Les semaines passent, le confinement se prolonge et le ballon rond vous manque terriblement ? Breizh Info vient à votre secours et vous propose aujourd’hui de revivre les plus grands moments des clubs de football bretons depuis 20 ans !

Six trophées majeurs depuis 2000

Après 20 ans, le palmarès du football breton au 21ème siècle est plutôt bien fourni puisqu’il affiche un titre de champion de France et cinq coupes de France au compteur.

Ce sont bien sûr les Canaris qui ont ouvert le bal avec deux trophées obtenus coup sur coup, la Coupe de France en 2000 et le championnat en 2001.

Déjà vainqueur de la coupe en 1999, Nantes conserve son bien la saison suivante en s’imposant 2-1 en finale contre Calais, le Petit Poucet et chouchou des Français.
Les joueurs amateurs du Pas-de-Calais n’avaient pas volé l’affection des amoureux du foot puisqu’ils avaient effectué un parcours fantastique, éliminant entre autres Bordeaux, Strasbourg et Lille. Calais s’était même offert le luxe d’ouvrir le score en finale et le FCN avait dû attendre la dernière seconde pour l’emporter sur un pénalty transformé par Antoine Sibierski. Lors de la remise du trophée, Mickaël Landreau eut un geste devenu culte en proposant à son alter-ego calaisien de brandir la Coupe avec lui ! Notons que les anciens joueurs des deux équipes étaient censés se retrouver cet été pour un match amical à l’occasion du 20ème anniversaire de la finale et l’on ne sait pas encore quelles seront les conséquences de la pandémie de coronavirus sur ce projet.

On n’y reviendra pas en détails puisque nous en parlions déjà largement dans un article paru à l’occasion du 18ème anniversaire du sacre mais Nantes remporta bien sûr le 8ème titre de champion de France de son histoire en 2001. La rétrospective d’une heure et quart réalisée par Canal+ devrait suffire !

Un an après, la Bretagne était à nouveau à la fête grâce au FC Lorient. Malgré une saison 2001/2002 difficile en Division 1 sanctionnée par une relégation, les Merlus avaient atteint la finale des deux coupes et remporté la Coupe de France contre Bastia. Jean-Claude Darcheville était l’unique buteur de la soirée lors de laquelle une polémique avait éclaté, les supporters corses sifflant la Marseillaise avant la rencontre.
L’entraîneur de l’époque, Yvon Pouliquen, est revenu sur le parcours lorientais lors de l’entretien qu’il nous avait accordé en août 2019.

Les événements majeurs de ces vingt dernières années pour le football breton sont peut-être les deux finales de Coupe de France entre Guingamp et Rennes, en 2009 et en 2014, toutes deux remportées par l’En Avant (2-1 puis 2-0).
En 2009, Rennes ouvrait le score mais le Brésilien Eduardo  marquait deux buts dans les vingt dernières minutes, faisant de Guingamp la première équipe de deuxième division à remporter l’épreuve depuis 50 ans.

Cinq ans plus tard, Guingamp marque encore à deux reprises mais n’encaisse aucun but. L’ouverture du score de Jonathan Martins-Pereira à la 36ème minute est un chef d’œuvre !

Heureusement, Rennes a fini par conjurer le sort et a remporté à son tour la Coupe de France en 2019. Les 48 années d’attente pour décrocher un titre furent très longues mais cela a rendu le dénouement plus beau encore, d’autant plus que les Rennais ont raflé la mise aux dépends du grand PSG !

La Coupe de la Ligue, qui sera stoppée à l’issue de la saison actuelle, a en revanche toujours échappé aux équipes bretonnes malgré les finales disputées par Lorient (2002), Nantes (2004), Vannes (2009), Rennes (2013) et Guingamp (2019). On retiendra tout de même le beau parcours des vannetais qui évoluaient en Ligue 2 lorsqu’ils ont affronté Bordeaux au Stade de France.

Coup du chapeau, quadruplé, frappe surpuissante…des buts comme s’il en pleuvait (dans les filets marseillais) !

Rennes, Nantes, Guingamp, Brest, Lorient, Vannes…Nombreux sont les clubs bretons à avoir évolué en Ligue 1 ou en Ligue 2 depuis le début du siècle. Chacun a su offrir quelques matchs spectaculaires à ses supporters, et même quelques exploits ! Il semble d’ailleurs que l’OM soit leur sparring partner privilégié.

Lors de la saison 2003/2004, par exemple, le FC Nantes et le Stade Rennais sont tous deux venus à bout des Marseillais lorsque ces derniers sont venus leur rendre visite en Bretagne.

Le 21 septembre 2003, les Jaunes et Verts l’ont emporté 1-0 grâce à un but de leur pépite Tahitienne, Marama Vahirua.

Quelques mois plus tard, le 21 mars 2004, Rennes livrait l’un des plus beaux matchs de son histoire en venant à bout de Marseille sur le score de 4 buts à 3. Le duo Olivier Monterrubio/ Alexander Frei fit des merveilles, l’attaquant suisse inscrivant tout simplement tous les buts de son équipe ! C’en était trop pour Didier Drogba et Fabien Barthez, qui évoluaient alors dans les rangs phocéens.

4-3 était décidemment un score prisé en Bretagne cette saison-là puisque ce fut également le résultat du match entre Guingamp et Montpellier le 13 mars 2004. Pas de quadruplé au Roudourou mais tout de même un triplé de Jérôme Leroy, le génial milieu de terrain ayant brillé durant sa carrière sous les couleurs de Paris, Marseille, Lens, Sochaux et Rennes.

Après un an au purgatoire, Nantes retrouve la Ligue 1 lors de la saison 2008/2009. Contre Marseille, le défenseur Rémi Maréval envoie une frappe surpuissante au fond des filets de Steve Mandanda. Ce but, l’un des plus beaux de la saison, permet aux Bretons d’obtenir le point du match nul, qui sera cependant insuffisant pour se maintenir dans l’élite.

La saison d’après, contre Nîmes, Rémi Maréval marqua à nouveau un but venu d’ailleurs, bien qu’involontaire !

L’été 2009 marque les premiers pas de Vannes dans le monde professionnel. Et pour son premier match à domicile en Ligue2 au Stade de la Rabine, le promu reçoit l’ogre Lensois, tout juste descendu de Ligue 1 et qui remontera quelques mois plus tard. Sous une pluie diluvienne et malgré l’ouverture du score des Sang et Or, les Vannetais s’imposent 2-1 grâce à un pénalty de Sammaritano en fin de match…

Gagner chez soi, c’est bien, écraser l’adversaire sur son terrain, c’est mieux ! Du moins, c’est ce qu’ont dû se dire les Lorientais le 24 avril 2015 lorsqu’ils se sont rendus au Stade Vélodrome. Jouant pour leur maintien face à des Marseillais en course pour l’Europe, ils n’ont pas fait dans le détail et l’ont emporté 5 buts à 3 !

La saison 2019/2020 reprendra-t-elle un jour ? Si ce n’est pas le cas, on peut dire qu’elle fait déjà partie de l’histoire…cela nous permet donc d’évoquer les deux matchs lors desquels le Stade Brestois a lui aussi marqué cinq buts en Ligue 1, une fois « à la maison » contre Strasbourg  le 3 décembre (5-0) et une autre à Toulouse face à un TFC moribond le 11 janvier dernier (2-5) !

L’exploit du siècle pour Carquefou

On le disait, les clubs bretons aiment gifler l’Olympique de Marseille, et cela vaut aussi pour les amateurs ! Le 19 mars 2008, l’USJA Carquefou, qui était pourtant à la peine en CFA 2, l’emportait 1-0 contre l’OM en huitième de finale de la Coupe de France. Un exploit retentissant qui fit bien sûr la Une de la presse régionale mais aussi la Une de la presse sportive nationale.

Retour en images sur ce match fou disputé au Stade de la Beaujoire, avec une réaction on ne peut plus digne de Pape Diouf, président du club provençal cette année-là et mort il y a quelques jours.

Le monde du football va vite, très vite

Le monde du football va très vite, les clubs montent et descendent, les joies et les déceptions se succèdent, rien n’est jamais assuré. Qui pouvait croire il y a vingt ans que Nantes jouerait plusieurs saisons en Ligue 2 et que Guingamp remporterait deux coupes nationales ?

Pour conclure ce voyage dans le temps qui, nous l’espérons, vous aura rappelé de bons souvenirs, nous vous proposons deux dernières vidéos symboliques.

Lors de la saison 1996/1997 (il y a plus de 20 ans, certes !), Saint Brieux avait accueilli l’AS Saint-Etienne. Et pour cause ! Lors des années 90, le Stade Briochin évolua en Division 2 durant trois saisons.
Contre les Verts, grâce notamment à leur attaquant Robert Malm, ils étaient parvenus à rattraper un retard de deux buts et à obtenir un bon point devant un public déchaîné.

Enfin, il n’était pas possible d’oublier Emiliano Sala. Entre 2015 et 2019, l’attaquant argentin a marqué 42 buts pour le FC Nantes en Ligue 1. Les voici.

On se retrouve ici-même en 2040 pour revivre la victoire de Nantes en Europa League, les deux titres de champion de France de Rennes, les coupes de France remportées par Brest et Guingamp (encore !) et la montée de Concarneau en Ligue 1 !

AR

Crédit photo : DR
[cc] Breizh-info.com, 2020, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine