migrants_calais

Les arrivées de migrants par bateaux se poursuivent sur les côtes britanniques. 39 individus ont ainsi débarqué le 17 novembre.

Des migrants traversent la Manche

Quatre bateaux transportant 39 migrants ont accosté en Grande-Bretagne dimanche 17 novembre, faisant grimper par la même occasion le nombre total d’arrivées à 129 ce mois-ci. Les migrants se sont présentés comme des ressortissants iraniens après avoir été interceptés alors qu’ils tentaient de traverser la Manche.

Les autorités ont été alertées une première fois vers 4 h 30 pour un navire transportant neuf personnes près de Douvres. À 6 heures du matin, les agents de la Border Force [NDLR : force frontalière] ont procédé à une deuxième interception et un navire transportant cinq personnes a également été arraisonné.

À peine une heure plus tard, deux autres bateaux furent à leur tour interceptés, l’un à 7 heures du matin, transportant 11 personnes et l’autre à 7 h 30 avec 14 migrants à bord.

France/Royaume-Uni : des mesures inefficaces ?

Selon un porte-parole du Home Office britannique [NDLR : équivalent du ministère de l’Intérieur], « les individus de tous les bateaux ont été emmenés à Douvres où ils ont fait l’objet d’une évaluation médicale avant d’être interrogés par les agents de l’immigration ».

Quant aux chiffres des arrivées de migrants de ce mois de novembre 2019 évoqués précédemment, ils sont plus élevés que ceux de novembre 2018 (110 migrants avaient alors tenté de traverser la Manche). Par ailleurs, au mois de septembre dernier, un nombre record de 86 migrants ont tenté de traverser la Manche en une seule journée.

Plus tôt cette année, le Royaume-Uni et la France ont signé un plan d’action conjoint pour s’attaquer au problème des passages de petits bateaux entre les deux pays. Les autorités britanniques ont même proposé une aide financière à Paris pour renforcer les contrôles. Les Anglais ayant déjà investis sept millions d’euros en janvier 2019 pour l’acquisition de matériel de surveillance. Sans réel succès au vu de cette immigration qui se poursuit.

AK

Crédit photos : DR (photo d’illustration)
[cc] Breizh-info.com, 2019, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine