Chandeleur 2020. Origines, cidre et crêpes bretonnes !

A LA UNE

L’immigration clandestine redouble en Mer Méditerranée, l’Union européenne baisse la garde

Il y a un an, trois organisations internationales paragouvernementales prédisaient un afflux massif de clandestins en Europe lors du...

Santé. Le rhume des foins empoisonne la vie de plus en plus de Français

Rhume persistant, yeux rouges et larmoyants, éternuements… l'omniprésence du Covid-19 dans l'actualité ne doit pas faire oublier que le...

Michel Maffesoli (L’Ère des soulèvements) : « Ce vitalisme que l’élite ne veut pas voir me donne espérance » [Interview]

Les éditions du Cerf viennent d'éditer un nouvel ouvrage important de Michel Maffesoli intitulé « l'Ère des soulèvements »....

De la belle aube au triste soir. La tragédie d’une famille française en Algérie [Interview]

Il n’est pas de vie qui ne soit inextricablement mêlée à notre histoire collective. Le livre De la belle...

Le 2 février, c’est la Chandeleur, c’est donc la journée des crêpes ! Accompagné de cidre breton, c’est encore meilleur. Pour le côté insolite de la chose, SEMrush, s’est intéressé aux recherches des internautes Français sur le web : quels types de crêpes sont plébiscités ? Quelle marque de cidre breton est la plus googlisée ? Voici les résultats ci-dessous, non sans au préalable être revenu sur l’histoire de la Chandeleur.

Méthodologie : pour chaque mot-clé, SEMrush comptabilise les recherches effectuées sur Google.fr en 2019 avant d’établir une moyenne mensuelle.

L’origine de la Chandeleur

À Rome, le 2 février était un jour consacré à Cérès, déesse des moissons (divinité de la troisième fonction). En son honneur, on promenait dans les rues des lumignons et des chandelles allumées. La tradition voulait que Cérès, recherchant sa fille Proserpine, enlevée par Pluton (maître de l’univers souterrain, donc de la nuit), ait allumé des torches au sommet du mont Etna.

Le 2 février toujours, l’Église célèbre la fête de la Purification de la Vierge et, simultanément, la Présentation de Jésus au Temple. Mais dans la tradition populaire, cette fête porte un autre nom, celui de la Chandeleur. Le mot vient du latin festa candelarum, « fête des chandelles ». L’explication la plus commune de cette dénomination vient du fait qu’autrefois, à cette date du 2 février, on bénissait des chandelles dans les églises, lesquelles étaient ensuite portées en procession dans les villages et distribuées aux fidèles. Mais cela ne dit évidemment pas pourquoi, dans les églises, on éprouvait le besoin de bénir de tels objets…

En fait, la Chandeleur est à l’origine une fête païenne de la lumière, et c’est de cette lumière que les « chandelles » étaient le symbole. Dans l’Europe celto-germanique, cette fête avait lieu le 1er février. En instituant la fête de la Purification au 2 février, soit un jour plus tard, l’Église a donc mis en place un « doublon » assez comparable dans sa forme à ce qui s’est passé pour le mois de novembre, où l’on fête la Toussaint le 1er, et les Trépassés le 2 (en remplacement de l’ancienne fête celtique de Samhain).

Pour lire la suite de cette présentation, rendez-vous sur le site de la revue Eléments.

Val de Rance, figure de proue du cidre breton sur le web

Et quid des crêpes dans tout ça ? De par leur forme ronde et dorée, elles rappellent le soleil, évoquant le retour du printemps après l’hiver… Et clairement, ce sont les crêpes sucrés qui trouvent grâce aux yeux des internautes : 90,05% des recherches Google en 2019 concernent les crêpes « sucrés » contre (seulement !) 9,95% pour les crêpes « salés ». 

Qui dit crêpe, dit (souvent) cidre. ET la Bretagne s’y connait, elle qui produit 40% du cidre consommé en France. Comme le cidre normand, le cidre breton bénéficie d’une indication Géographique protégée (IGP). 

Parmi les producteurs de cidre breton les plus populaires sur le web, c’est Val de Rance qui arrive en tête avec 1 230 recherches en moyenne par mois sur Google en 2019. Loïc Raison (990) et la Distillerie des Menhirs (840) complètent le podium. Un top 3 qui se détache largement des autres producteurs lesquels enregistrent moins de 500 recherches mensuelles en moyenne (Kerisac, 4e – 470).

Il ne nous reste plus qu’à vous souhaiter un bon appétit !

Crédit photo : DR
[cc] Breizh-info.com, 2020, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

.
- Je soutiens BREIZH-INFO -

Patrick Buisson interrogé par Charlotte d’Ornellas : « La modernité nous met face à notre propre vide » [Interview]

Patrick Buisson politologue et ancien conseiller personnel du président Sarkozy, publie un nouvel essai qui raconte tout ce que...

Tour d’Italie. Caleb Ewan remporte la 7ème étape du Giro

Deuxième victoire d'étape pour Caleb Ewan (Lotto-Soudal) le 14 mai 2021, à l'occasion de la 7ème étape du Giro....

Articles liés

Kerisac fête ses 100 ans et investit 400 000 euros dans sa cidrerie

La marque de cidre Kerisac, à l'occasion de son centenaire, vient de lancer  une nouvelle recette de cidre 100% pur jus tout en annonçant...

Covid-19. Des initiatives pour soutenir les producteurs de cidre face à la crise

Les producteurs de cidre bretons viennent de traverser une période difficile avec la crise sanitaire des derniers mois. Une vaste campagne de communication estivale...

Crise sanitaire. La situation alarmante des producteurs de cidre en Bretagne

Afin de dresser un état des lieux précis de la situation de la filière cidre en Bretagne, la Maison Cidricole de Bretagne a consulté...

La crêpe bretonne dans le collimateur de Bruxelles ?

Depuis le début de la pandémie du coronavirus, tout le monde peut constater que l'administration de l'Union européenne a d'autres priorités que se mobiliser...