Discriminations à l’embauche : Marlène Schiappa veut dénoncer les entreprises réfractaires

A LA UNE

Morbihan : 7 fusillades en une semaine

Il semble que la mode des fusillades, qui semble s'être quelque peu calmée à Nantes - en moyenne "seulement"...

États-Unis. Vaccinés ou non, la charge virale est la même chez les contaminés au Covid-19 [Vidéo]

Aux États-Unis, le retour du port du masque en intérieur pour les vaccinés est d'actualité car de récents travaux...

Astrid Prunier (RN) : « La Région Bretagne a voté des subventions hallucinantes à des associations féministes et communautaristes » [Interview]

La dernière session du Conseil régional de Bretagne a été l'occasion de constater, une fois de plus, le sectarisme...

Confinements et couvre-feux : quels impacts sur les couples ?

Quelles ont été les impacts des différents confinements et couvre-feux successifs sur les couples français ? Si l'on a...

Vannes. Retour sur la manifestation du 24 juillet contre le pass sanitaire [Reportage vidéo]

Samedi 24 juillet, des centaines de milliers de personnes ont défilé contre le pass sanitaire et la tyrannie instaurée...

Les discriminations à l’embauche sont dans le viseur du gouvernement. Marlène Schiappa a annoncé que les entreprises considérées comme coupables de telles pratiques seront « dénoncées ». La Stasi cosmopolite bientôt créée en France ?

Une « stratégie gouvernementale » contre les discriminations à l’embauche

L’étau se resserre autour des entreprises qui ne comptaient pas se plier totalement aux injonctions de la politique diversitaire française. Au micro de RTL le 20 janvier, Marlène Schiappa, la secrétaire d’État chargée de l’Égalité entre les femmes et les hommes, a annoncé qu’une « stratégie gouvernementale » contre les discriminations à l’embauche serait présentée le mois prochain : « Le 6 février, nous présenterons avec plusieurs ministres la première stratégie gouvernementale [NDLR : de lutte contre les discriminations], avec les associations, avec les acteurs qui suivent sur le terrain depuis des années, luttent parfois seuls contre les discriminations ».

Quant aux sociétés qui auraient le malheur d’apparaître sur le radar de ces détecteurs de discriminations, elles feront tout simplement l’objet d’une dénonciation ! Avec à la clé la publication d’une liste de ces entreprises réfractaires, confirmée par Marlène Schiappa : « Nous pouvons aller vers du ‘name and shame’, c’est-à-dire nommer des entreprises qui discriminent ».

Les entreprises françaises responsables du communautarisme ?

Dans un registre finalement peu surprenant, la secrétaire d’État chargée de l’Égalité entre les femmes et les hommes a insinué que les sociétés « coupables » de discriminations à l’embauche auraient ainsi une part de responsabilité dans le développement du communautarisme au sein de la société française : « On lutte contre les discriminations communautaristes, mais le communautarisme se nourrit aussi des discriminations. Quand vous êtes en marge de la République, vous avez le sentiment d’être rejeté par la République, vous pouvez être tenté de vous organiser en marge de celle-ci ».

Et Marlène Schiappa de synthétiser que lutter contre les discriminations, « c’est aussi une manière de lutter positivement contre le communautarisme ». Va-t-on aussi assister à la mise en place d’une énième taxe s’appliquant aux entreprises réticentes à l’embauche de certains profils afin de financer les centres de déradicalisation présents sur le territoire français ? Gageons par ce trait d’humour de ne pas donner là une nouvelle idée coercitive à la secrétaire d’État…

Marlène Schiappa : déjà des quotas de genre

Pour rappel, au mois de décembre 2019, un rapport du Haut Conseil à l’égalité entre les femmes et les hommes (HCE) préconisait de mettre en place des quotas de genre dans les instances de direction. Le document avait alors été remis au ministre de l’Économie et des Finances Bruno Le Maire ainsi qu’à Marlène Schiappa. Il est par ailleurs bon de garder à l’esprit que la présidente de ce HCE Brigitte Grésy était décrite comme « énarque, féministe engagée et éclairée ».
Parmi les préconisations du HCE, il était notamment question de conditionner l’obtention des financements publics à des critères de mixité jusque dans les instances dirigeantes des entreprises. Avec l’aval appuyé de la secrétaire d’État chargée de l’Égalité entre les femmes et les hommes : « Nommer des femmes parce qu’elles sont des femmes ? Pendant des générations, on a nommé des hommes parce qu’ils étaient des hommes ! », déclarait-elle alors, assurant en outre qu’elle défendait « farouchement » ces quotas de genre.

AK

Crédit photo : DR
[cc] Breizh-info.com, 2020, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine – V

.
- Je soutiens BREIZH-INFO -

Florian Philippot réagit à la manif anti-Pass Sanitaire sur BFMTV

Florian Philippot réagit à la manif anti-Pass Sanitaire sur BFMTV https://www.youtube.com/watch?v=NXtvjpY8aOg Photo d’illustration : DR  Breizh-info.com, 2021, dépêches libres de copie et...

Rennes. Wilhem Houssin, un père de famille tabassé à mort par une « une bande de jeunes »

Wilhem Houssin était un père de famille de 49 ans. Il a été tué lors d'une agression gratuite par une...

Articles liés

Aïd Al-Adha. « Vous les femmes musulmanes, tâchez d’obéir au doigt de vos maris »

Les lecteurs de Breizh Info ne le savent peut-être pas mais en ce moment le monde musulman fête L'Aïd Al-Adha ou la "fête du...

Les Femmes Russes Et Le Néo-Féminisme – avec Yannick Jaffré

Zone Libre reçoit Yannick Jaffré, auteur de "Paris-Moscou - Aller Simple Contre le Néo-Féminisme" dans lequel il sonde la psychologie de la femme russe,...

Twitter evit an « arabeg benel »

Biskoazh kement-all ! Bez ez eus eus ur skritur « arabeg benel » ! En arabeg, e vez implijet ar furmoù gourel pa vez...

La femme est-elle l’avenir de la droite ?

On observe depuis maintenant plusieurs années une émergence exponentielle de figures médiatiques féminines à droite aux profils très variés. De l'autre côté, on assiste...