Nantes. Des voleurs de téléphones et de vélos interpellés

Dans la ville de Madame Rolland, maire de Nantes (PS), les vols à l’arraché de téléphones,  les vols de vélos, de scooters, voire de motos, sont une plaie du quotidien des habitants. Sans parler les vols roulotte…

Ce 2 mai vers 19h45, un jeune homme jette un téléphone à terre et tente de fuir à la vue des policiers, au Bouffay. Ceux-ci le rattrapent, récupèrent l’objet jeté et retrouvent l’identité de son vrai propriétaire. Celui-ci explique aux forces de l’ordre qu’il lui avait été volé, alors qu’il passait un coup de fil dans le hall de son immeuble à Saint-Herblain. Il identifie formellement le mis en cause. Ce dernier, âgé de 19 ans, devrait être déféré pour vol.

Toujours le 2 mai, un policier hors service constate que trois jeunes portent – avec difficulté – un vélo électrique toujours bloqué par son antivol. Une patrouille les interpelle : les 3 mis en cause de 18, 23 et 31 ans avaient mis la main sur un vélo électrique KTM Macina – entre 3 et 6.000 euros en neuf. Une photo de ce dernier a été mis sur les réseaux sociaux par la police où il a été reconnu par une personne, à qui il a été volé il y a 18 mois.

Le marquage des vélos vendus par les professionnels désormais obligatoire

D’ailleurs, pour lutter contre les vols de vélos – qui peuvent atteindre plusieurs milliers d’euros de préjudice pour les modèles hauts de gamme ou électriques – depuis le 1er janvier 2021 les vélos neufs vendus en France doivent faire l’objet d’un marquage obligatoire, et c’est aussi le cas depuis le 1er juillet 2021 des vélos d’occasion vendus par des professionnels. Celui-ci est bien visible et lisible sur le cadre d’une bicyclette, aux fins de dissuader les vols – seuls 3% des 85.000 vélos ainsi marqués en 2018 avaient été volés.

Une base de données unique répertorie les identifiants, la FNUCI, accessible aux forces de l’ordre, aux agents des fourrières, à ceux qui font les marquages – il est toujours possible de faire marquer et inscrire un vélo acheté sur le marché secondaire (brocantes, vide-greniers, à un particulier) ou à l’étranger – et aux particuliers qui veulent vérifier le statut des vélos qu’ils acquièrent.

300 à 400.000 vols de vélos en France en 2021

En 2021, 300 à 400.000 vols de vélos ont eu lieu en France, dont seuls 2 à 3% ont été restitués à leurs propriétaires – une partie des vols ne fait jamais l’objet de plaintes, surtout dans les villes les plus touchées. A Paris, 7 000 ont été déclarés volés en 2021 ; à Rennes, 900 en 2020 et 754 en 2021, toujours pour les seules plaintes recensées (zone police).

Louis Moulin

Photo d’illustration : DR
[cc] Breizh-info.com, 2022, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

2 réponses

  1. Et toujours Nantes au palmarès des villes où il fait bon vivre cela est du forcément à la bonne politique de gauche que mène sa municipalité toujours en pointe …. !!!!!!!!!

  2. mais les bretons ont voté en masse pour que ça continue ! quant à ces pauvres djeunes des quartchiers qui ne peuvent survivre avec les maigres ressources auxquelles ils ont droit après être logés et nourris (mais pas blanchis comme le veut l’ancien adage) il n’ont qu’une alternative, s’approprier ce dont on les accuse!
    d’ailleurs les juges les approuveront

Les commentaires sont fermés.

- Sécession la première parution de Yann Vallerie, rédacteur en chef de Breizh-info -

- Je soutiens BREIZH-INFO -

PARTAGEZ L'ARTICLE !

LES DERNIERS ARTICLES

ARTICLES LIÉS

ABONNEZ VOUS À NOTRE NEWSLETTER

Pas de pubs, pas de spams, juste du contenu de qualité !