Coronavirus : l’OMS déclare l’urgence internationale… mais s’oppose à la restriction des voyages [Vidéo]

A LA UNE

« My life in loyalism ». Acteur majeur des Accords du Vendredi Saint, Billy Hutchinson évoque son engagement unioniste/loyaliste en Irlande du Nord [Interview]

Les éditions britanniques Merrion Press ont sorti récemment un livre intitulé « My life in loyalism » signé Billy Hutchinson. Si les...

Yves Chauvel (La Bretagne en héritage) : « L’argent de la Région doit aller en priorité voire intégralement aux associations qui promeuvent la Bretagne...

Alors que Le Télégramme publiait récemment les résultats d'un sondage sur les élections régionales à venir, nous n'y avons...

Thierry Burlot (Nous la Bretagne) : « Les Bretonnes et Bretons furent probablement celles et ceux qui furent les plus migrants il y a...

Alors qu'un sondage Odoxa-Le Télégramme donne la liste Nous la Bretagne de Thierry Burlot, investit par LREM, en tête...

Renaud Camus : « Il n’y a d’issue sérieuse que la remigration, la décolonisation, le retour chez lui, contractuel ou forcé, de l’occupant »...

Notre quotidien occidental en est la preuve : Le Grand Remplacement n’est ni une théorie ni un complot. C’est...

Loi Molac : Jean-Michel Blanquer est un mauvais perdant

Il faut se méfier de ce que raconte Jean-Michel Blanquer. En paroles, il est favorable à la langue bretonne....
L’Organisation mondiale de la santé a revu sa position le 30 janvier au sujet du coronavirus en déclarant que l’épidémie constitue désormais une urgence internationale.

Coronavirus : l’OMS acte le danger

Le coronavirus a été déclaré urgence internationale par l’OMS (Organisation mondiale de la santé) car l’épidémie continue de se propager en dehors de la Chine. Selon le directeur général de l’OMS Tedros Adhanom Ghebreyesus, la « plus grande préoccupation est la possibilité que le virus se propage dans des pays dont les systèmes de santé sont plus faibles (…). Il ne s’agit pas d’un vote de défiance à l’égard de la Chine ».

Outre les cas détectés (environ 7 700) en Chine continentale (où 170 décès sont déjà à déplorer), ce sont actuellement 18 autres pays qui sont touchés et dans lesquels 98 cas ont été confirmés d’après l’Organisation mondiale de la santé. Si la plupart des cas recensés hors de Chine sont des personnes ayant transité par la ville chinoise de Wuhan, foyer de l’épidémie, huit cas d’infection interhumaine ont également été à relever, dont certains en Europe.

Une semaine auparavant, le 23 janvier, tandis que le coronavirus sévissait déjà en Chine mais également à l’international, l’OMS reconnaissait « l’urgence en Chine » mais considérait alors qu’il était « trop tôt » pour parler « d’urgence de santé publique de portée internationale ». Vraiment trop tôt ?

L’OMS ne veut pas limiter les voyages

Toutefois, malgré les craintes des populations, européennes au premier chef, de voir l’épidémie de coronavirus frapper massivement leur pays, l’OMS, toujours par la voix de son directeur général, a déclaré qu’il n’y avait pas lieu de limiter les voyages et les échanges commerciaux avec la Chine : « L’OMS (…) s’oppose même à toute restriction aux voyages ».

Pour justifier une pareille décision, le comité d’urgence a expliqué que ces restrictions à la circulation des personnes et des biens durant une situation d’urgence de santé publique pourraient avoir des « effets négatifs » sur l’économie des pays touchés et entraver le déploiement des moyens d’aide.

Suite à l’annonce de cette urgence internationale, le président du comité d’urgence Didier Houssin a précisé que l’OMS dispose dorénavant des prérogatives pour questionner les pays ayant mis en place des restrictions sur les voyages sur celles-ci. Qu’il s’agisse des « visas refusés », de la « fermeture des frontières » ou encore de la « mise en quarantaine de voyageurs qui sont en bonnes conditions ». En France, un sixième cas de coronavirus était confirmé le 30 janvier au soir.

AK

Crédit photo : Wikimedia Commons (CC/Gianluca Tomasello)
[cc] Breizh-info.com, 2020, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve jan de mention et de lien vers la source d’origine

.
- Je soutiens BREIZH-INFO -

Carhaix (29). Une formation longue distance au Breton, de septembre 2021 à mars 2022

Pour ceux qui sont au chômage, ou qui disposent de temps devant eux (ou qui veulent se reconvertir), c'est...

Les services secrets allemands accentuent leur pression sur les patriotes.

L’Allemagne est une République fédérale constituée de seize États. Chacun de ceux-ci dispose d’un Office de protection de la...

Articles liés

Santé. Une étude révèle l’existence de plus de 500 gènes communs à l’anxiété et à la dépression

De nouveaux travaux scientifiques viennent de permettre l'identification de plus de 500 gènes qui influencent à la fois la dépression et l'anxiété, confirmant ainsi...

Taïwan : un enjeu géopolitique majeur dans le conflit Chine vs USA

Si la situation autour du conflit gelé à l'est de l'Ukraine et dans le Donbass cristallise les inquiétudes en Europe, en Asie, c'est la...

L’échiquier mondial. Xi Jinping (Chine) vs Tsai Ing-wen (Taiwan)

A peine Tsai Ing-wen arrive-t-elle au pouvoir à Taïwan, en 2016, que Xi Jinping coupe tous les contacts officiels avec l’île, la nouvelle dirigeante...

Mutants, variants, recombinants, médicaments : L’ARN polymérase du SARS-CoV-2 au centre des débats

Mutants, variants, recombinants, médicaments : L’ARN polymérase du SARS-CoV-2 au centre des débats Avec Bruno Canard, Directeur de Recherche CNRS - AFMB Campus de Luminy. https://www.youtube.com/watch?v=2TgfYYJMQow Crédit...