Les sociaux-démocrates ont remporté le scrutin en Finlande, mais c’est le parti des Vrais Finlandais, parti anti-immigration, qui arrive en seconde place et effectue une percée historique et qui apporte un vent nouveau dans le pays, notamment auprès de la jeunesse qui aurait voté en masse pour le parti.

Les sociaux-démocrates (SDP) ont glané 40 sièges de députés, contre 39 pour le parti des Vrais Finlandais, parti classé à l’extrême droite, selon les résultats définitifs. Les conservateurs de la Coalition nationale, pour leur part, ont récolté 17 % des suffrages, et 38 députés. Les écologistes de la Ligue verte ont rassemblé 11,5 % des voix.

Il est vrai que la colère était croissante en Finlande, notamment depuis des affaires d’agression sexuelle attribuée à des migrants accueillis sans consultation de la population, en janvier dernier. Euronews livre un autre type de commentaire (voir ci-dessous) :

Dans toute l’Europe, la montée en puissance de mouvements politiques contre l’immigration – sur laquelle les peuples d’Europe n’ont jamais été consultés par référendum – témoigne d’un possible changement à venir, dans quelques mois, quelques années.

Néanmoins, le système est toujours très fort – et pas forcément démocrate lorsqu’il s’agit de vouloir priver une partie du peuple de la parole : une coalition serait déjà à l’étude en Finlande pour empêcher et enlever tout pouvoir décisionnel au Parti des Vrais Finlandais, qui devrait former l’opposition de facto.

Crédit photos : DR
[cc] Breizh-info.com, 2019, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine