Une semaine de quatre jours au travail ? Test concluant au Japon

A LA UNE

Isabelle Le Callennec (Hissons haut la Bretagne) : « être la région du plein emploi durable, d’une transition écologique aboutie, d’une cohésion sociale à...

La campagne électorale pour les élections régionales bat son plein. Après avoir interrogé Daniel Cueff (« Bretagne ma vie...

Toussaint Louverture. Le héros noir était-il propriétaire d’esclaves ?

Interrogée sur ce point troublant par Stéphane Bern, Rokhaya Diallo dédramatise : avant la Révolution, c'est vrai, Louverture a...

Christophe Dolbeau : « Lorsque je parle de parias, je pense aux intouchables, aux lépreux, aux pestiférés de la politique » [Interview]

Christophe Dolbeau, écrivain et correspondant de presse (il a collaboré à des journaux croates de l'émigration comme Studia croatica...

L’immigration clandestine redouble en Mer Méditerranée, l’Union européenne baisse la garde

Il y a un an, trois organisations internationales paragouvernementales prédisaient un afflux massif de clandestins en Europe lors du...

Santé. Le rhume des foins empoisonne la vie de plus en plus de Français

Rhume persistant, yeux rouges et larmoyants, éternuements… l'omniprésence du Covid-19 dans l'actualité ne doit pas faire oublier que le...

Travailler moins pour travailler mieux ? Tel est le pari de Microsoft Japon qui a testé la semaine de quatre jours auprès de ses employés en août dernier. Un test concluant avec une productivité accrue… et des salariés satisfaits.

Semaine de quatre jours : productivité en hausse de 40 %

La firme Microsoft a testé une semaine de travail de quatre jours dans ses bureaux au Japon et a constaté que ses employés étaient non seulement plus heureux, mais aussi nettement plus productifs. Durant le mois d’août dernier, Microsoft Japon a expérimenté un nouveau projet dénommé « Work-Life Choice Challenge Summer 2019 » [NDLR : défi de choix entre travail et vie privée], donnant cinq vendredis de congé consécutifs à l’ensemble de ses 2 300 employés sans diminution de salaire.

Et les conclusions à la fin de l’essai sont plutôt surprenantes : les semaines raccourcies ont permis des réunions plus efficaces, des travailleurs plus heureux et une productivité accrue de 39,9 % en août sur un an. « Travaillez peu de temps, reposez-vous bien et apprenez beaucoup », a déclaré Takuya Hirano, PDG de Microsoft Japon, sur le site Web de la société. En ajoutant : « Je veux que les employés réfléchissent et expérimentent comment ils peuvent atteindre les mêmes résultats avec 20 % de temps de travail en moins. »

Japon : travailler moins, travailler mieux

Parmi les mesures mises en place pour réduire ce temps de travail hebdomadaire, la durée des réunions ne doit pas excéder 30 minutes. Et celles-ci ne doivent pas compter plus de cinq participants. Par ailleurs, Microsoft a aussi encouragé les échanges en ligne plutôt que les rendez-vous physiques.

Conséquences bénéfiques de cette nouvelle organisation, la consommation d’électricité de Microsoft Japon a chuté de 23,1 % et celle du papier d’impression de 58,7 %. En plus de l’augmentation de la productivité, les employés ont également pris 25 % de temps de pause en moins pendant l’essai. Des employés qui se sont dits satisfaits de la semaine de quatre jours à 92 %, preuve supplémentaire du succès de l’expérience.

Épuisement au travail : prise de conscience japonaise ?

Une étude publiée par le Harvard Business Review en 2018 conforte aussi cette meilleure efficacité des salariés avec un temps de travail moindre. Il est ainsi prouvé que des journées de travail plus courtes, passant en moyenne de huit heures à six heures, permettaient d’obtenir une productivité accrue.

Concernant Microsoft, s’il ne s’agissait là que d’un projet pilote, une autre version de cet aménagement du temps de travail est prévue pour cet hiver. À la différence qu’il n’y aura pas de jours de congés spéciaux accordés aux employés, lesquels devront puiser dans leurs jours de congés existants pour organiser leurs semaines de travail.

Enfin, dans un Japon souvent décrié pour l’épuisement au travail dont sont victimes un certain nombre de ses travailleurs, ces expérimentations marquent (timidement) le début d’une nouvelle approche avec des organisations plus flexibles. Mais cette tendance n’en est qu’à ses débuts.

AK

Crédit photos : Flickr (CC BY-SA 2.0/Jean-Etienne Minh-Duy Poirrier) (photo d’illustration)
[cc] Breizh-info.com, 2019, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine- V

.
- Je soutiens BREIZH-INFO -

Espagne. Près de 6 000 migrants arrivés en moins de 24 heures à Ceuta depuis le Maroc [Vidéo]

Suite à des tensions diplomatiques entre l'Espagne et le Maroc, l'enclave de Ceuta a vu près de 6 000...

Chine. Une réplique grandeur nature du Titanic en cours de construction pour un parc à thème

La Chine construit une réplique grandeur nature du Titanic dans le cadre d'une attraction touristique dans un parc à...

1 COMMENTAIRE

Il n'est plus possible de commenter cet article.

Articles liés

Un an de télétravail : ces frais liés au télétravail que l’on peut déduire des impôts.

Bientôt le moment de faire votre déclaration d'impôt ! C'est toujours un moment compliqué encore plus en ce moment avec le télétravail. Pour y voir...

Au Japon, les demandeurs d’asile qui ne respectent pas leur ordre d’expulsion considérés comme des criminels

Au Japon, on ne badine pas avec la loi. Ni avec son application, à la différence de la France et de sa Justice dont...

L’économie française sauvée grâce au télétravail en 2020 ?

Le télétravail aurait permis de limiter la chute du PIB français en 2020 selon une nouvelle étude. Mais le travail à la maison, qui...

Japon. La construction de la « ville du futur » imaginée par Toyota a débuté [Vidéo]

Un projet de « ville du futur » initié par le groupe automobile Toyota a été inauguré voilà quelques jours au Japon. Ce laboratoire...