australie
Chaque année, une fois le bac en poche, des milliers de jeunes ont envie de découvrir le monde, notamment des destinations lointaines telles que l’Australie, le Canada, la Nouvelle-Zélande. Mais, ils ont besoin d’une solution pour subvenir à leurs besoins. Les Working Holidays, Permis Vacances-Travail, sont faits pour eux !

Le principe des Working Holidays

Le concept de Working Holidays consiste à travailler et voyager en même temps. Si vous avez envie de découvrir de nouveaux espaces, il répondra donc à toutes vos attentes.

Après avoir effectué une demande de visa en ligne pour le pays de votre choix (ici l’exemple de l’Australie) et qui fait partie de ce programme afin d’obtenir un visa Working Holiday, vous pouvez vous y rendre pour occuper des petits boulots qui vous permettront de subvenir à vos besoins. Et en parallèle, cette formule représente l’opportunité de découvrir de nouveaux pays en y vivant durant douze mois.

Ce programme fait l’objet d’un accord entre la France et 13 autres pays, à savoir l’Argentine, l’Australie, le Canada, le Chili, la Colombie, la Corée du Sud, Hong Kong, le Japon, le Mexique, la Nouvelle-Zélande, la Russie, Taïwan et l’Uruguay. Pour chaque destination, il est nécessaire de faire une demande de visa Working Holiday mais il faut savoir que la formule est très prisée et que les places sont limitées. Par exemple, pour l’Australie, chaque année, ce sont 25 000 Français qui optent pour des Working Holidays dans ce pays.

La demande de visa Working Holiday s’effectue en ligne, elle impose de posséder un passeport qui soit en cours de validité. Il coûte 440 AU$ qui sont majorés de 0,98 % si vous payez avec une carte bleue Visa ou Mastercard. Si vous souhaitez réaliser vos démarches par courrier, il faut ajouter 80 AU$.

Enfin, il est bon à savoir que les demandes sont traitées en un mois maximum en règle générale mais que vous êtes informé de l’approbation de votre demande en moins d’une semaine.

Qui y a le droit ?

Les Working Holidays sont réservées aux jeunes âgés entre 18 et 35 ans qui n’ont pas d’enfant à charge. Par ailleurs, il faut avoir les ressources financières suffisantes pour acheter son billet retour (il est nécessaire de le posséder) ainsi que pour subvenir à ses besoins avant de trouver un travail. À cet effet, en Australie, la somme de 5 000 $ AUSTRALIENS est demandée.

Enfin, il est obligatoire de souscrire une assurance santé, voire de présenter un certificat médical attestant de votre bonne santé et un casier judiciaire vierge pour obtenir l’autorisation de faire des Working Holidays.

Si vous remplissez toutes ces conditions, vous pourrez alors vous rendre à l’étranger pour travailler mais votre emploi ne doit pas occuper la majeure partie de votre temps car ce visa est aussi pour les vacances.

Les avantages de ce type de vacances

Si vous choisissez de faire des Working Holidays, ce sera une expérience extrêmement riche pour vous qui vous permettra de voyager tout en découvrant de nouvelles cultures grâce à une immersion dans le pays.

Vous pourrez vous perfectionner dans une langue étrangère, un acquis que vous pourrez faire valoir par la suite sur votre CV pour décrocher un job comme le rappelle ce site.

En outre, les emplois que vous occuperez durant votre séjour seront également des expériences enrichissantes et très formatrices qui vous serviront par la suite dans votre parcours professionnel.

Crédit photo : DR
[cc] Breizh-info.com, 2020, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine – V