Crise économique et pandémie. Pas de suspension de loyers pour les locataires

A LA UNE

Voyages : 3 Français sur 4 prêts à prendre une assurance annulation depuis la crise sanitaire

Compte tenu de l’instabilité et des incertitudes entrainées par la pandémie de Covid-19, voyager n’est plus aussi simple qu’avant,...

Baromètre 2020 du prénom musulman : 21,7% des naissances en France, entre 5 et 12% en Bretagne

L’INSEE a publié comme chaque année les chiffres de l’État Civil relatifs aux prénoms attribués aux enfants nés en...

Nantes. La manifestation contre le pass sanitaire attaquée par l’extrême gauche [Témoignage exclusif]

À la fin de la manifestation contre le pass sanitaire samedi 31 juillet à Nantes, un groupe d'individus affiliés...

L’abstention selon Richard, Bernard, Arnaud et les autres…

De consultation électorale en consultation électorale, l’abstention progresse. C’est particulièrement vrai pour les élections régionales : de 20% en 1986,...

Bretagne. Retour sur les manifestations du 31 juillet contre le pass sanitaire

Plusieurs dizaines de milliers de personnes ont manifesté dans de nombreuses villes bretonnes contre le pass sanitaire, le samedi...

Les particuliers qui subissent déjà (notamment en tant que salariés ou entrepreneurs) de plein fouet la crise économique liée à la pandémie de coronavirus, ne pourront pas voir leurs loyers suspendus.

Dans un entretien accordé au journal Le Figaro le 8 avril 2020, Julien Denormandie confirme que dans les plans du gouvernement il n’y a pas d’aides pour les particuliers au niveau de leur loyer. Si les ménages les plus pauvres peuvent faire appel à certains fonds, c’est surtout sur le chômage partiel que le gouvernement compte pour que les Français payent encore leur loyer et leurs factures. « Suspendre les loyers aurait par ailleurs mis en difficulté certains propriétaires », déclare le ministre qui précise que des aides sont disponibles pour les ménages les plus modestes : « nous avons mis en place des accompagnements individualisés avec les bailleurs sociaux, quand il s’agit de locataires du parc social, et avec les Agences départementales pour l’information sur le logement, pour tout le monde. »

Un chômage partiel que beaucoup attendent encore de recevoir – des lecteurs qui doivent en bénéficier nous ayant expliquer n’avoir toujours rien touché au 8 avril….

Ce sont donc majoritairement les classes moyennes qui pourraient prendre de plein fouet cette crise : pas ou peu d’aides sociales, et une incertitude économique lourde (perte d’emploi à venir possible, faillite d’entreprise ou de PME…), avec en plus des charges qui vont augmenter. Pour le moment, c’est l’Etat qui paye (le chômage, le fond de solidarité) sans que l’on sache d’où sort l’argent et combien de temps cela pourra durer…

Le seul espoir du Gouvernement actuellement pour ne pas que la colère se répande comme une trainée de poudre ? L’illusion donnée aux ménages qu’ils ne perdent pas d’argent du fait qu’ils consomment moins en raison du confinement, et donc qu’il leur reste de l’argent pour s’occuper du budget logement (14% du budget des ménages, derrière l’alimentation notamment).

Un pari très risqué…

Crédit photo : DR
[cc] Breizh-info.com, 2020, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

.
- Je soutiens BREIZH-INFO -

Fabrice Di Vizio. « Macron est plus crédible en influenceur Pfizer qu’en général des Armées ! »

Maître Fabrice Di Vizio, avocat au barreau de Nanterre, explique les raisons de son recours - soutenu par plus...

Sapeurs-pompiers en grève : «La vaccination obligatoire nous supprime notre liberté de choix»

Après le personnel soignant, des sapeurs-pompiers s’opposent à la vaccination obligatoire pour leur profession. L’un des principaux syndicats de...

Articles liés

Immobilier. Ce que révèlent les derniers chiffres du marché locatif en Bretagne

Comment ont évolué les prix du marché locatif privé en Bretagne administrative en 2020 ? Une récente étude permet de faire le point sur...

Vers un retour de l’encadrement des loyers ?

Encadrement des loyers, acte II. Un an après son annulation par l'appareil judiciaire, 29 municipalités, principalement d'Ile-de-France, militent pour son retour. Et le moment...