Le préfet du Morbihan veut imposer des migrants dans toutes les communes du département

A LA UNE

Toussaint Louverture. Le héros noir était-il propriétaire d’esclaves ?

Interrogée sur ce point troublant par Stéphane Bern, Rokhaya Diallo dédramatise : avant la Révolution, c'est vrai, Louverture a...

Christophe Dolbeau : « Lorsque je parle de parias, je pense aux intouchables, aux lépreux, aux pestiférés de la politique » [Interview]

Christophe Dolbeau, écrivain et correspondant de presse (il a collaboré à des journaux croates de l'émigration comme Studia croatica...

L’immigration clandestine redouble en Mer Méditerranée, l’Union européenne baisse la garde

Il y a un an, trois organisations internationales paragouvernementales prédisaient un afflux massif de clandestins en Europe lors du...

Santé. Le rhume des foins empoisonne la vie de plus en plus de Français

Rhume persistant, yeux rouges et larmoyants, éternuements… l'omniprésence du Covid-19 dans l'actualité ne doit pas faire oublier que le...

Michel Maffesoli (L’Ère des soulèvements) : « Ce vitalisme que l’élite ne veut pas voir me donne espérance » [Interview]

Les éditions du Cerf viennent d'éditer un nouvel ouvrage important de Michel Maffesoli intitulé « l'Ère des soulèvements »....

La politique d’étalement intensif de l’immigration poursuit son cours, notamment en Bretagne, et particulièrement dans le Morbihan. Ainsi, le Préfet du Morbihan a-t-il déclaré début décembre, à Pontivy, qu’il souhaitait que chaque commune du département mette à disposition de migrants un logement.

Pour ce faire, Patrice Faure veut impliquer toujours les mêmes associations qui ont fait de la gestion de l’immigration un véritable business lucratif (notamment l’Amisep, association morbihannaise d’insertion sociale et professionnelle qui s’occupe de nombreux cas de migrants dans le secteur). « Une maison dans chaque commune permettrait d’éviter la concentration de demandeurs d’asile qui facilite certes la logistique, mais pas l’intégration de ces populations. » explique-t-il pour défendre sa politique migratoire.

Ce dernier insiste également sur le côté professionnel de la chose : « Je uis pour la pluralité des solutions. Un traitement plus rapide des dossiers permettra à cette population d’être employable et employée. Notre bassin d’emploi a besoin, notamment l’agroalimentaire, que les réfugiés en situation régulière puissent apprendre le français et s’intégrer mieux et plus vite.

Les Morbihannais qui peinent à se loger, et ceux qui n’arrivent pas à boucler les fins de mois, apprécieront cette « solidarité » vis-à-vis de « l’autre ».

Alors que les métropoles sont totalement saturées en matière d’accueil de migrants, du fait d’une politique particulièrement laxiste et bienveillante des autorités au sujet de l’immigration, l’État entend donc, via ses représentants, imposer des migrants dans des communes jusqu’ici préservées de l’immigration, et de ses conséquences pour le « bien vivre ensemble ».

Dans un tel climat de tensions sociales extrêmes, pas sûr que ce soit un pari judicieux… D’autant plus qu’à quelques mois des élections municipales, les citoyens pourraient bien décidés de sanctionner les élus qui auront entrepris cette collaboration avec la politique migratoire de l’État.

Crédit photo : DR (photo d’illustration)
[cc] Breizh-info.com, 2019, 
dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine – V

.
- Je soutiens BREIZH-INFO -

De La Baule à Biarritz : ces maires de la côte qui demandent la réouverture des discothèques pour éviter les « fêtes sauvages »

Une tribune signée par une quinzaine de maires du littoral français demande la réouverture des discothèques afin d'éviter des...

Ecosse. Une étudiante bientôt expulsée de son université pour avoir dit que les femmes « ont un vagin et ne sont pas aussi fortes...

L'Ecosse, comme tout le Royaume-Uni, ressemble à un asile psychiatrique grandeur nature, toutefois révélateur du terrorisme intellectuel qui germe...

Articles liés

Alexandre del Valle revient sur l’instrumentalisation de la crise des réfugiés par Erdogan

Alexandre del Valle revient sur l'instrumentalisation de la crise des réfugiés par Erdogan. https://www.youtube.com/watch?v=b2PmUa0aSAo Crédit photo :DR  Breizh-info.com, 2020, dépêches libres de copie et de diffusion sous...

Dictature mondiale. Pour le comité des droits de l’homme de l’ONU, « Les réfugiés climatiques ne peuvent pas être renvoyés chez eux »

L'ONU (Organisation mondiale des nations unies), bras armé de l'instauration d'une dictature mondiale ? Les avis que rend l'organisation, et qui servent ensuite parfois...

Migrants « mineurs » : ils seraient 41 000, majoritairement africains, et coûtent 2 milliards d’euros par an

La prise en charge des migrants « mineurs » isolés en France coûte 2 milliards d'euros par an et concernerait 41 000 individus. Mineurs isolés...

Allemagne. Un migrant africain détruit les voitures… de pro-migrants [Vidéo]

Tandis qu'il résidait dans un centre allemand pour demandeurs d'asile, un migrant africain a saccagé les voitures des employés. Un retour de bâton au...