C’est parce qu’il a pu accéder aux archives des Nations unies, «jamais exploitées auparavant», insiste-t-il, que Charles Onana a réussi à produire un narratif très différent de la version officielle sur le génocide rwandais. Sur 650 pages, il démontre preuve à l’appui dans «Rwanda, la vérité sur l’opération turquoise» que la doxa voulant que les autorités rwandaises de l’époque aient planifié le génocide des Tutsis et que la France y ait été impliquée en armant les Hutus est fausse du début jusqu’à la fin.

Thèse révisionniste ? «Absolument pas» se défend son auteur au micro de Sputnik France, arguant que le président Paul Kagamé qui l’avait attaqué en justice a retiré sa plainte au dernier moment. Présentée par Christine H. Gueye

Crédit photo : DR
[cc] Breizh-info.com, 2020, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine