ce serait tellement plus simple pour M. Brancour de s’aligner sur le système appliqué par son collègue Gérard Lahellec, vice-président du conseil régional de Bretagne, chargé des transports.

Évidemment, les syndicats dénoncent que les conducteurs soient seuls dans le poste de conduite en cas d’accident : « Ça fait des années que le dispositif avec un seul agent à bord est en vigueur, nous nous y étions opposés dès sa mise en œuvre », précise Fabien Dumas, secrétaire fédéral de SUD rail (Libération, 19-20 octobre 2019). On n’a pas l’impression d’avoir remarqué cette situation sur le réseau Bretagne du TER. À vérifier.

Bernard Morvan

Crédit photo : DR
[cc] Breizh-info.com, 2019, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

 

.
- Je soutiens BREIZH-INFO - spot_img

Tests de dépistage du Covid-19 : ils ne vont être payants que pour les non vaccinés

À partir du 15 octobre prochain, les tests de dépistage du Covid-19 vont devenir payants en France, mais uniquement...

Présidentielle 2022. Eric Zemmour au coude à coude avec Marine Le Pen et Xavier Bertrand ?

L'animateur de CNews Pascal Praud, ami d'Eric Zemmour, a indiqué mardi 28 septembre 2021, dans son émission L'heure des Pros,...

Articles liés