Dans la nuit du 23 au 24 février, une pelleteuse a été volée à Rezé, au sud de Nantes. Moins de douze heures plus tard, elle a été retrouvée au sud du département… au beau milieu d’un camp de gens du voyage.

Dans le camp, investi par un grand nombre de gendarmes, un camion-plateau qui a pu servir au transport de la minipelle et plusieurs caravanes signalées volées ont aussi été retrouvées. Un trentenaire déjà défavorablement connu de la justice a aussi été interpellé, puis relâché en attendant les retours de ses prélèvements ADN.

« Ce genre d’engins est maintenant systématiquement équipé de capteurs GPS », nous explique un chef de chantier nantais. « Généralement, ça nous permet de les retrouver dans la remorque d’un camion, à la frontière entre l’Allemagne et la Tchéquie, ou en Hongrie, ou en Roumanie. On sait bien qu’il y a des filières. Là, on ne sait pas, ils avaient des travaux à faire, peut-être ? Généralement les voyageurs sont hélas pour nous, plus débrouillards ».

Toujours à propos de vol, le Kangoo des pompiers du Pouliguen, utilisé par le chef du centre des pompiers, a été volé une nouvelle fois dans la nuit du 26 au 27 février. Les voleurs ont aussi fracturé plusieurs portes, et le monnayeur de la machine à café. Le véhicule a finalement été retrouvé à Saint-Nazaire… comme lors de son vol précédent, dans la nuit du 4 au 5 janvier dernier.

« Ce sont peut-être des jeunes délinquants qui s’amusent, sur fond de virée alcoolisée », s’étonne un habitant de la commune. « Mais c’est quand même surprenant que les pompiers n’aient pas réussi depuis lors à mieux sécuriser leurs locaux ! c’est inquiétant ! ».

Louis Moulin

Crédit photo : DR
[cc] Breizh-info.com, 2020, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine