Délinquance en 2019 : la dégradation se poursuit, y compris en Bretagne

A LA UNE

Toussaint Louverture. Le héros noir était-il propriétaire d’esclaves ?

Interrogée sur ce point troublant par Stéphane Bern, Rokhaya Diallo dédramatise : avant la Révolution, c'est vrai, Louverture a...

Christophe Dolbeau : « Lorsque je parle de parias, je pense aux intouchables, aux lépreux, aux pestiférés de la politique » [Interview]

Christophe Dolbeau, écrivain et correspondant de presse (il a collaboré à des journaux croates de l'émigration comme Studia croatica...

L’immigration clandestine redouble en Mer Méditerranée, l’Union européenne baisse la garde

Il y a un an, trois organisations internationales paragouvernementales prédisaient un afflux massif de clandestins en Europe lors du...

Santé. Le rhume des foins empoisonne la vie de plus en plus de Français

Rhume persistant, yeux rouges et larmoyants, éternuements… l'omniprésence du Covid-19 dans l'actualité ne doit pas faire oublier que le...

Michel Maffesoli (L’Ère des soulèvements) : « Ce vitalisme que l’élite ne veut pas voir me donne espérance » [Interview]

Les éditions du Cerf viennent d'éditer un nouvel ouvrage important de Michel Maffesoli intitulé « l'Ère des soulèvements »....

L’année 2018 avait été mauvaise en France sur le front de la délinquance. L’année 2019 est pire : c’est ce qui ressort des statistiques publiées jeudi soir par le ministère de l’Intérieur dans son bulletin statistique Interstats Analyse. Il s’agit d’une « première photographie » précédant le bilan complet attendu pour fin mars, avec des précisions régionales. Mais l’image est déjà nette : la décivilisation française progresse.

Il ne s’agit pas seulement de délinquance crapuleuse. La délinquance sexuelle, témoin d’un changement culturel, continue à progresser fortement. Le ministère de l’Intérieur le reconnaît sans détour : « Après une année 2018 marquée au niveau national par une hausse sensible du nombre de violences sexuelles enregistrées (+19 %), l’année 2019 affiche également une augmentation très nette de ces violences (+12 %) ». Le phénomène est général : « toutes les régions françaises ont connu des augmentations du nombre de viols, agressions et harcèlement sexuels ».

En forte hausse aussi, les escroqueries (+ 11 %), les coups et blessures volontaires sur personnes de 15 ans ou plu (+ 8 %) et les homicides. Ces derniers restent cependant peu nombreux : 970 cas en 2019.

De grandes inégalités entre territoires

Les régions françaises ne sont pas égales devant la délinquance. Ainsi, avec 0,009 homicides pour 1 000 habitant, soit cinq fois moins qu’en Corse, la Bretagne reste la région où l’on tue le moins. Elle est aussi l’une des moins touchées par les cambriolages. Hélas, sa bonne place est en partie artificielle : les statistiques de l’Intérieur ne portent que sur la région administrative ! Car la Loire-Atlantique souffre particulièrement de la hausse de la délinquance. Elle figure ainsi, avec la Gironde et la Haute-Garonne, « parmi les départements les plus touchés par les cambriolages de logements en 2019 ». Elle est aussi le département où le nombre de vols de voiture a le plus augmenté. Les vols dans les véhicules ont été un peu moins nombreux en 2019 mais la Loire-Atlantique demeure, avec les Bouches-du-Rhône et la Haute-Garonne, sur le podium des départements les plus touchés.

Mais la vraie différence ne se situe ni à l’échelon régional, ni à l’échelon départemental. Car un énorme écart sépare les plus grandes agglomérations et les zones rurales. Ainsi, « le nombre de vols violents sans arme enregistrés pour 1 000 habitants augmente de manière très marquée avec la taille des agglomérations. En moyenne, ce taux par habitant est 60 fois plus élevé dans l’agglomération parisienne que dans les communes rurales ». Pour les vols avec arme, l’écart est de 1 à 10. Au sein même de l’agglomération parisienne, Paris et la Seine-Saint-Denis sont beaucoup plus touchés que les banlieues ouest et sud. Cambriolages, coups et blessures volontaires, vols de véhicules ou vols dans les véhicules figurent aussi parmi les faits surreprésentés dans les grandes villes.

En cause, la Loire-Atlantique… ou Nantes… ou certains quartiers

Le ministère de l’Intérieur signale ainsi, pour les vols avec violence sans arme, une « forte hausse dans les Pays de la Loire ». Mais il note que cette hausse est tirée par la Loire-Atlantique – qui est, derrière Paris, le département où le nombre de vols violents a le plus augmenté en 2019. Et il explique le phénomène par la présence d’une grande agglomération !

Ces statistiques confirment donc implicitement la forte augmentation de la délinquance à Nantes (ou en tout cas dans certains quartiers de Nantes). Une augmentation dont Breizh-info a rendu compte à de nombreuses reprises en 2019. Et dont même Johanna Rolland semble s’être aperçue à l’approche des élections municipales.

Mais en quoi donc les habitants de Nantes sont-ils si différents de ceux de Gourin ou de Moncontour ? Les statistiques de l’Intérieur ne le disent pas : elles traitent de la délinquance, pas des délinquants

E.F.
Illustrations : extrait d’Interstats Analyse n°24, janvier 2020 et DR
[cc] Breizh-info.com, 2020, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

.
- Je soutiens BREIZH-INFO -

De La Baule à Biarritz : ces maires de la côte qui demandent la réouverture des discothèques pour éviter les « fêtes sauvages »

Une tribune signée par une quinzaine de maires du littoral français demande la réouverture des discothèques afin d'éviter des...

Ecosse. Une étudiante bientôt expulsée de son université pour avoir dit que les femmes « ont un vagin et ne sont pas aussi fortes...

L'Ecosse, comme tout le Royaume-Uni, ressemble à un asile psychiatrique grandeur nature, toutefois révélateur du terrorisme intellectuel qui germe...

Articles liés

Nantes. Après l’affaire Kerivin, l’opposition s’attaque à tout le « système Rolland » (et Ayrault)

En révélant les malversations soupçonnées de Joëlle Kerivin, en même temps directrice (démissionnée) de la Folle Journée et de l'espace Simone de Beauvoir, les...

Johanna Rolland et Anne Hidalgo vont ramer ensemble…

Johanna Rolland (PS), maire de Nantes, a des ambitions nationales. Participer activement à la prochaine campagne présidentielle la fait saliver. Ce sera « porte-parole...

Perquisition à la Folle Journée de Nantes : Joelle Kerivin pas seule en cause

Il y a à Nantes une affaire Kerivin, un point c’est tout. Tel est, entre les lignes, le discours servi par Johanna Rolland et...

Mensonges sur leur âge, surreprésentation du Maghreb chez les délinquants : le rapport parlementaire accablant sur les migrants « mineurs »

Un rapport parlementaire sur la question des migrants dits « mineurs non accompagnés » vient de rendre ses conclusions : les individus d'origine maghrébine...