Racisme anti-blanc. Le rappeur Nick Conrad peut insulter tranquille… [Vidéo]

A LA UNE

Armée. « Oui, de nouveau, la guerre civile couve en France et vous le savez parfaitement » : L’avertissement des militaires d’active aux autorités...

« Si nous ne pouvons pas, réglementairement, nous exprimer à visage découvert, il nous est tout aussi impossible de...

Renaud Camus : « Il n’y a d’issue sérieuse que la remigration, la décolonisation, le retour chez lui, contractuel ou forcé, de l’occupant »...

Notre quotidien occidental en est la preuve : Le Grand Remplacement n’est ni une théorie ni un complot. C’est...

Thierry Burlot (Nous la Bretagne) : « Les Bretonnes et Bretons furent probablement celles et ceux qui furent les plus migrants il y a...

Alors qu'un sondage Odoxa-Le Télégramme donne la liste Nous la Bretagne de Thierry Burlot, investit par LREM, en tête...

Loi Molac : Jean-Michel Blanquer est un mauvais perdant

Il faut se méfier de ce que raconte Jean-Michel Blanquer. En paroles, il est favorable à la langue bretonne....

Covid-19. La situation s’améliore partout dans le monde, à l’exception de l’Asie de l’Ouest

Après avoir plafonné dans la semaine du 24 avril au 1er mai, les nombres hebdomadaires de contamination (-5%) et...

Après le racisme anti-blanc, le rappeur Nick Conrad était revenu à la charge avec des paroles particulièrement violentes à l’égard de la France. Mais pas de quoi entamer des poursuites pour le parquet de Paris qui aurait classé l’enquête à son sujet sans suite.

Nick Conrad : « Bais** la France jusqu’à l’agonie » 

Nouvel épisode dans ce qui est désormais convenu d’appeler le « cas » Nick Conrad, sulfureux rappeur s’étant fait connaître par son titre « Pendez les Blancs ». Clip que nous avions alors décrypté à l’époque. Selon la chaîne d’information LCI, l’homme d’origine africaine ne sera pas poursuivi pour le titre « Doux Pays », dans lequel il revendiquait le fait de « bais** la France jusqu’à l’agonie ». Mais également de mettre le feu à l’Hexagone : « Je brûle la France ».

Dans la vidéo en question, Nick Conrad, sous couvert de « liberté artistique », met en scène l’étranglement d’une femme blanche laissée pour morte. À la suite de la polémique déclenchée, le chanteur avait précisé que par « France », il faut comprendre « mentalité française ».

Un « appel à la haine » ? Pas pour la justice

Des propos que le ministre de l’Intérieur Christophe Castaner avait alors décrits comme étant un « appel à la haine de notre pays et à la violence ». Malgré le signalement effectué par ce dernier au parquet de Paris et une mobilisation des services de la plateforme policière Pharos, Nick Conrad n’a pas été inquiété par l’enquête menée par la brigade de répression de la délinquance contre la personne (BRDP).

Une enquête qui aurait été classée sans suite au mois d’octobre dernier. Ce qui signifie pour le rappeur qu’aucune poursuite pénale ne devrait être engagée contre lui puisque le parquet aurait justifié (toujours selon LCI) que les faits n’étaient pas « clairement établis » et que les preuves étaient « insuffisantes pour que l’infraction soit constituée ».

Pour son titre « Pendez les Blancs », Nick Conrad avait écopé de 5 000 euros d’amende avec sursis pour provocation au crime le 19 mars 2019. Deux affaires qui rappellent que, malgré l’acharnement systémique dont se dit victime l’intéressé, sa « liberté artistique » n’est pas aussi entravée qu’il voudrait le faire croire. Un privilège que tout le monde n’a pas…

Crédit photo : Wikimedia Commons (CC/Claude Peron)
[cc] Breizh-info.com, 2019, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

.
- Je soutiens BREIZH-INFO -

Cybersécurité. Quelles menaces pour les réseaux de distribution électrique ?

Les cyberattaques menacent aussi les réseaux de distribution électrique et les entreprises stratégiques du secteur de l'énergie. Avec de...

Ecosse. Après leur victoire aux élections, les nationalistes demandent un référendum sur l’indépendance

Lors des élections de la semaine dernière en Ecosse, le Scottish National Party (SNP) rate de peu la majorité...

Articles liés

Bataille culturelle. Booba, France Culture et le « Grand Remplacement » par le rap…

La radio France Culture déplore une chute drastique de son audience depuis quelques mois. La faute au Covid-19 selon certains, la faute à l'absence...

Hongrie. Viktor Orbán veut soutenir rock et pop patriotes pour en faire un « ciment d’identité »

En Hongrie, le gouvernement de Victor Orbán a décidé de soutenir financièrement le rock et la pop hongrois afin de promouvoir la culture nationale...

UNEF. La présidente « racisée » du syndicat étudiant minimise le racisme anti-blanc [Vidéo]

Tandis que l'UNEF tient des positions pour le moins ambigues sur des sujets sensibles tels que le racisme anti-blanc ou l'islamisme, la présidente du...

Bataille culturelle. Ventes d’albums, streaming : la domination de plus en plus forte du rap en France [Vidéo]

Le classement annuel des meilleures ventes d'albums en France, récemment dévoilé, fait état d'une domination sans partage du rap sur l'industrie musicale dans le...