Élections municipales. Les automobilistes vigilants sur les positions des maires en matière de répression routière

A LA UNE

Violences policières internationales. Avec 32 morts, la France est plutôt bien classée

Le dernier rapport de l'IGPN, la police des polices, vient de sortir, balançant toutes les turpitudes supposées des policiers...

Pass sanitaire. Chute de fréquentation dans les cinémas et salles de sport

Instauré depuis le 21 juillet en France pour certaines activités, le pass sanitaire n'aura mis que quelques jours à...

4e vague de Covid-19 à l’hôpital ? « Un mensonge d’État » selon le fondateur de la Société Française de Virologie [Vidéo]

La vidéo de l'intervention de Jean-Michel Claverie, fondateur de la Société Française de Virologie dimanche 25 juillet sur BFMTV...

Reportage. Au cœur des manifestations parisiennes contre la tyrannie sanitaire

Ce 24 juillet, il fait relativement chaud à Paris, et à quelques centaines de mètres de la place Trocadéro,...

Rennes. Une femme de 74 ans mortellement agressée au Blosne : des mineurs déjà connus de la justice arrêtés

Des mineurs âgés de 13 à 15 ans ont été placés en détention provisoire Rennes pour des faits de...

En amont des élections municipales des 15 et 22 mars, la Ligue de Défense des Conducteurs a consulté ses sympathisants sur leurs attentes en matière de circulation en ville. Le sondage auquel 20 000 participants ont répondu, montre que les électeurs-automobilistes attendent leurs candidats au tournant et qu’ils retoqueront une politique frontalement opposée à ce moyen de transport qui leur reste indispensable.

A la question « Renoncerez-vous à voter pour un candidat ouvertement anti-voiture, prévoyant de limiter la circulation en ville ? », 86 % de nos répondants ont coché la case « Oui ». Un véritable plébiscite en faveur de la liberté de circuler au volant de son automobile… et un avertissement aux candidats qui ont fait de la lutte contre la voiture dans leur cité un fer de lance de leur campagne. Y compris pour celles et ceux qui briguent la mairie des grandes villes, puisque cette part atteint tout de même 77 % dans la tranche 100 000 à 300 000 habitants et même 78 % dans celle des plus de 300 000 habitants.

Dans le détail, les mesures empiétant sur la circulation des véhicules et deux-roues motorisés n’ont guère bonne presse auprès des sondés, puisque 68 % d’entre eux sont prêts à renoncer à voter pour un(e) candidat(e) aux municipales souhaitant instaurer la limitation à 30 km/h dans leur ville, 66 % à faire de même si celui ou celle-ci prévoit d’ajouter ralentisseurs et chicanes, 65 % à sanctionner une brusque envie de supprimer des places de stationnement, ou encore 63 % à rayer de leur liste des favoris quiconque afficherait la volonté d’installer ou d’étendre la vidéoverbalisation.

Lorsqu’on leur demande leur opinion sur la cohabitation avec les autres usagers de la route (scooters, bus, vélos, piétons…), la jugent dangereuse et stressante à 56 %, proportion qui atteint 82 % dans les villes de plus de 100 000 habitants (92 % au-delà de 300 000).  Ils sont aussi 56 % à considérer que la circulation dans leur ville s’est dégradée ces dernières années (72 % pour les plus de 100 000 habitants et 80 % au-delà de 300 000).

Au hit-parade des entraves à la circulation qui hérissent déjà les conducteurs, les ralentisseurs se hissent en première place (29 % pensent qu’ils ont trop proliféré). Suivent les zones limitées à 30 km/h (18 %), les chicanes (13 %) et les stops incohérents (11 %).

« Les sympathisants de la Ligue de Défense des Conducteurs sont tout à fait ouverts à la cohabitation avec les autres usagers de la route, commente Nathalie Troussard, Secrétaire générale de l’association. Mais ils veulent aussi pouvoir circuler librement en voiture, prudemment bien sûr. Leurs propositions pour améliorer la vie de tous en ville sont ainsi souvent pleines de bon sens. Dans notre sondage, ils suggèrent par exemple l’ajout de miroirs aux carrefours pour une meilleure visibilité, la première heure gratuite dans les parkings souterrains ou la chasse aux véhicules stationnés en infraction« .

Photo d’illustration : DR
[cc] Breizh-info.com, 2020, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

.
- Je soutiens BREIZH-INFO -

ESCC Maen-Roch e Bro-Felger a vo anvet « kreizenn Eugénie Duval »

D'an 28 a viz even e voe digoret an ESCC Maen-Roch e Bro-Felger. Gant an departamant hag ar gevredigezh...

Islande. Forte hausse des nouveaux cas de Covid-19 : les contaminés sont majoritairement des vaccinés

En Islande, le retour de plusieurs restrictions sanitaires a été décidé par les autorités face à la forte hausse...

Articles liés

Bientôt une action en justice pour supprimer des dos d’âne sur nos routes ?

Ils sont littéralement en train d’envahir nos rues, au nez et à la barbe des automobilistes et en dépit des normes strictes qui encadrent...

La justice examine le recours en annulation des élections municipales de Paimpol

Jean-Yves de Chaisemartin, battu sur le fil par Fanny Chappé le 15 mars dernier, invoque l'inéligibilité de son adversaire en raison de sa domiciliation Crédit...

La Baule. Franck Louvrier : « Il est temps de faire confiance aux maires et à leurs polices municipales » [Interview]

Plusieurs maires dont Franck Louvrier, maire LR de La Baule et conseiller régional des Pays de la Loire, viennent de cosigner une tribune pour...

Municipales. Le rideau de fer des villes communistes continue de se fissurer

Si les dernières municipales ont été une « veste » mémorable pour la République en Marche, le Parti Communiste Français a continué de se déliter, avec...