Ouverture des inscriptions au concours d’éducateur de la protection judiciaire de la jeunesse

A LA UNE

L’immigration clandestine redouble en Mer Méditerranée, l’Union européenne baisse la garde

Il y a un an, trois organisations internationales paragouvernementales prédisaient un afflux massif de clandestins en Europe lors du...

Santé. Le rhume des foins empoisonne la vie de plus en plus de Français

Rhume persistant, yeux rouges et larmoyants, éternuements… l'omniprésence du Covid-19 dans l'actualité ne doit pas faire oublier que le...

Michel Maffesoli (L’Ère des soulèvements) : « Ce vitalisme que l’élite ne veut pas voir me donne espérance » [Interview]

Les éditions du Cerf viennent d'éditer un nouvel ouvrage important de Michel Maffesoli intitulé « l'Ère des soulèvements »....

De la belle aube au triste soir. La tragédie d’une famille française en Algérie [Interview]

Il n’est pas de vie qui ne soit inextricablement mêlée à notre histoire collective. Le livre De la belle...

Le ministère de la justice recrute pour sa direction de la protection judiciaire de la jeunesse (PJJ) des éducatrices et des éducateurs par concours interne et externe sur épreuves.

La protection judiciaire de la jeunesse (PJJ), direction du ministère de la justice, a pour mission l’action éducative dans le cadre pénal : lorsqu’un mineur commet un acte de délinquance, et sur décision d’un juge des enfants, l’éducateur
de la PJJ s’engage dans sa prise en charge éducative.

Dans le cadre de la permanence éducative auprès du tribunal, l’éducateur est le 1er contact du jeune avant son passage devant le juge des enfants, auquel il propose un suivi éducatif adapté. Sur le terrain, il met en œuvre et accompagne les mesures et sanctions éducatives ou les peines, soit dans le milieu de vie habituel des jeunes, soit dans les lieux de placement de la PJJ (foyer, centre éducatif renforcé, centre éducatif fermé, famille d’accueil…), soit en détention.

L’éducateur intervient également au civil dans le cadre d’enquêtes socio-éducatives sur la situation du jeune et son cadre familial, afin d’apporter un éclairage au juge des enfants avant sa prise de décision.

Exerçant au sein d’une équipe pluridisciplinaire, l’éducateur de la PJJ accompagne les jeunes en conflit avec la loi dans leur quotidien, leur propose des activités adaptées et construit pour eux des parcours éducatifs. L’objectif est de conduire ces jeunes souvent en grande difficulté vers une insertion sociale et professionnelle réussie afin de lutter efficacement contre la récidive.

Profils recherchés

« L’objectif est de recruter des personnes dynamiques, à l’écoute, pédagogues, avec le sens de l’initiative, disposant de compétences sportives ou culturelles à partager avec les mineurs, et surtout, avec la volonté d’agir pour la jeunesse en difficulté. La campagne de recrutement met en avant les missions essentielles de ce métier : transmettre des valeurs, construire des repères, fixer des règles et des objectifs, valoriser des compétences, aider les jeunes en difficulté à trouver leur place au sein de la société. Les futurs éducateurs peuvent ainsi être issus de filières sociales, sportives ou culturelles, par exemple (STAPS, animation socio-culturelle, sciences humaines, sciences de l’éducation…) » indique le ministère de la Justice.

Modalités d’inscription

Les inscriptions au concours sont ouvertes du 26 février au 1er avril 2020. Les épreuves écrites se dérouleront le 28 mai 2020. Les épreuves orales se dérouleront du 7 décembre au 18 décembre 2020 en région parisienne.

Une nouveauté en 2020 : un accès au concours externe à bac +3

Le concours d’éducateur est ouvert à tout candidat titulaire d’un bac+3 minimum (concours externe).

D’autres voies d’accès sont possibles :

  • concours externe sur titre, ouvert aux titulaires du diplôme d’état d’éducateur spécialisé ;
  • concours interne, ouvert aux fonctionnaires ou agents publics depuis
    au moins 3 ans ;
  • concours 3ème voie, ouvert aux personnes justifiant d’une ancienneté professionnelle d’au moins 5 ans au cours des 10 dernières années.

A l’issue du concours, les futurs éducateurs et éducatrices bénéficient d’une formation rémunérée à l’Ecole nationale de protection judiciaire de la jeunesse pendant 18 mois.

Informations et inscriptions jusqu’au 1er avril 2020 sur metiers.justice.gouv.fr

Crédit photo : DR
[cc] Breizh-info.com, 2020, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

.
- Je soutiens BREIZH-INFO -

Patrick Buisson interrogé par Charlotte d’Ornellas : « La modernité nous met face à notre propre vide » [Interview]

Patrick Buisson politologue et ancien conseiller personnel du président Sarkozy, publie un nouvel essai qui raconte tout ce que...

Tour d’Italie. Caleb Ewan remporte la 7ème étape du Giro

Deuxième victoire d'étape pour Caleb Ewan (Lotto-Soudal) le 14 mai 2021, à l'occasion de la 7ème étape du Giro....

Articles liés

Patrick Buisson interrogé par Charlotte d’Ornellas : « La modernité nous met face à notre propre vide » [Interview]

Patrick Buisson politologue et ancien conseiller personnel du président Sarkozy, publie un nouvel essai qui raconte tout ce que la modernité a déshumanisé et...

Tour d’Italie. Caleb Ewan remporte la 7ème étape du Giro

Deuxième victoire d'étape pour Caleb Ewan (Lotto-Soudal) le 14 mai 2021, à l'occasion de la 7ème étape du Giro. Une étape dont on pensait...

Entretien avec le chanteur Christoff (Par Franc Studio)

En complément de l'interview que nous avions réalisé avec le chanteur Christoff, nous vous proposons de découvrir l'entretien qu'il vient de donner à Franc...

Glasgow. Les fans des Rangers fêtent le titre de leur club

En Ecosse, les fans des Glasgow Rangers n'ont pas fêté le titre de champion d'Ecosse (le 55ème) avec demi-mesure. Découvrez ci-dessous les animations qui...