skoazell

L’association Skoazell Vreizh (Secours breton) vient d’éditer un livre rédigé par Christian Guyonvarc’h qui retrace les 50 ans de lutte de l’association, en faveur des militants politiques et culturels bretons, et notamment en faveur des prisonniers politiques qui ont été enfermés à la suite de leurs actions menées pour la Bretagne libre.

Un livre incontournable donc, pour comprendre ce qui a motivé, et ce qui motive encore, les acteurs de ce combat breton fondamental, qui a permis de venir en aide aux prisonniers, à leurs familles, de mener des combats judiciaires d’importance (comme récemment concernant l’affaire Fañch). En l’achetant, vous aidez également l’association.

Si l’image de Skoazell Vreizh est souvent attachée aux procès de militants politiques bretons auxquels la justice française a pu reprocher des actions clandestines, ses interventions à caractère humanitaire en soutien aux justiciables et à leurs familles ont embrassé un éventail très large de causes, touchant aussi bien au domaine culturel et linguistique qu’à la préservation de l’environnement ou du patrimoine ou encore à certaines luttes sociales.

Au fil des générations d’hommes et de femmes qui ont animé l’association, une même ligne directrice : se tenir prêt à venir en aide à toute personne qui, en raison d’un engagement en faveur de la Bretagne, se trouverait confrontée à l’appareil judiciaire ou administratif de l’État français. Sa pérennité et sa constance aussi bien que la pluralité des causes et des publics qu’elle a pu accompagner font de Skoazell Vreizh un cas à part dans le panorama des associations d’aide aux justiciables en Europe.

Vous pouvez vous procurer le livre Skoazell Vreizh, 50 ans de solidarité en faisant parvenir à l’association un chèque de 25 euros (+ 5 euros de port) ou par paypal (voir ici), en précisant si vous souhaitez l’édition en breton ou en français.

Crédit photos : DR
[cc] Breizh-info.com, 2019, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine – V