Municipales Nantes : J. Rolland respecte t-elle la loi sur la propagande ?

A LA UNE

« My life in loyalism ». Acteur majeur des Accords du Vendredi Saint, Billy Hutchinson évoque son engagement unioniste/loyaliste en Irlande du Nord [Interview]

Les éditions britanniques Merrion Press ont sorti récemment un livre intitulé « My life in loyalism » signé Billy Hutchinson. Si les...

Yves Chauvel (La Bretagne en héritage) : « L’argent de la Région doit aller en priorité voire intégralement aux associations qui promeuvent la Bretagne...

Alors que Le Télégramme publiait récemment les résultats d'un sondage sur les élections régionales à venir, nous n'y avons...

Thierry Burlot (Nous la Bretagne) : « Les Bretonnes et Bretons furent probablement celles et ceux qui furent les plus migrants il y a...

Alors qu'un sondage Odoxa-Le Télégramme donne la liste Nous la Bretagne de Thierry Burlot, investit par LREM, en tête...

Renaud Camus : « Il n’y a d’issue sérieuse que la remigration, la décolonisation, le retour chez lui, contractuel ou forcé, de l’occupant »...

Notre quotidien occidental en est la preuve : Le Grand Remplacement n’est ni une théorie ni un complot. C’est...

Loi Molac : Jean-Michel Blanquer est un mauvais perdant

Il faut se méfier de ce que raconte Jean-Michel Blanquer. En paroles, il est favorable à la langue bretonne....

Chaque mois, même s’ils ont collé l’étiquette  » pub non merci  » sur leur boîte à lettres, par distribution séparée des tracts publicitaires, les Nantais reçoivent  les journaux dits d’information municipale très bien faits d’ailleurs, Nantes Passion, mais aussi Nantes Métropole,  tous les 2 mois et Nantes quartiers à périodicité variable.

En haut de la page 3 du numéro 297 de Nantes Passion, une note   » A nos lecteurs  » tient à préciser :  » Dans l’esprit d’un respect très strict des dispositions légales concernant la communication des collectivités en période pré-électorale, Johanna Rolland, maire de Nantes, a souhaité suspendre la publication de ses réponses à vos questions, ainsi que les tribunes d’expression politique jusqu’aux élections municipales. « 

Comme chacun le sait en lisant ce périodique, l’ensemble des groupes politiques du conseil municipal, donc y compris ceux de la majorité, ont droit généreusement à deux pages pour s’exprimer dans un journal qui en compte entre 30 et 40.

Ainsi, après avoir fait son  « information »  avec l’argent des contribuables pendant 6 ans, Mme Rolland  se veut vertueuse et respectueuse des dispositions légales. Cependant, elle a distribué un numéro en mars pendant la campagne.

Mais que dit la loi en ce domaine ?

Côté calendrier… tout a débuté en septembre 2019.

  • 1er septembre 2019 : les recettes et dépenses relatives aux comptes de campagne sont à comptabiliser.
  • 1er septembre 2019 : Les élus  ne doivent plus communiquer sur un bilan en tant qu’équipe de la majorité. La période d’interdiction des campagnes publicitaires de promotion sur leurs réalisations ou gestion prend effet à 6 mois des élections. C’est aussi le début de la période à partir de laquelle, l’interdiction d’affichage électoral en dehors des emplacements spécifiés est interdit.

Les règles imposées par le code électoral visent à prémunir les électeurs contre tout risque de confusion entre, d’une part, le maire en tant qu’élu en fonction et, d’autre part, le maire en tant que candidat. Elles visent également à prévenir le financement partiel de la campagne électorale du candidat sortant sur le budget municipal.

Les bulletins municipaux peuvent poursuivre leur parution, les cérémonies diverses (vœux, inaugurations, fêtes locales, etc…) peuvent toujours être organisées mais doivent conserver un contenu purement informatif sans référence à l’élection à venir, notamment à la candidature d’un élu local, à ses réalisations ou à ses projets.

A chacun d’apprécier si les articles des bulletins nantais sur les réalisations municipales sont une simple information ou une forme de propagande. Il est bien difficile de trancher.

Mme Rolland respecte donc la lettre de la loi en ce domaine mais est-ce l’esprit du débat démocratique qu’elle préconise dans sa lettre aux Nantais ?

J F L

Crédit photo :DR
[cc] Breizh-info.com, 2020, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

 

.
- Je soutiens BREIZH-INFO -

Alternative au vaccin Covid-19. La biotech nantaise Xenothera annonce une précommande de la France pour son traitement

Il aura fallu du temps pour que l'Etat se décide ! La biotech nantaise Xenothera, créée en 2014, a...

Eric Zemmour : « La guerre civile a déjà commencé. Lorsqu’on égorge un professeur dans la rue, cela s’appelle comment ? »

Eric Zemmour : « Si les militaires parlent comme ils le font c’est que la situation est gravissime (…)...

Articles liés

Nantes. Johanna Rolland s’occupe de la France, pas des Dervallières

À Nantes, il y a plusieurs quartiers « chauds » où la délinquance constitue l’activité principale. En ce moment, on parle beaucoup de celui des Dervallières....

Laurence Garnier (LR) ne sera pas duchesse de Bretagne

On savait bien que Laurence Garnier n’aimait pas la Bretagne. Depuis le vote du conseil municipal de Nantes portant sur la réunification de la...

Nantes. Johanna Rolland et Christophe Jouin sont devenus copains

Johanna Rolland (PS), maire de Nantes, n’est pas rancunière. Christophe Jouin l’enfarine, elle le prend sur sa liste au second tour des élections municipales....

Nantes. Johanna Rolland (PS) est une femme attractive

L’aménagement du territoire breton n’est pas à l’ordre du jour. Pourtant l’intérêt général passe par une répartition équilibrée des hommes et des activités de...