Coronavirus. 490 cas déclarés en Bretagne administrative au 23 mars (293 en Pays de la Loire)

A LA UNE

Violences policières internationales. Avec 32 morts, la France est plutôt bien classée

Le dernier rapport de l'IGPN, la police des polices, vient de sortir, balançant toutes les turpitudes supposées des policiers...

Pass sanitaire. Chute de fréquentation dans les cinémas et salles de sport

Instauré depuis le 21 juillet en France pour certaines activités, le pass sanitaire n'aura mis que quelques jours à...

4e vague de Covid-19 à l’hôpital ? « Un mensonge d’État » selon le fondateur de la Société Française de Virologie [Vidéo]

La vidéo de l'intervention de Jean-Michel Claverie, fondateur de la Société Française de Virologie dimanche 25 juillet sur BFMTV...

Reportage. Au cœur des manifestations parisiennes contre la tyrannie sanitaire

Ce 24 juillet, il fait relativement chaud à Paris, et à quelques centaines de mètres de la place Trocadéro,...

Rennes. Une femme de 74 ans mortellement agressée au Blosne : des mineurs déjà connus de la justice arrêtés

Des mineurs âgés de 13 à 15 ans ont été placés en détention provisoire Rennes pour des faits de...

Évolution des données : la stratégie de tests ciblés rend désormais l’indicateur du nombre de cas confirmés moins pertinent. Une évolution vers un suivi épidémiologique comme celui de la grippe saisonnière est en cours par Santé Publique France.

A 17h30, ce 23 mars, le nombre de cas de Coronavirus Covid-19 confirmés en Bretagne par diagnostic biologique (PCR) depuis le 28 février est de 490, ainsi répartis :

  • 181 personnes résidant dans le Morbihan
  • 112 personnes résidant dans le Finistère
  • 105 personnes résidant en Ille-et-Vilaine
  • 36 personnes résidant dans les Côtes d’Armor

293 ont été déclarés en Pays de la Loire

auxquelles s’ajoutent :

  • 14 personnes ne résidant pas en Bretagne
  • 42 personnes, qui ont fait l’objet de prélèvements biologiques dans les centres hospitaliers de Lorient, Morlaix, Pontivy, Saint-Malo, Rennes, Brest ou Quimper mais dont les départements de résidence ne sont actuellement pas encore connus.

Suivi de l’activité hospitalière en région Bretagne :

  • 133 hospitalisations, dont 31 en réanimation,
  • 69 retours à domicile.
  • 22 décès.
  • Télésuivi à distance des patients par les infirmiers

Dans le cadre de l’épidémie Covid-19, la prise en charge à domicile des patients prévoit plusieurs modalités : auto-surveillance (patient ou entourage), le suivi médical (téléconsultation), l’HAD et le suivi renforcé à domicile par des infirmiers. A la suite de la publication d’un décret le 20 mars 2020, les infirmiers auront désormais la possibilité d’assurer un suivi à distance à domicile des patients dont le diagnostic d’infection à Covid-19 a été posé cliniquement ou biologiquement.

La décision de prise en charge est laissée à l’appréciation du médecin qui détermine le suivi le plus adapté en fonction des signes présentés par le patient. La prescription comporte les précisions suivantes à destination des infirmiers : fréquence de suivi, les signes d’alerte à rechercher, les modalités de suivi (vidéotransmission…).

  • Consultations dédiées Covid-19

Sur l’ensemble du territoire breton, 195 lieux de consultations en ville en mesure de prendre en charge des patients symptomatiques COVID 19 ont été recensés par les services de l’ARS. Ces lieux correspondent dans leur très grande majorité à des structures d’ores et déjà existantes (cabinets individuels ou de groupe, maisons de santé…). L’ensemble des professionnels de santé et les centre 15 de régulation pourront ainsi à partir de l’identification de ces structures assurer l’orientation et la prise en charge des patients.

En cas d’apparition de symptômes, le patient est invité à contacter en premier lieu son médecin traitant. Si nécessaire, le médecin réorientera le patient vers un lieu de consultation COVID 19 à proximité de son domicile.
Dans le cadre des mesures de confinement, et pour éviter au maximum la propagation du virus, il est primordial d’obtenir un rendez-vous préalable avant toute consultation médicale et de ne pas se rendre directement dans un cabinet médical. C’est à partir de ce contact téléphonique que le médecin généraliste (ou son secrétariat) pourra donner aux patients les conduites à tenir pour faciliter sa prise en charge, éventuellement au moyen d’une consultation, et éviter tout contact avec d’autres patients.

Autres mesures

  • Restrictions de déplacement

Depuis le 17 mars, 12h, seuls sont autorisés, sur présentation d’une déclaration sur l’honneur (ponctuelle et réservée aux motifs personnels) ou d’un justificatif (cadre professionnel) les déplacements pour :

• se rendre de son domicile à son lieu de travail dès lors que le télétravail n’est pas possible
• faire ses achats de première nécessité dans les commerces de proximité autorisés
• se rendre auprès d’un professionnel de santé
• motif familial impérieux, la garde de ses enfants, le soutien de personnes vulnérables à la stricte condition de respecter les gestes barrière
• faire de l’exercice physique uniquement à titre individuel, autour du domicile et sans aucun rassemblement

ainsi que les déplacements :

• résultant d’une obligation de présentation aux services de police ou de gendarmerie nationales ou à tout autre service ou professionnel, imposée par l’autorité de police administrative ou l’autorité judiciaire
• résultant d’une convocation émanant d’une juridiction administrative ou de l’autorité judiciaire
• aux seules fins de participer à des missions d’intérêt général sur demande de l’autorité administrative et dans les conditions qu’elle précise.

Un dispositif de contrôle est en place sur l’ensemble du territoire. Tout contrevenant encourt une amende forfaitaire de 135€, qui pourra, le cas échéant, être majorée.

Face à la persistance de certains comportements irresponsables, les préfets des quatre départements bretons ont pris des mesures de restriction complémentaires (littoral, rivages des eaux intérieures etc.).
L’ensemble de 
ces mesures vise un seul objectif : éviter autant que possible tout regroupement de personnes afin de ralentir la propagation du virus, juguler le pic épidémique et permettre au système de santé de traiter dans les meilleures conditions l’afflux de patients.

  • Continuité pédagogique

L’ensemble de la communauté éducative est mobilisée pour assurer la continuité pédagogique dans toute l’académie. Cette mesure concerne plus de 612 000 élèves et 128 000 étudiants en Bretagne.

  • Système de garde pour les enfants des personnels mobilisés dans la gestion de la crise sanitaire

Le service de garde mis en place par dérogation pour les enfants des personnels mobilisés dans la gestion de la crise sanitaire se poursuit grâce à la solidarité des établissements, publics et privés, et des collectivités.

Pour les enfants de 3 à 16 ans, ce dispositif est étendu aux enfants des personnels de l’aide sociale à l’enfance dépourvus de solution de garde : assistants de service social, techniciens d’intervention sociale et familiale (TISF), médecins, infirmières puéricultrices, sages-femmes et psychologues. Pour toute question, le Rectorat a ouvert une hotline dédiée : 02 23 21 77 74 ou 02 23 21 77 65

Dispositifs d’information

Face au coronavirus, il existe des gestes simples pour préserver votre santé et celle de votre entourage :

  • je reste chez moi
  • je me lave très régulièrement les mains
  • je tousse ou éternue dans mon coude ou dans un mouchoir
  • j’utilise des mouchoirs à usage unique et je les jette
  • je salue sans serrer la main, j’arrête les embrassades

Crédit photo : DR
[cc] Breizh-info.com, 2020, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

.
- Je soutiens BREIZH-INFO -

ESCC Maen-Roch e Bro-Felger a vo anvet « kreizenn Eugénie Duval »

D'an 28 a viz even e voe digoret an ESCC Maen-Roch e Bro-Felger. Gant an departamant hag ar gevredigezh...

Islande. Forte hausse des nouveaux cas de Covid-19 : les contaminés sont majoritairement des vaccinés

En Islande, le retour de plusieurs restrictions sanitaires a été décidé par les autorités face à la forte hausse...

Articles liés

Aux origines de la Bretagne, une invasion migratoire ?

L'originalité de la Bretagne vient de son peuplement par l'immigration massive de Celtes de Grande-Bretagne, à l'époque où les invasions barbares emportaient l'Empire romain. Dans...

Montessori : des écoles inaccessibles aux plus modestes ?

Alors qu'une nouvelle école Montessori (trilingue : français, anglais, espagnol) devrait ouvrir à Bréal/Montfort au sud-ouest de Rennes, il convient de revenir sur cette...

Diwan : ha bremañ petra vo graet ?

An nen az a war ar rouedadoù sokial er mare-mañ en deus gwelet fotoioù dic'hortoz war pajennoù zo : tud o tougen panelloù « Diwan, ha...

Finistère : Les déçus de Cueff préparent l’après-Cueff

On se souvient de la surprise de l'entre-deux tours des élections régionales qui a vu le ralliement surprise de Daniel Cueff à la liste...