Coronavirus. La pêche et l’aquaculture devraient bénéficier d’aides de l’UE

A LA UNE

« My life in loyalism ». Acteur majeur des Accords du Vendredi Saint, Billy Hutchinson évoque son engagement unioniste/loyaliste en Irlande du Nord [Interview]

Les éditions britanniques Merrion Press ont sorti récemment un livre intitulé « My life in loyalism » signé Billy Hutchinson. Si les...

Yves Chauvel (La Bretagne en héritage) : « L’argent de la Région doit aller en priorité voire intégralement aux associations qui promeuvent la Bretagne...

Alors que Le Télégramme publiait récemment les résultats d'un sondage sur les élections régionales à venir, nous n'y avons...

Thierry Burlot (Nous la Bretagne) : « Les Bretonnes et Bretons furent probablement celles et ceux qui furent les plus migrants il y a...

Alors qu'un sondage Odoxa-Le Télégramme donne la liste Nous la Bretagne de Thierry Burlot, investit par LREM, en tête...

Renaud Camus : « Il n’y a d’issue sérieuse que la remigration, la décolonisation, le retour chez lui, contractuel ou forcé, de l’occupant »...

Notre quotidien occidental en est la preuve : Le Grand Remplacement n’est ni une théorie ni un complot. C’est...

Loi Molac : Jean-Michel Blanquer est un mauvais perdant

Il faut se méfier de ce que raconte Jean-Michel Blanquer. En paroles, il est favorable à la langue bretonne....

Le 17 avril prochain, l’Union européenne devrait acter une série d’aides à destination des secteurs de la pêche et de l’aquaculture pour permettre à ces derniers de faire face à la crise liée au Covid-19.

Coronavirus : l’UE vient en aide aux pêcheurs

La filière pêche va-t-elle entrevoir le bout du tunnel du marasme économique auquel elle est confrontée depuis le début du confinement ? Voici qu’un accord a été trouvé par la commission de la pêche du Parlement européen et la présidence croate du Conseil européen concernant le texte autorisant des aides d’urgence dans le cadre de la crise du coronavirus.

Les nouvelles mesures en question doivent être présentées devant la seconde session plénière extraordinaire au Parlement le 17 avril. Il s’agit de valider une série de modifications du Fonds européen pour les affaires maritimes et pour la pêche ainsi que du règlement sur l’organisation commune des marchés. L’objectif est d’apporter une aide financière aux pêcheurs et autres aquaculteurs de l’Union européenne qui rencontrent de fortes difficultés économiques depuis un mois désormais.

De son côté, la ministre croate de l’Agriculture Marija Vučković rappelle que l’UE doit « veiller à ce que la crise actuelle ne cause pas de dommages irréparables aux communautés où la pêche et l’aquaculture sont les principales activités économiques. »

pêche

Quelles mesures pour la pêche et l’aquaculture ?

Parmi les modifications à venir, il est notamment question d’apporter un soutien financier suite aux arrêts temporaires des activités de pêche avec un taux de cofinancement maximal de 75 % des dépenses publiques éligibles.

Une aide pour le stockage des produits de la pêche et de l’aquaculture est aussi prévue auprès des organisations de producteurs et des associations d’organisations de producteurs. Une fois le texte approuvé, les quantités éligibles à l’aide au stockage représenteront 25 % des quantités annuelles des produits concernés.

En outre, les pêcheurs à pied ayant temporairement arrêté leur activité pourront eux aussi bénéficier d’une aide. Une plus grande flexibilité dans l’utilisation des fonds budgétaires de l’UE est également à l’ordre du jour, notamment pour ne pas pénaliser les États qui avaient déjà épuisé l’ensemble des financements qui leur était alloués. La proposition prévoit également que les dépenses relatives aux opérations soutenues dans le cadre de ces mesures soient éligibles à partir du 1er février 2020. De quoi retrouver un peu de sérénité sur nos côtes ?

AK

Crédit photo : DR
[cc] Breizh-info.com, 2020, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine – V

.
- Je soutiens BREIZH-INFO -

Alternative au vaccin Covid-19. La biotech nantaise Xenothera annonce une précommande de la France pour son traitement

Il aura fallu du temps pour que l'Etat se décide ! La biotech nantaise Xenothera, créée en 2014, a...

Eric Zemmour : « La guerre civile a déjà commencé. Lorsqu’on égorge un professeur dans la rue, cela s’appelle comment ? »

Eric Zemmour : « Si les militaires parlent comme ils le font c’est que la situation est gravissime (…)...

Articles liés

Alternative au vaccin Covid-19. La biotech nantaise Xenothera annonce une précommande de la France pour son traitement

Il aura fallu du temps pour que l'Etat se décide ! La biotech nantaise Xenothera, créée en 2014, a annoncé mardi 11 mai avoir...

Covid-19 : la fin du début ou le début de la fin de l’état d’urgence ?

A la Une de cette édition, retour sur l’actualité du Covid. Alors que la réouverture des terrasses se confirme pour le 19 mai prochain,...

Isabelle Le Callennec (LR) : « Jersey, Saint-Brieuc… ou l’échec de la méthode »

Isabelle Le Callennec, tête de liste Les Républicains à l'occasion des élections régionales de juin 2021, vient d'adresser à la presse une tribune intitulée...

Brexit, pêche. Littoral, la marée du passage

Cette histoire se déroule sur le front maritime du Brexit, à bord du chalutier l'Itasca basé à Roscoff. Ce chalutier hauturier (21 mètres, 5...