Les vols à la roulotte – lorsque le ou les voleurs fracassent les vitres d’une voiture pour s’emparer du contenu – ne cessent de s’étendre. A l’origine limités à quelques quartiers, dont la route de Vannes, la Petite Hollande, Gare nord ou entre la chaussée de la Madeleine et la cité des Congrès, les vols à la roulotte s’étendent désormais partout, surtout hors du centre-ville comme le rappellent de nombreux témoignages de victimes.

Ainsi, de nombreux vols à la roulotte sont signalés depuis fin décembre rue de la Bonne Garde et dans le quartier de l’hospice Saint-Jacques, rue Guichard au nord du cimetière de la Miséricorde (Procé) depuis mi-janvier, rue Bonne Louise (Guist’hau) depuis mi-janvier, rue du Bois Hue début février (le 5, entre autres, le voleur est reparti avec la banquette arrière d’un véhicule) à Saint-Joseph de Porterie…

Mais encore rue du Pin Sec le 11 février à 8h30 où un véhicule de la ville a été visé et un sac à main volé, rue Branly (Procé encore) où un voleur à la roulotte, « 2 sacoches, capuche noire, parlant une langue étrangère, téléphone à la main pour éclairer l’intérieur des voitures » a été surpris ce 27 janvier dernier à 7h20 par des riverains et mis en fuite. Sans oublier le parking à l’est du château des Ducs de Bretagne, régulièrement visé.

« Il ne faut rien laisser à l’intérieur des voitures », explique ce policier nantais chevronné. « Dans ce qui nous est déclaré par les victimes, on trouve souvent des sacs ou des ordinateurs portables, parfois des téléphones, mais il y a des choses aussi étranges que des chapeaux de paille, des sacs de croquette pour chiens, des rasoirs électriques ou des paniers. Il y a certainement des choses qui sont revendues par les voleurs, y compris dans des pays étrangers pour le high-tech, et toute une organisation car quand on en arrête un en flagrant délit, il n’a presque rien sur lui alors qu’il vient de casser dix ou vingt voitures ».

Louis Moulin

Crédit photo : DR
[cc] Breizh-info.com, 2020, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine