poutine

L’encyclopédie en ligne Wikipedia bientôt détrônée par un concurrent russe ? Vladimir Poutine a annoncé son intention de lancer une encyclopédie en ligne russe plus « fiable ».

Vladimir Poutine pour une encyclopédie plus « fiable »

Une commission sur l’avenir de la langue russe s’est tenue au Kremlin, à Moscou, mardi 4 novembre. C’est à cette occasion que le président de la Russie Vladimir Poutine a appelé à la création d’une encyclopédie en ligne russe plus « fiable » que Wikipedia.

Selon des propos rapportés par l’agence de presse RIA Novosti, Vladimir Poutine a déclaré lors de ce rendez-vous : « En ce qui concerne Wikipedia (…) il est mieux de le remplacer par la nouvelle Grande encyclopédie russe sous sa forme électronique ». Cette nouvelle Grande encyclopédie russe, elle existe déjà. Ou presque puisque cette encyclopédie parue entre 2007 et 2014 n’est actuellement disponible qu’en version papier.

La mise en ligne de cet outil permettrait alors, toujours selon les mots du président russe, de donner l’accès à « des informations fiables, présentées de manière bonne et moderne ». La maison d’édition qui produit la version papier de l’encyclopédie russe va donc recevoir la dotation financière nécessaire pour créer une version électronique entre 2020 et 2022.

24 millions d’euros pour l’encyclopédie russe

Pour mener à bien le projet, le gouvernement russe envisage d’y consacrer près d’1,7 milliard de roubles (soit un peu plus de 24 millions d’euros) au cours des trois prochaines années. Cette annonce de Vladimir Poutine mardi dernier est intervenue à la suite de remarques faites par le recteur d’une université qui se plaignait du recours des tribunaux à Wikipedia pour avoir accès aux décisions de justice. Wikipedia qui compte par ailleurs plus d’un million et demi d’articles sur sa version russe.

Mais la plus grande encyclopédie du monde, créée en 2001, s’est parfois mis à dos les autorités russes. Comme en 2015 où celles-ci avaient brièvement interdit Wikipedia à cause d’un article donnant, selon elles, des indications sur la préparation d’une drogue à base de cannabis.

Par ailleurs, tandis que la Russie cherche donc à posséder sa propre encyclopédie en ligne, une loi controversée destinée à doter la Russie d’un « internet souverain » isolé des grands serveurs mondiaux est entrée en vigueur le 1er novembre. Cette mesure vise à créer des infrastructures permettant d’assurer le fonctionnement autonome des ressources internet russes. Notamment en cas d’impossibilité pour les opérateurs russes de se connecter aux serveurs internet étrangers.

Le pays prévoit également de créer un système russe indépendant de noms de domaine (DNS) en 2021. Cela signifie que le gouvernement russe aurait le contrôle sur les sites vers lesquels les utilisateurs sont dirigés.

AK

Crédit photo :DR (photo d’illustration)
[cc] Breizh-info.com, 2019, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine – V