Étiquette : ars

Rentrée scolaire

Rentrée scolaire. ARS, prime exceptionnelle de rentrée, Pass’Sport : quelles aides pour quels foyers français ?

Allocation de rentrée scolaire, prime exceptionnelle de rentrée, allocation de rentrée sportive « Pass’Sport » : faisons le point sur les aides versées par l’État à certains foyers français alors que l’heure de revenir dans les salles de classe approche. Rentrée scolaire : l’allocation versée depuis le 16 août Tandis que la rentrée scolaire se profile à l’horizon, les enfants

vaccination

Covid-19. Une vaccination 6 fois plus dangereuse que le virus pour les garçons de 12 à 15 ans ?

Tandis que plus des deux tiers des adolescents français ont déjà reçu une première injection de vaccin contre le Covid-19, une étude américaine indique que les garçons âgés de 12 à 15 ans sont six fois plus susceptibles de souffrir de problèmes cardiaques suite à la vaccination que d’être hospitalisés en raison du coronavirus. Vaccination des garçons de 12 à

ecole

Allocation de rentrée scolaire, « Pass’Sport » : ces aides financières pour les familles à l’approche de septembre

Avec l’approche de la rentrée de septembre, de nombreuses familles françaises vont pouvoir bénéficier de l’allocation de rentrée scolaire. Le versement de celle-ci est toutefois conditionné en fonction des ressources parentales. L’allocation de rentrée scolaire versée à partir du 17 août Même si l’été réserve encore quelques belles semaines de vacances à certains, le mois de septembre qui se profile

Covid-19 : 149 cas positifs pour 100 000 habitants, est-ce beaucoup ou peu pour le préfet de Loire-Atlantique?

L’épidémie de covid-19 alarme-t-elle le préfet de Loire-Atlantique un peu, beaucoup, passionnément ou à la folie ? « Considérant que le territoire de la Loire-Atlantique présente au 6 août 2021 un taux d’incidence moyen de 149 cas positifs pour 100 000 habitants », il prend le 8 août un arrêté imposant le passe sanitaire dans les principaux centres commerciaux du département : Paridis et

Covid-19 à Nantes : l’ARS pas trop stressée par le variant sud-africain

Trois premiers cas du variant sud-africain du covid-19 viennent d’être détectés en Irlande du Nord. Robin Swan, ministre de la santé, est intervenu à la télévision dès ce mardi pour l’annoncer. La semaine dernière, le Royaume-Uni s’inquiétait sérieusement pour 141 cas du même variant recensés sur son territoire. Car le variant sud-africain est réputé plus dangereux que le variant anglais

Covid-19 en Loire-Atlantique : l’Agence régionale de santé ne dit pas tout

Breizh-info a signalé le 6 février l’opacité des statistiques de l’Agence régionale de santé (ARS) des Pays de la Loire concernant la présence du variant sud-africain du covid-19 en Loire-Atlantique. Un variant qui inquiète encore plus que son aîné le variant britannique : non seulement il est très contagieux, mais on craint qu’il soit plus résistant aux vaccins. Publié hier soir,

Covid-19 en Loire-Atlantique : partie de cache-cache avec le variant sud-africain ?

Breizh-info a déjà évoqué le mystère du variant sud-africain du covid-19 à Nantes. Ce variant inquiète particulièrement les autorités de santé. Comme le variant anglais, il serait beaucoup plus contagieux que le virus initial. Et l’on craint que les vaccins soient moins efficaces contre lui. L’Afrique du Sud, c’est loin. Mais, le 15 janvier, l’Agence régionale de santé (ARS) des

Le variant sud-africain du covid-19 moins dangereux à Nantes qu’à Paris ou à Mayotte ?

Le gouvernement veut-il favoriser un développement du covid-19 dans la région « déficitaire » qu’est la Bretagne ? La question rend un son complotiste. Pourtant, on ne peut s’empêcher de la poser. Olivier Véran, ministre de la Santé, l’a lui-même révélé jeudi dernier : une personne porteuse du « variant sud-africain » a été détectée dans la région nantaise. L’information a été confirmée le 15 janvier

Tyrannie sanitaire en Ille et Vilaine. Les nouvelles mesures en vigueur ce samedi

Depuis plusieurs semaines, les cas en réanimation liées au Covid augmentent très peu dans toute la Bretagne.Au total, on recense 183 hospitalisations en cours  dont 13 en service de réanimation. Il faut savoir que sont comptées parmi ces hospitalisations des personnes se présentant à l’hôpital avec de la fièvre supérieure à 38… Néanmoins, les autorités, usant de nouveaux modes de

Migrants et covid-19 en Loire-Atlantique : l’ARS réagit tardivement

La photo ci-dessus a été prise cette semaine en plein centre de Nantes, sur le « Feydball ». Ce pastiche d’un mini-terrain de football en forme de croissant, à 100 m. du château des ducs de Bretagne, est l’une des œuvres étranges créées pour Le Voyage à Nantes 2012. Rénové à grand frais en 2017, le terrain est accessible au public en

Gilles Pennelle (RN) : « Depuis leur création en 2010, les ARS ont imposé une vision exclusivement comptable de notre système de santé » [Interview]

Nous vous faisions part il y a quelques jours de la volonté du Rassemblement national d’en finir, en cas d’accession au pouvoir, avec les ARS, les agences régionales de santé, qui sont au coeur des polémiques actuelles concernant la crise et la pandémie de coronavirus. Bureaucratie, copinage, rentabilisation du système de santé font partie de ces aspects dénoncés par le

Coronavirus en Bretagne et en Pays de la Loire. Le point au 29 avril

Voici les derniers chiffres communiqués par l’ARS Bretagne et l’ARS Pays de la Loire à propos de la pandémie de coronavirus. Des chiffres particulièrement bas, de quoi rendre plus qu’amers les nombreux commerçants, entrepreneurs, en train de succomber économiquement pour cause de confinement obligatoire depuis bientôt deux mois. Le suivi des cas confirmés est désormais élaboré à partir des données de Santé

Covid-19. Le point de situation sanitaire en Bretagne au 27 avril – le RN demande la suppression de l’ARS

Les hôpitaux de Bretagne continuent à se vider au 27 avril, et le confinement est toujours imposé, malgré le drame économique pour de nombreuses entreprises. A noter que le Rassemblement national, par la voix de Gilles Pennelle, demande dans un communiqué la dissolution de l’ARS (Agence régionale de santé) dont voici les derniers chiffres ci-dessous : Le suivi des cas confirmés est

Coronavirus en Bretagne administrative et en Pays de la Loire. Les hôpitaux se vident progressivement, toujours pas de déconfinement au 23 avril

23 avril 2020, Bretagne et Pays de la Loire. Les hôpitaux se vident progressivement, l’économie se meurt progressivement, mais toujours aucun déconfinement à l’horizon, et un certain ras le bol commence à s’emparer de la population, qui sent bien qu’économiquement, cela va être compliqué dans les mois à venir, et cela alors même que les bonnes mesures auraient sans doute

Coronavirus. Le point en Bretagne et en Pays de la Loire toujours confinés au 19 avril 2020

La décrue se poursuit, le confinement aussi, la mort économique guette, en Bretagne comme en Pays de la Loire, au 19 avril 2020. Voici les derniers chiffres du coronavirus communiqués par l’ARS ce dimanche. Depuis le mercredi 15 avril, le suivi des cas confirmés est élaboré à partir des données de Santé Publique France. Les résultats des laboratoires publics et privés obtenus

Coronavirus en Bretagne administrative. Les hôpitaux se vident petit à petit. Le point au 16 avril

Nous sommes le 16 avril, et toujours confinés sur ordre du Gouvernement, et cela alors qu’en Bretagne, les hôpitaux se vident petit à petit de victimes du coronavirus. L’économie est toujours à l’arrêt, de nombreux artisans notamment ne peuvent pas travailler quoi qu’en disent les chargés de communication du Gouvernement (exemple : certains matériaux ne sont plus autorisés à la

Coronavirus. Il faut déconfiner la Bretagne et prendre les mesures de bon sens qui vont avec ! [L’Agora]

Eu égard aux chiffres concernant les malades du coronavirus depuis 10-15 jours, que nous vous fournissons quotidiennement sur Breizh Info, on voit très bien que la Bretagne n’est ni l’Ile de France, ni le Grand Est, et que la pandémie semble plutôt maitrisée du fait notamment du confinement qui s’est mis en place très tôt dans la région. Un confinement

Transfert de patients atteints du coronavirus en Bretagne : L’ARS s’explique

Plusieurs lecteurs nous ont adressé des emails interrogatifs, expliquant ne pas comprendre pourquoi des trains médicalisés venaient actuellement d’Ile de France et du Grand Est (dernier en date ce dimanche 4 avril) pour amener des patients malades et atteints du coronavirus. Parmi les questions posées, celles notamment du risque de contamination lié à ces transferts dans nos hôpitaux de Bretagne,

Coronavirus. 707 cas confirmés en Bretagne administrative

Voici la répartition de l’épidémie de Covid-19 en Bretagne administrative au 26 mars : 707 cas ont été confirmés  231 cas dans le Morbihan, hier 206 cas 171 cas dans le Finistère, hier 143 cas 152 cas en Ille-et-Vilaine, hier 135 cas 60 cas dans les Côtes d’Armor, hier 47 cas Auxquelles s’ajoutent : 32 personnes ne résidant pas en Bretagne 61 personnes dont les départements de résidence ne

Rentrée scolaire

Rentrée scolaire. ARS, prime exceptionnelle de rentrée, Pass’Sport : quelles aides pour quels foyers français ?

Allocation de rentrée scolaire, prime exceptionnelle de rentrée, allocation de rentrée sportive « Pass’Sport » : faisons le point sur les aides versées par l’État à certains foyers français alors que l’heure de revenir dans les salles de classe approche. Rentrée scolaire : l’allocation versée depuis le 16 août Tandis que la rentrée scolaire se profile à l’horizon, les enfants

vaccination

Covid-19. Une vaccination 6 fois plus dangereuse que le virus pour les garçons de 12 à 15 ans ?

Tandis que plus des deux tiers des adolescents français ont déjà reçu une première injection de vaccin contre le Covid-19, une étude américaine indique que les garçons âgés de 12 à 15 ans sont six fois plus susceptibles de souffrir de problèmes cardiaques suite à la vaccination que d’être hospitalisés en raison du coronavirus. Vaccination des garçons de 12 à

ecole

Allocation de rentrée scolaire, « Pass’Sport » : ces aides financières pour les familles à l’approche de septembre

Avec l’approche de la rentrée de septembre, de nombreuses familles françaises vont pouvoir bénéficier de l’allocation de rentrée scolaire. Le versement de celle-ci est toutefois conditionné en fonction des ressources parentales. L’allocation de rentrée scolaire versée à partir du 17 août Même si l’été réserve encore quelques belles semaines de vacances à certains, le mois de septembre qui se profile

Covid-19 : 149 cas positifs pour 100 000 habitants, est-ce beaucoup ou peu pour le préfet de Loire-Atlantique?

L’épidémie de covid-19 alarme-t-elle le préfet de Loire-Atlantique un peu, beaucoup, passionnément ou à la folie ? « Considérant que le territoire de la Loire-Atlantique présente au 6 août 2021 un taux d’incidence moyen de 149 cas positifs pour 100 000 habitants », il prend le 8 août un arrêté imposant le passe sanitaire dans les principaux centres commerciaux du département : Paridis et

Covid-19 à Nantes : l’ARS pas trop stressée par le variant sud-africain

Trois premiers cas du variant sud-africain du covid-19 viennent d’être détectés en Irlande du Nord. Robin Swan, ministre de la santé, est intervenu à la télévision dès ce mardi pour l’annoncer. La semaine dernière, le Royaume-Uni s’inquiétait sérieusement pour 141 cas du même variant recensés sur son territoire. Car le variant sud-africain est réputé plus dangereux que le variant anglais

Covid-19 en Loire-Atlantique : l’Agence régionale de santé ne dit pas tout

Breizh-info a signalé le 6 février l’opacité des statistiques de l’Agence régionale de santé (ARS) des Pays de la Loire concernant la présence du variant sud-africain du covid-19 en Loire-Atlantique. Un variant qui inquiète encore plus que son aîné le variant britannique : non seulement il est très contagieux, mais on craint qu’il soit plus résistant aux vaccins. Publié hier soir,

Covid-19 en Loire-Atlantique : partie de cache-cache avec le variant sud-africain ?

Breizh-info a déjà évoqué le mystère du variant sud-africain du covid-19 à Nantes. Ce variant inquiète particulièrement les autorités de santé. Comme le variant anglais, il serait beaucoup plus contagieux que le virus initial. Et l’on craint que les vaccins soient moins efficaces contre lui. L’Afrique du Sud, c’est loin. Mais, le 15 janvier, l’Agence régionale de santé (ARS) des

Le variant sud-africain du covid-19 moins dangereux à Nantes qu’à Paris ou à Mayotte ?

Le gouvernement veut-il favoriser un développement du covid-19 dans la région « déficitaire » qu’est la Bretagne ? La question rend un son complotiste. Pourtant, on ne peut s’empêcher de la poser. Olivier Véran, ministre de la Santé, l’a lui-même révélé jeudi dernier : une personne porteuse du « variant sud-africain » a été détectée dans la région nantaise. L’information a été confirmée le 15 janvier

Tyrannie sanitaire en Ille et Vilaine. Les nouvelles mesures en vigueur ce samedi

Depuis plusieurs semaines, les cas en réanimation liées au Covid augmentent très peu dans toute la Bretagne.Au total, on recense 183 hospitalisations en cours  dont 13 en service de réanimation. Il faut savoir que sont comptées parmi ces hospitalisations des personnes se présentant à l’hôpital avec de la fièvre supérieure à 38… Néanmoins, les autorités, usant de nouveaux modes de

Migrants et covid-19 en Loire-Atlantique : l’ARS réagit tardivement

La photo ci-dessus a été prise cette semaine en plein centre de Nantes, sur le « Feydball ». Ce pastiche d’un mini-terrain de football en forme de croissant, à 100 m. du château des ducs de Bretagne, est l’une des œuvres étranges créées pour Le Voyage à Nantes 2012. Rénové à grand frais en 2017, le terrain est accessible au public en

Gilles Pennelle (RN) : « Depuis leur création en 2010, les ARS ont imposé une vision exclusivement comptable de notre système de santé » [Interview]

Nous vous faisions part il y a quelques jours de la volonté du Rassemblement national d’en finir, en cas d’accession au pouvoir, avec les ARS, les agences régionales de santé, qui sont au coeur des polémiques actuelles concernant la crise et la pandémie de coronavirus. Bureaucratie, copinage, rentabilisation du système de santé font partie de ces aspects dénoncés par le

Coronavirus en Bretagne et en Pays de la Loire. Le point au 29 avril

Voici les derniers chiffres communiqués par l’ARS Bretagne et l’ARS Pays de la Loire à propos de la pandémie de coronavirus. Des chiffres particulièrement bas, de quoi rendre plus qu’amers les nombreux commerçants, entrepreneurs, en train de succomber économiquement pour cause de confinement obligatoire depuis bientôt deux mois. Le suivi des cas confirmés est désormais élaboré à partir des données de Santé

Covid-19. Le point de situation sanitaire en Bretagne au 27 avril – le RN demande la suppression de l’ARS

Les hôpitaux de Bretagne continuent à se vider au 27 avril, et le confinement est toujours imposé, malgré le drame économique pour de nombreuses entreprises. A noter que le Rassemblement national, par la voix de Gilles Pennelle, demande dans un communiqué la dissolution de l’ARS (Agence régionale de santé) dont voici les derniers chiffres ci-dessous : Le suivi des cas confirmés est

Coronavirus en Bretagne administrative et en Pays de la Loire. Les hôpitaux se vident progressivement, toujours pas de déconfinement au 23 avril

23 avril 2020, Bretagne et Pays de la Loire. Les hôpitaux se vident progressivement, l’économie se meurt progressivement, mais toujours aucun déconfinement à l’horizon, et un certain ras le bol commence à s’emparer de la population, qui sent bien qu’économiquement, cela va être compliqué dans les mois à venir, et cela alors même que les bonnes mesures auraient sans doute

Coronavirus. Le point en Bretagne et en Pays de la Loire toujours confinés au 19 avril 2020

La décrue se poursuit, le confinement aussi, la mort économique guette, en Bretagne comme en Pays de la Loire, au 19 avril 2020. Voici les derniers chiffres du coronavirus communiqués par l’ARS ce dimanche. Depuis le mercredi 15 avril, le suivi des cas confirmés est élaboré à partir des données de Santé Publique France. Les résultats des laboratoires publics et privés obtenus

Coronavirus en Bretagne administrative. Les hôpitaux se vident petit à petit. Le point au 16 avril

Nous sommes le 16 avril, et toujours confinés sur ordre du Gouvernement, et cela alors qu’en Bretagne, les hôpitaux se vident petit à petit de victimes du coronavirus. L’économie est toujours à l’arrêt, de nombreux artisans notamment ne peuvent pas travailler quoi qu’en disent les chargés de communication du Gouvernement (exemple : certains matériaux ne sont plus autorisés à la

Coronavirus. Il faut déconfiner la Bretagne et prendre les mesures de bon sens qui vont avec ! [L’Agora]

Eu égard aux chiffres concernant les malades du coronavirus depuis 10-15 jours, que nous vous fournissons quotidiennement sur Breizh Info, on voit très bien que la Bretagne n’est ni l’Ile de France, ni le Grand Est, et que la pandémie semble plutôt maitrisée du fait notamment du confinement qui s’est mis en place très tôt dans la région. Un confinement

Transfert de patients atteints du coronavirus en Bretagne : L’ARS s’explique

Plusieurs lecteurs nous ont adressé des emails interrogatifs, expliquant ne pas comprendre pourquoi des trains médicalisés venaient actuellement d’Ile de France et du Grand Est (dernier en date ce dimanche 4 avril) pour amener des patients malades et atteints du coronavirus. Parmi les questions posées, celles notamment du risque de contamination lié à ces transferts dans nos hôpitaux de Bretagne,

Coronavirus. 707 cas confirmés en Bretagne administrative

Voici la répartition de l’épidémie de Covid-19 en Bretagne administrative au 26 mars : 707 cas ont été confirmés  231 cas dans le Morbihan, hier 206 cas 171 cas dans le Finistère, hier 143 cas 152 cas en Ille-et-Vilaine, hier 135 cas 60 cas dans les Côtes d’Armor, hier 47 cas Auxquelles s’ajoutent : 32 personnes ne résidant pas en Bretagne 61 personnes dont les départements de résidence ne

À LA UNE

Nantes. Pas d’amalgame ! La femme violée par des Soudanais refuse de faire le lien entre immigration et délinquance...
Viol de Nantes : l'UDB dénonce... "le discours décliniste et anxiogène" !
Les Français bientôt privés de pain car trop cher à produire?
Une bretonne dort dans sa voiture à Scaër (29) : Le Département du Finistère va acheter un hôtel pour loger des migrants pour 1,5 millions d'euros

ABONNEZ VOUS À NOTRE NEWSLETTER

Pas de pubs, pas de spams, juste du contenu de qualité !