Un nouveau cursus post-bac à Brest dédié à la Biologie, à l’Agronomie, aux Sciences et aux Technologies

A LA UNE

L’ISEN Yncréa Ouest lance un nouveau cursus post-bac à Brest dédié à la Biologie, à l’Agronomie, aux Sciences et aux Technologies. Premier du genre en France, il permettra aux élèves ingénieurs d’être diplômés dans la spécialité « Agronomie et Systèmes numériques ». L’école d’ingénieurs ISEN propose à la rentrée 2020 le nouveau cycle post-bac Biologie, Agronomie, Sciences et Technologies (BIAST).

Ce cycle permet l’acquisition de compétences à l’interface des domaines de la biologie, de l’agronomie, de l’environnement et des technologies numériques. Il prépare au diplôme d’ingénieur de l’ISEN dans la spécialité « agronomie et systèmes numériques ». Cette formation permet aux futurs ingénieurs d’acquérir une double compétence « métier + technologies » dans les secteurs de l’agriculture et de l’agro-alimentaire. Il prépare à intégrer l’un des secteurs de l’économie les plus technophiles : technologies satellitaires, matériels de précision, semences augmentées, tracteurs et robots autonomes…

Pour cette première promotion, 36 places sont ouvertes dès maintenant aux étudiants ayant suivi un cursus scientifique. Les inscriptions se font hors Parcoursup pour la première promotion 2020.

Les domaines étudiés sont bien naturellement liés à la production végétale et à l’élevage mais aussi sur ceux qui lui sont attenants, comme l’impact environnemental des productions, l’économie, la transformation agroalimentaire, la logistique ou la santé préventive. À l’issue du cycle BIAST, les étudiants peuvent en 4ème et 5ème années, se diriger notamment vers le domaine professionnel « Agriculture et Numérique ». Il permet d’obtenir un diplôme d’ingénieur de spécialité de l’ISEN Yncréa Ouest. Les étudiants peuvent également rejoindre l’un des 17 autres domaines professionnels de l’ISEN Yncréa Ouest proposés en 4ème et 5ème année comme « Numérique, Environnement et Développement Durable », « Énergie », « Technologies médicales et de santé ».

Répondre aux besoins de la filière agricole par les technologies numériques

La région Bretagne est leader en France des secteurs de l’agriculture et de l’agroalimentaire avec près de 70 000 emplois et un chiffre d’affaires de 20 milliards d’Euros. Ces secteurs sont soumis à des mutations importantes dues notamment à la concurrence internationale croissante, à l’arrivée de nouvelles technologies et à l’évolution des modes de distribution. Le projet de former des élèves ingénieurs à la double compétence agro-agri et aux technologies numériques est une réponse à la stratégie de développement de toutes les filières, et entend répondre notamment aux enjeux de la transition énergétique et écologique. « Le programme de la formation a été co-construit avec une trentaine de professionnels bretons comme Eureden, le Crédit agricole et le Crédit mutuel Arkéa avec lesquels nous avons échangé sur les synergies que nous pouvions créer en proposant de compléter les formations traditionnelles des secteurs de l’agriculture et de l’agro-alimentaire par une forte imprégnation technologique » témoigne Marc Faudeil, directeur général de l’ISEN Yncréa Ouest. Tous les outils pédagogiques seront mis à disposition des élèves dans le but de travailler sur des projets concrets. Ainsi, une serre connectée sera construite dès janvier 2020 au sein du campus.

Les dossiers de candidature sont à retirer sur le site de l’ISEN Yncréa Ouest – Site de Brest, et à renvoyer pour le 24 mars 2020, dernier délai. https://isen-brest.fr/formation-ingenieur/cycle-biologie-agronomie-sciences-ettechnologies/

Crédit photo : DR
[cc] Breizh-info.com, 2019, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine – V

.
- Je soutiens BREIZH-INFO - spot_img

Pontivy. La ville prend en charge la lutte contre les tags et grafitis

S'il y a des fresques urbaines superbes, qui embellissent un quartier ou un bâtiment, les villes regorgent également de...

Covid-19. Des tentatives de suicide en très forte hausse chez les enfants depuis le début de la crise sanitaire

Les tentatives de suicide chez les moins de 15 ans ont connu une très forte hausse depuis le début...

Articles liés