« Stop au harcèlement policier de la population ». A Saint-Malo, des tags contre le confinement

A LA UNE

Morbihan : 7 fusillades en une semaine

Il semble que la mode des fusillades, qui semble s'être quelque peu calmée à Nantes - en moyenne "seulement"...

États-Unis. Vaccinés ou non, la charge virale est la même chez les contaminés au Covid-19 [Vidéo]

Aux États-Unis, le retour du port du masque en intérieur pour les vaccinés est d'actualité car de récents travaux...

Astrid Prunier (RN) : « La Région Bretagne a voté des subventions hallucinantes à des associations féministes et communautaristes » [Interview]

La dernière session du Conseil régional de Bretagne a été l'occasion de constater, une fois de plus, le sectarisme...

Confinements et couvre-feux : quels impacts sur les couples ?

Quelles ont été les impacts des différents confinements et couvre-feux successifs sur les couples français ? Si l'on a...

Vannes. Retour sur la manifestation du 24 juillet contre le pass sanitaire [Reportage vidéo]

Samedi 24 juillet, des centaines de milliers de personnes ont défilé contre le pass sanitaire et la tyrannie instaurée...

A Saint-Malo, des barrières empêchent actuellement l’accès aux plages de la cité corsaire pour décourager ceux qui voudraient braver le confinement. Une décision qui semble avoir du mal à passer pour certains, comme l’indiquent nos confrères du Pays Malouin.

Ainsi, les arrêtés préfectoraux accrochés sur les grillages menant aux plages ont été tagués, de manière évocatrice : « Stop au harcèlement policier de la population ». « Macron veut effrayer les moutons pour 2022 avec sa Gestapo », « SS » à la place du mot « préfet » ou encore : « Se promener sur la plage : scandaleux. L’hôpital qui manque de tout : pas scandaleux ! ».

Eu égard  des rues désertes à Saint-Malo, le confinement est largement respecté toutefois.

Avec la loi d’urgence sanitaire qui vient d’être votée au Parlement, l’amende confinement est de nouveau réévaluée allant jusqu’à 3750€ et 6 mois de prison pour les multirécidivistes. Plus précisément : 135€ d’amende pour la première fois, 1500€ en cas de récidive et jusqu’à 3750€ et 6 mois de prison pour ceux qui enfreignent plus de 4 fois les règles.

Crédit photo : DR
[cc] Breizh-info.com, 2020, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine 

.
- Je soutiens BREIZH-INFO -

Florian Philippot réagit à la manif anti-Pass Sanitaire sur BFMTV

Florian Philippot réagit à la manif anti-Pass Sanitaire sur BFMTV https://www.youtube.com/watch?v=NXtvjpY8aOg Photo d’illustration : DR  Breizh-info.com, 2021, dépêches libres de copie et...

Rennes. Wilhem Houssin, un père de famille tabassé à mort par une « une bande de jeunes »

Wilhem Houssin était un père de famille de 49 ans. Il a été tué lors d'une agression gratuite par une...

Articles liés

Les Cris de Saint-Malo. 500 brise-lames malouins au coeur d’une exposition photo

Les célèbres brise-lames de la Grande Plage de Saint-Malo (dite la plage du Sillon) font désormais partie intégrante du patrimoine culturel français. Ces fûts...

Saint-Malo (35). Le festival Etonnants Voyageurs ouvrira ses portes virtuelles du 22 au 24 mai

Tyrannie sanitaire oblige, pas de festival Etonnants Voyageurs cette année à Saint-Malo. Ou plutôt si, mais de façon virtuelle, avec un festival qui «...

Stéphane Plaza taget e Bro-Euskadi

Reuz a zo e Bro-Euskadi diwar-benn kresk prizioù an tiez ! An noz-mañ (22/04) eo bet taget ajañs-tiez Stéphane Plaza, star ar skinwell, e Ustaritz...

Bro-Euskadi : Tagoù a-enep an tiez-hañv e Guéthary

« Etxe Hutsa = exte libre » (Ti goulo = ti dieub), « Aski da » (trawalc'h), setu ar pezh a c'hell an nen lenn e mogerioù zo...