« Seuls les vieux hommes blancs en meurent » : des rappeurs d’extrême gauche ironisent sur le coronavirus en Allemagne [Vidéo]

A LA UNE

En Allemagne, un groupe de rap a ironisé durant un concert sur le coronavirus en expliquant que celui-ci était bénéfique car ne frappant que les « vieux hommes blancs ».

Coronavirus : « seuls les vieux hommes blancs en meurent »

Sur Breizh-info.com, nous ne manquons jamais de souligner les dérives des rappeurs, entre islamisme, promotion du crime et racisme anti-blanc. Mais le rap, déjà très (trop ?) répandu dans l’Hexagone, n’épargne pas non plus les autres pays européens. En Allemagne cette fois, le groupe de hip-hop K.I.Z. vient de faire parler de lui dimanche 8 mars, lors d’un concert donné dans la ville de Dortmund, située dans le Land de Rhénanie-du-Nord-Westphalie.

Tandis que le groupe se produisait dans une salle remplie exclusivement de femmes à l’occasion de la Journée internationale de la femme, l’un des rappeurs a déclaré au micro au sujet du coronavirus : « Les gens ont peur d’un virus stupide. La vérité est que seuls les vieux hommes blancs en meurent », en expliquant que, selon lui, le Covid-19 ne frappait pas nécessairement les mauvaises personnes.

K.I.Z., un groupe de rap d’extrême gauche

Aussi choquants soient les propos, le public féminin (et féministe) a semblé approuver ce qui constitue tout simplement une manifestation de racisme anti-blanc. Une de plus dans l’univers du rap. Par ailleurs, les rappeurs de K.I.Z. n’en sont pas à leur première attaque contre les cibles habituelles de l’extrême gauche : le répertoire du groupe contient des morceaux dont les paroles sont des appels à la violence contre les journalistes, les policiers ou encore certains leaders de l’AfD, formation politique hostile à l’immigration extra-européenne.

racisme anti-blanc
Le groupe de rap K.I.Z. Source : neogaf.com

K.I.Z. s’est aussi fait remarqué en 2010 pour avoir publié une vidéo appelant à participer à une manifestation « antifasciste » à Dresde.

Ils participèrent aussi à un concert « contre le racisme et la xénophobie » à Chemnitz en septembre 2018 après les évènements qui survinrent dans cette ville et dont la presse mainstream oublia bien souvent le motif déclencheur.

AK

Crédit photo : Wikimedia Commons (CC/Chris W. Braunschweiger)
[cc] Breizh-info.com, 2020, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

.
- Je soutiens BREIZH-INFO - spot_img

Rennes. Il gifle une dame de 80 ans..son avocate veut qu’il fasse « un stage pour apprendre à gérer ses émotions »

Un individu de 34 ans était jugé en comparution immédiate cette semaine à Rennes, pour avoir giflé, mercredi 22...

Rennes. Le RN dénonce les ateliers « en non mixité » et les subventions publiques au festival néo-féministe « Dangereuses Lectrices »

Ces 25 et 26 septembre s'est tenu à Rennes un drôle de festival, ultra confidentiel, mais subventionné par la...

Articles liés