Lannion. Abattage des arbres du parc du Tribunal. Black Friday au parc du Tribunal [L’Agora]

A LA UNE

L’agglomération de Lannion a fait procéder, vendredi dernier à l’abattage de quatre arbres dans le parc du Tribunal. Une opération destinée « à libérer de l’espace en vue de la construction de l’auditorium de l’école de musique qui doit débuter au début de l’année prochaine » selon ses instigateurs, mais une opération qui fait réagir des opposants à cet abattage. 

Nos élus ont le sens du commerce. Fascinés par les héros de notre économie mondialisée, ils ont retenu le jour du Black Friday pour faire leurs affaires électorales. Grande braderie d’arbres centenaires au parc du Tribunal ! Et quelle mise en scène ! Encadrés par des gendarmes en grand apparat, le public émerveillé a assisté au triomphe de la technique sur la nature sauvage et hostile. Sous le vrombissement des tronçonneuses, nos chers élus, toréadors des temps modernes, ont commandé la mise à mort d’arbres qui avaient eu la belle sagesse d’atteindre et même dépasser leur cent ans. Ah ! quel spectacle magnifique que l’effondrement de ces troncs insolents qui avaient osé se mettre en travers des projets grandioses de nos dirigeants suprêmes ! Enfin la musique de nos chers bambins résonnera dans cette ambiance cotonneuse de béton et de cuivre, loin de toutes les vilaines bestioles qu’abritaient ces sales arbres. Et mieux encore, nos commerçants électoraux ont offert ce spectacle grandiose à toutes leurs ouailles ! Oui, mieux que les rabais à 50 %, c’était un Black Friday gratuit !

Quel bel investissement promotionnel trois mois avant les échéances municipales ! Il ne s’est trouvé que des écologistes intègres et chagrins pour se dire que l’érection d’une tour en béton que l’on aurait pu faire ailleurs ne vaut pas le sacrifice de quatre arbres centenaires dans un parc urbain ; que le combat pour la biodiversité et contre le réchauffement climatique commencent à sa porte ; que la défense de la forêt amazonienne passe aussi et surtout par la sauvegarde de tous les arbres lannionais ; qu’il faudrait peut-être, après quelques dizaines d’années de remontée des eaux du Léguer, changer la vocation des lieux et transformer l’école de musique en école de natation. Laissons là ces propos de rabat-joie ! Que la fête de Black Friday continue ! Heureusement, il s’est trouvé aussi des écologistes responsables, de partis ou de circonstances, qui ont fait équipe en toute confiance avec nos élus abatteurs. On ne sait s’ils étaient de la fête et même s’ils étaient invités. On les sait toutefois condamnés à étrenner bientôt avec leurs mentors la fête de l’arbre en plastique, tellement plus coloré et plus propre, plus durable que ces tas de bois inutiles et poussiéreux.

Ce sera l’année prochaine le même jour de Black Friday avec l’inauguration du nouveau chêne d’Henri IV réalisé par les Ateliers de Plasturgie Lannionais, créés pour l’occasion. En effet, il faudra bien remplacer ce drôle et désuet végétal multi-centenaire, terrassé par les terrassements du chantier. Le plastique, c’est tellement plus chic ! De plus, Coca Cola et Mac Do sponsoriseront les beaux éclairages à LED qui illumineront cet arbre recomposé, économe en énergie, si illustre fruit de l’intelligence humaine ! Ah ! qu’il est doux de se savoir si bien gouvernés par un président de communauté et un maire si visionnaires ! Que l’on se dise, les Lannionais ont bien de la chance ! Les arbres en bois, juste un peu moins…

Yves-Marie Le Lay, président de Sauvegarde du Trégor

Précision : les points de vue exposés n’engagent que l’auteur de ce texte et nullement notre rédaction. Média alternatif, Breizh-info.com est avant tout attaché à la liberté d’expression. Ce qui implique tout naturellement que des opinions diverses, voire opposées, puissent y trouver leur place.

Photo d’illustration : Wikipedia
[cc] Breizh-info.com, 2019, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine – V

.
- Je soutiens BREIZH-INFO - spot_img

Rugby. Le RC Vannes atomise Agen et sonne le réveil à La Rabine (46-3)

C'était le match qu'il ne fallait pas perdre, et le RC Vannes a fait le boulot, vendredi soir, à...

En 2022, lutte des classes ou lutte identitaire ? Bégaudeau et Bousquet face-à-face

À l’approche des Présidentielles de 2022, rien n’est encore joué. Emmanuel Macron jouit d’une remarquable stabilité à 24% des...

Articles liés