Survivalisme et business. Malgré le coronavirus, le Survival Expo maintenu… en plein cœur de Paris

Le Survival Expo, que beaucoup raillaient déjà puisqu’il prétendait faire la promotion du survivalisme en plein cœur de Paris, porte de la Villette, un des quartiers actuellement les plus craignos de la capitale française, fait partie de ces évènements qui laissent beaucoup d’adeptes du survivalisme particulièrement sceptiques.

Alors quand en plus d’accueillir le public dans une grande capitale européenne exposé à de nombreux maux, le Survival Expo, qui entend faire la promotion du survivalisme donc de la lutte pour la survie, maintient son salon, malgré l’épidémie de Coronavirus qui s’installe de plus en plus lourdement en France, les questions et les remarques fusent.

« C’est peut-être une mise en situation réelle » se moque un internaute devant cette annonce de l’évènement, qui se tiendra du 20 au 22 Mars 2020 au Paris Event Center – Paris, Porte de la Villette.

 Un évènement organisé par la société JPC EVENTS qui se présente comme « une entreprise créée en 2017 par trois entrepreneurs passionnés d’événementiel. Les projets engagés ont vite suscité l’intérêt d’investisseurs. Ces soutiens leurs permettent de se concentrer sur l’organisation de deux expositions parisiennes. »

Une entreprise qui est donc spécialisée dans l’événementiel. Les organisateurs du salon, qui a connu un franc succès l’an passé, expliquent le concept : « Le survivalisme désigne les méthodes utilisées par une partie de la population qui souhaite se préparer aux risques susceptibles d’interrompre le fonctionnement de la société. En s’équipant de produits et en investissant dans des systèmes leur permettant d’accroître leur autonomie, les survivalistes se préparent à la survenance de certains risques. L’adoption de ce mode de vie est la clé pour devenir un citoyen responsable et respectueux de l’environnement. »

Commentaire d’un lecteur assidu de la revue Survival, et par ailleurs passionné de survivalisme : « Déjà, pour se rendre aujourd’hui en plein cœur de Paris, porte de la Villette, il faut sans doute n’avoir jamais lu de bouquins branchés survivalistes. La première chose, c’est de fuir définitivement les métropoles, qui sont des zones à déserter par définition de par tous les maux qui s’y accumulent, c’est une évidence. Leur salon, en toute logique, ça devrait être dans la campagne, au pire dans une petite ville, mais là dans une métropole, c’est un sketch pour faire du pognon ».

Et ce dernier de poursuivre : « Le maintien de l’évènement en plein coronavirus, aussi peu létal soit ce virus, c’est la cerise sur le gâteau. Y’a sérieusement des gens sur les stands qui vont vous tenir de grands discours pour vous protéger des risques, pour vous préparer à l’effondrement… alors qu’ils sont entourés de types avec des masques FFP2 et qu’ils se seront exposés au pire agglutinés dans le métro, dans le train, ou dans l’avion pour venir à cet évènement. C’est pathétique, et la communauté des survivalistes ne devrait pas cautionner ça, on passe au mieux pour des gens qui ne pensent qu’au fric, au pire pour des cons… »

C’est dommage, car le programme des conférenciers, les stands annoncés, et les animations proposées (formation aux premiers secours, préparation, survie) sont intéressants. Mais il y a une question de logique qui n’est pas respectée (à moins que cela parle aux 60 % de Franciliens qui constituaient les 8 000 visiteurs sur l’année 2018).

Nous avons tenté de joindre les organisateurs. La personne que nous avons eue au téléphone, manifestement débordée, nous a indiqué que l’évènement était maintenu, point final.

Crédit photo : DR
[cc] Breizh-info.com, 2020, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine – V

- Sécession la première parution de Yann Vallerie, rédacteur en chef de Breizh-info -

- Je soutiens BREIZH-INFO -

PARTAGEZ L'ARTICLE !

LES DERNIERS ARTICLES

ARTICLES LIÉS

ABONNEZ VOUS À NOTRE NEWSLETTER

Pas de pubs, pas de spams, juste du contenu de qualité !