Le préfet du Morbihan veut imposer des migrants dans toutes les communes du département

A LA UNE

La politique d’étalement intensif de l’immigration poursuit son cours, notamment en Bretagne, et particulièrement dans le Morbihan. Ainsi, le Préfet du Morbihan a-t-il déclaré début décembre, à Pontivy, qu’il souhaitait que chaque commune du département mette à disposition de migrants un logement.

Pour ce faire, Patrice Faure veut impliquer toujours les mêmes associations qui ont fait de la gestion de l’immigration un véritable business lucratif (notamment l’Amisep, association morbihannaise d’insertion sociale et professionnelle qui s’occupe de nombreux cas de migrants dans le secteur). « Une maison dans chaque commune permettrait d’éviter la concentration de demandeurs d’asile qui facilite certes la logistique, mais pas l’intégration de ces populations. » explique-t-il pour défendre sa politique migratoire.

Ce dernier insiste également sur le côté professionnel de la chose : « Je uis pour la pluralité des solutions. Un traitement plus rapide des dossiers permettra à cette population d’être employable et employée. Notre bassin d’emploi a besoin, notamment l’agroalimentaire, que les réfugiés en situation régulière puissent apprendre le français et s’intégrer mieux et plus vite.

Les Morbihannais qui peinent à se loger, et ceux qui n’arrivent pas à boucler les fins de mois, apprécieront cette « solidarité » vis-à-vis de « l’autre ».

Alors que les métropoles sont totalement saturées en matière d’accueil de migrants, du fait d’une politique particulièrement laxiste et bienveillante des autorités au sujet de l’immigration, l’État entend donc, via ses représentants, imposer des migrants dans des communes jusqu’ici préservées de l’immigration, et de ses conséquences pour le « bien vivre ensemble ».

Dans un tel climat de tensions sociales extrêmes, pas sûr que ce soit un pari judicieux… D’autant plus qu’à quelques mois des élections municipales, les citoyens pourraient bien décidés de sanctionner les élus qui auront entrepris cette collaboration avec la politique migratoire de l’État.

Crédit photo : DR (photo d’illustration)
[cc] Breizh-info.com, 2019, 
dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine – V

.
- Je soutiens BREIZH-INFO - spot_img

BHL et BZH contre Zemmour [L’Agora]

Bernard-Henri Lévy n’aime pas Éric Zemmour. Et le reproche le plus terrible qu’il trouve à lui adresser est : « Zemmour...

Un roi sans divertissement, roman de Giono, adapté en BD

Après Le Chien de Dieu, biographie de l’écrivain Céline, et Nez-de-Cuir, célèbre roman de Jean de La Varende, Jean...

Articles liés