Coronavirus : la bande dessinée « La chute » imagine le chaos

A LA UNE

« My life in loyalism ». Acteur majeur des Accords du Vendredi Saint, Billy Hutchinson évoque son engagement unioniste/loyaliste en Irlande du Nord [Interview]

Les éditions britanniques Merrion Press ont sorti récemment un livre intitulé « My life in loyalism » signé Billy Hutchinson. Si les...

Yves Chauvel (La Bretagne en héritage) : « L’argent de la Région doit aller en priorité voire intégralement aux associations qui promeuvent la Bretagne...

Alors que Le Télégramme publiait récemment les résultats d'un sondage sur les élections régionales à venir, nous n'y avons...

Thierry Burlot (Nous la Bretagne) : « Les Bretonnes et Bretons furent probablement celles et ceux qui furent les plus migrants il y a...

Alors qu'un sondage Odoxa-Le Télégramme donne la liste Nous la Bretagne de Thierry Burlot, investit par LREM, en tête...

Renaud Camus : « Il n’y a d’issue sérieuse que la remigration, la décolonisation, le retour chez lui, contractuel ou forcé, de l’occupant »...

Notre quotidien occidental en est la preuve : Le Grand Remplacement n’est ni une théorie ni un complot. C’est...

Loi Molac : Jean-Michel Blanquer est un mauvais perdant

Il faut se méfier de ce que raconte Jean-Michel Blanquer. En paroles, il est favorable à la langue bretonne....

Sortie le 4 mars, une bande dessinée apocalyptique imagine que le pays, suite à une crise sanitaire, écologique, migratoire et économique, sombre dans le chaos.

Une nouvelle forme de grippe contagieuse et mortelle fait cette année des ravages. Sa dangerosité a été sous-estimée. La crise écologique, économique et sanitaire devient mondiale. Des millions de migrants affluent vers l’Europe. Les écoles et les universités restent fermées. L’état d’urgence vient d’être décrété. L’armée vient en renfort pour faire respecter par la population les zones de quarantaines. Le pays sombre dans la guerre civile.

A Berne, en plein été. Dans cette ville suisse, la situation empire. Liam rentre chez lui en voiture, sur une autoroute déserte. Il croise des véhicules militaires. En raison de l’aggravation de la conjoncture économique, il a été licencié. Il tente par téléphone de prévenir sa femme, infirmière, mais celle-ci reste injoignable à l’hôpital saturé par le nombre d’infectés. Dans son appartement, Liam retrouve ses enfants Sophie et Max. Lors du pillage de la boucherie, son ami Thierry a récupéré des côtes de bœuf. Le lendemain, Liam apprend que son épouse a succombé à la grippe. Malgré l’odeur pestilentielle des cadavres en décomposition, on enterre maintenant les victimes par centaines dans des fausses communes. Les non-contaminés se battent dans les rayons quasi-vides des supermarchés.

La violence urbaine s’accentue. Les hordes de pillards sont difficilement contenues par les forces policières parfois aidées par une milice paramilitaire. Liam ne pense plus qu’à protéger ses enfants dans son pays ravagé par un virus inconnu. Ne trouvant plus de nourriture, il décide de fuir avec sa famille…

Lorsque Jared Muralt, Suisse germanique, a commencé à dessiner ce récit apocalyptique, l’épidémie du Covid-19 (ou coronavirus) n’avait pas encore fait son apparition.  Il imagine une forme de grippe encore plus mortelle que le Covid-19. Son dessin réaliste rend vraisemblable ce récit particulièrement bien mené.

Six tomes sont prévus pour cette nouvelle série qui résonne terriblement avec l’actualité.

Kristol Séhec     

La Chute, Tome 1, 72 pages, 15 euros. Futuropolis.

Illustrations : DR
[cc] Breizh-info.com, 2020, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

.
- Je soutiens BREIZH-INFO -

Alternative au vaccin Covid-19. La biotech nantaise Xenothera annonce une précommande de la France pour son traitement

Il aura fallu du temps pour que l'Etat se décide ! La biotech nantaise Xenothera, créée en 2014, a...

Eric Zemmour : « La guerre civile a déjà commencé. Lorsqu’on égorge un professeur dans la rue, cela s’appelle comment ? »

Eric Zemmour : « Si les militaires parlent comme ils le font c’est que la situation est gravissime (…)...

Articles liés

Mutants, variants, recombinants, médicaments : L’ARN polymérase du SARS-CoV-2 au centre des débats

Mutants, variants, recombinants, médicaments : L’ARN polymérase du SARS-CoV-2 au centre des débats Avec Bruno Canard, Directeur de Recherche CNRS - AFMB Campus de Luminy. https://www.youtube.com/watch?v=2TgfYYJMQow Crédit...

Dr Gérald Kierzek : « Il faut sortir de cette hystérie sanitaire et politique »

Gérald Kierzek, médecin urgentiste à l'Hôtel Dieu, Directeur médical de Doctissimo et auteur de "Coronavirus, comment se protéger?", était l'invité de Sud Radio https://www.youtube.com/watch?v=PGYHmiZFLK8 Face à...

Covid-19. La Tanzanie ne veut pas du vaccin en l’absence de certitudes sur ses effets secondaires

En Tanzanie, les autorités conseillent à la population d'avoir recours à des remèdes traditionnels contre le Covid-19 et se refusent à commander des doses...

Covid-1984 (Telegram) : « Dans l’Histoire du monde, je n’ai pas souvenir que des esclaves aient été libérés plus vite parce qu’ils obéissaient mieux » [Interview]

Sur le canal Telegram, dont nous vous avons expliqué le process récemment, on trouve énormément de chaines qui diffusent du contenu de qualité (voir...