Finlande. Opposé à l’immigration, le Parti des Finlandais en tête des sondages

A LA UNE

L’immigration clandestine redouble en Mer Méditerranée, l’Union européenne baisse la garde

Il y a un an, trois organisations internationales paragouvernementales prédisaient un afflux massif de clandestins en Europe lors du...

Santé. Le rhume des foins empoisonne la vie de plus en plus de Français

Rhume persistant, yeux rouges et larmoyants, éternuements… l'omniprésence du Covid-19 dans l'actualité ne doit pas faire oublier que le...

Michel Maffesoli (L’Ère des soulèvements) : « Ce vitalisme que l’élite ne veut pas voir me donne espérance » [Interview]

Les éditions du Cerf viennent d'éditer un nouvel ouvrage important de Michel Maffesoli intitulé « l'Ère des soulèvements »....

De la belle aube au triste soir. La tragédie d’une famille française en Algérie [Interview]

Il n’est pas de vie qui ne soit inextricablement mêlée à notre histoire collective. Le livre De la belle...

En Finlande aussi, l’immigration extra-européenne est un sujet d’inquiétude au sein de la population. La Parti des Finlandais, opposé à l’arrivée de migrants, serait désormais la formation la plus populaire du pays selon un sondage.

Finlande : l’immigration au cœur des enjeux

Nouveau pays européen où le discours anti-migratoire fait recette, la Finlande. Selon un journal national, un récent sondage fait état de la rapide progression du Parti des Finlandais (anciennement dénommé « Vrais Finlandais ») dans l’opinion. Si des élections législatives avaient lieu maintenant, la formation dont l’une des marques de fabrique est son opposition à l’immigration extra-européenne arriverait en tête du scrutin !

L’enquête d’opinion en question rapporte que le Parti des Finlandais recueille 22,4 % d’adhésion de la part de la population sondée. Dans le même temps, les sociaux-démocrates, après avoir remporté de justesse une élection contestée en avril et formé un gouvernement de coalition avec d’autres partis de gauche au centre, n’obtiennent que 15,2 %. La deuxième position revenant au Parti de coalition nationale de centre droit avec 17,3 %.

Finlande
Sondage de Kantar TNS. Source : www.hs.fi

Un autre sondage réalisé en novembre 2019 par la radio-télévision publique nationale de Finlande Yle révèle le même rapport de force. Avec cette fois 23 % d’opinions favorables pour le Parti des Finlandais et des sociaux-démocrates rétrogradant en quatrième position, devancés par les Verts.

Parti des Finlandais, les clés du succès ?

Élément important à souligner, les deux sondages indiquent que le Parti des Finlandais bénéficie d’un large soutien dans l’ensemble du pays, pratiquement dans tous les groupes de population et à tous les âges. Il s’avère que la formation politique apparaît aux yeux des électeurs comme une alternative aux grands partis traditionnels sur de nombreuses questions.

Selon le directeur du Centre de recherche parlementaire Markku Jokisipilä, contrairement aux autres partis dont les positions sont parfois vagues et mouvantes, la focalisation du Parti des Finlandais sur quelques thèmes centraux justifie en partie son succès.

Si l’immigration est bien entendu l’un de ces sujets, la question climatique a été traitée par le Parti des Finlandais d’une manière totalement alternative par rapport aux autres mouvements. Ainsi, la formation s’est clairement positionnée pour une politique moins restrictive concernant le réchauffement. Dans un pays où les Finlandais considèrent qu’ils en font déjà assez pour lutter contre le changement climatique, le discours séduit.

Par ailleurs, pour la directrice de la recherche chez Kantar TNS Sakari Nurmela, la fidélité au parti fait la différence car les partisans du Parti des Finlandais ont tendance à être constants dans leur choix quand ceux des autres formations sont beaucoup plus volatiles. Lors des dernières élections législatives, jusqu’à 91% des électeurs du Parti des Finlandais ont voté pour lui. En outre, de nombreux électeurs conservateurs du centre-droit sont désormais attirés par la formation. De quoi fragiliser l’actuelle coalition.

AK

Crédit photos : DR (photo d’illustration)
[cc] Breizh-info.com, 2019, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine – V

.
- Je soutiens BREIZH-INFO -

Patrick Buisson interrogé par Charlotte d’Ornellas : « La modernité nous met face à notre propre vide » [Interview]

Patrick Buisson politologue et ancien conseiller personnel du président Sarkozy, publie un nouvel essai qui raconte tout ce que...

Tour d’Italie. Caleb Ewan remporte la 7ème étape du Giro

Deuxième victoire d'étape pour Caleb Ewan (Lotto-Soudal) le 14 mai 2021, à l'occasion de la 7ème étape du Giro....

Articles liés

L’immigration clandestine redouble en Mer Méditerranée, l’Union européenne baisse la garde

Il y a un an, trois organisations internationales paragouvernementales prédisaient un afflux massif de clandestins en Europe lors du rétablissement des transports internationaux. Sans...

Argent public et immigration. Gilles Pennelle dénonce les manoeuvres de la Région Bretagne

Conseiller régional de Bretagne, Gilles Pennelle a dénoncé dans un communiqué une nouvelle subvention de la région Bretagne à l’association SOS Méditerranée, qui ramène...

L’affaire Patrick Buisson. Sommes-nous devenus des néoconservateurs américains à passeport français ?

Ci-dessous retrouvez un excellent papier de François Bousquet pour le site Eléments, au sujet de la dernière sortie de Patrick Buisson. Deux phrases maladroites de...

Renaud Camus : « Il n’y a d’issue sérieuse que la remigration, la décolonisation, le retour chez lui, contractuel ou forcé, de l’occupant »...

Notre quotidien occidental en est la preuve : Le Grand Remplacement n’est ni une théorie ni un complot. C’est un état de fait observable...