gi

Ce dimanche 17 novembre,  plusieurs centaines de personnes (500 à 600 selon nos estimations)  ont manifesté dans les rues de Paris contre le terrorisme islamiste et l’immigration. Une manifestation organisée par l’ONG Génération Identitaire.

Une manifestation annoncée avant la manifestation contre « l’islamophobie » de la semaine précédente, en réponse à « l’infiltration au sein des forces de l’ordre » et aux exactions commises par Mickaël Harpon à la préfecture de police de Paris.

Parmi les manifestants, de nombreux jeunes (ce qui contraste avec, par exemple, les rassemblements de soutien aux migrants peuplés de têtes grises) déterminés malgré le sourire aux lèvres qui s’affichait sur de nombreuses têtes et la bonne ambiance générale dans le cortège. Déterminés, et réclamant la remigration pour une bonne partie des immigrés extra-européens présents actuellement sur le territoire européen, mais également la fin de l’immigration, et des mesures contre l’islamisation de nos contrées.

On notera à nouveau le traitement stalinien de l’information par l’AFP, agence de désinformation de moins en moins masquée, qui évoque  « les yeux médusés des passants », ou encore « les manifestants, principalement des hommes vêtus de noir, ont repris en boucle des slogans islamophobes ou reprenant la théorie du grand remplacement, concept phare de l’extrême droite ».

« Les journalistes de l’AFP nous détestent, et détestent tous ceux qui défendent les racines, l’identité » nous confie un manifestant. « Ils s’étonnent de ne pas être spécialement bien traités dans les manifestations, encore que là, c’est gentil. Mais ça permet qu’ils redescendent un peu sur terre. Ici, c’est la vraie vie, pas Twitter où ils sont rois ». 

Nos confrères de Lengadoc Info ont réalisé une vidéo, que nous vous proposons de découvrir ci-dessous :

Crédit photos : DR
[cc] Breizh-info.com, 2019, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine