Penaos

Nouvel épisode dans le feuilleton concernant la création d’un émoji drapeau breton : la campagne de financement participatif a porté ses fruits et les 20 000 euros demandés ont été récoltés. Mais le plus dur reste à faire…

Emoji drapeau breton : objectif atteint à 112 %

Le drapeau breton a des adeptes. Y compris pour sa version numérique, l’émoji, pas encore disponible sur les 5 milliards de smartphones utilisés dans le monde chaque jour. Mais cette situation arrive peut-être bientôt à son terme. Ainsi, la campagne de financement participatif lancée en ligne sur la plateforme Kengo.bzh depuis le 19 septembre dernier par l’association www.bzh a permis de récolter 22 650 euros tandis que l’objectif de 20 000 euros était fixé. Une somme représentant donc 112 % du montant initialement espéré.

Le président de l’association www.bzh David Lesvenan précise que les donateurs constituent « un large panel de 671 contributeurs installés aux quatre coins du monde : les dons sont venus du Japon, du Canada, de Hong-Kong, des États-Unis ou encore d’Australie ! ».

Avec ces fonds, l’heure est désormais à la mise en place d’une grande campagne de communication début 2020 pour enfin permettre aux Bretons (et aux autres) de disposer de leur émoji national.

Gwenn ha Du : 2020 année décisive pour l’émoji

Nouvelle étape promotionnelle pour l’émoji Gwenn ha Du, les noms des 671 contributeurs seront inscrits durant un an sur un mur suspendu de 15 mètres de long à partir du 4 décembre aux Ateliers des Capucins, à Brest. Pour remercier ces derniers mais également pour mettre à l’honneur l’ensemble des partenaires de l’opération #EmojiBZH.

Place désormais au lancement de la grande campagne de communication qui va commencer début 2020 en Bretagne et dans le monde entier, notamment via les réseaux sociaux. L’objectif étant de démontrer aux plateformes que l’émoji drapeau breton est plébiscité par le plus grand nombre, laissant augurer d’une utilisation massive une fois disponible.

Après cette opération de lobbying, l’association déposera une nouvelle candidature pour l’émoji drapeau breton au printemps 2020 auprès du consortium Unicode, instance américaine qui détermine la mise en place des émojis au niveau mondial. Ce consortium est un « jury » qui ne se réunit qu’une seule fois par an pour valider (ou non) les nouveaux émojis. Avec idéalement l’adoption de cet émoji drapeau breton par au moins une plateforme (Twitter ?) avant le passage devant le jury.

Toutefois, avec quelques 5 000 drapeaux régionaux qui attendent eux-aussi la création de leur émoji à travers le monde, les Bretons vont devoir se surpasser.

AK

Crédit photo : DR (Photo d’illustration)
[cc] Breizh-info.com, 2019, 
dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine – V