Déconfinement. Des masques obligatoires pour les passagers de la SNCF ?

A LA UNE

Santé. Le rhume des foins empoisonne la vie de plus en plus de Français

Rhume persistant, yeux rouges et larmoyants, éternuements… l'omniprésence du Covid-19 dans l'actualité ne doit pas faire oublier que le...

Michel Maffesoli (L’Ère des soulèvements) : « Ce vitalisme que l’élite ne veut pas voir me donne espérance » [Interview]

Les éditions du Cerf viennent d'éditer un nouvel ouvrage important de Michel Maffesoli intitulé « l'Ère des soulèvements »....

De la belle aube au triste soir. La tragédie d’une famille française en Algérie [Interview]

Il n’est pas de vie qui ne soit inextricablement mêlée à notre histoire collective. Le livre De la belle...

« My life in loyalism ». Acteur majeur des Accords du Vendredi Saint, Billy Hutchinson évoque son engagement unioniste/loyaliste en Irlande du Nord [Interview]

Les éditions irlandaises Merrion Press ont sorti récemment un livre intitulé « My life in loyalism » signé Billy Hutchinson. Si les...

Le masque sera-t-il l’accessoire de l’été 2020 ? Il devrait en tout cas être obligatoire pour les passagers de la SNCF à la suite du déconfinement.

Port obligatoire du masque demandé par la SNCF

Gageons que Sibeth Ndiaye aura appris à se servir d’un masque d’ici la fin du confinement si elle veut prendre le train. Pour l’occasion, on peut même se rappeler (non sans sarcasme) ses déclarations du 20 mars dernier : « Vous savez quoi ? Je ne sais pas utiliser un masque. Je pourrais dire : “Je suis une ministre, je me mets un masque”, mais en fait, je ne sais pas l’utiliser ».

En effet, si la porte-parole du gouvernement français considérait à l’époque que « les masques ne sont pas nécessaires pour tout le monde », son avis semble de plus en plus isolé au sein de la société française. Y compris chez les décideurs comme Jean-Pierre Farandou, PDG de la SNCF. Le 15 avril, lors d’une audition au Sénat, il a demandé le port obligatoire de masques pour les passagers des trains dès la levée du confinement à partir du 11 mai.

Des règles de distanciation inadaptées aux trains

Selon Jean-Pierre Farandou, les masques sont une bonne alternative aux règles de distanciation qui, dans des trains, « paraissent très, très compliquées à aborder » d’après lui : « Si on nous impose de mettre un mètre ou un mètre et demi entre chaque passager, avec 100 % des trains, on ne transporte que 20 % de ce qu’on transporte d’habitude. Donc ça ne marche pas ! », a expliqué le patron de la Société nationale des chemins de fer français devant les parlementaires, la rentabilité économique des trains étant dans ce cas impossible.

Par ailleurs, sur le plan logistique, Jean-Pierre Farandou a mis en garde l’État sur le fait que la SNCF « ne peut pas prendre sur ses épaules la distribution de masques à toute la population française ». Reste à savoir qui s’en chargera si la puissance publique demeure incapable de répondre à la demande et que l’approvisionnement en masques dans les pharmacies et magasins pour les particuliers ne s’est pas fluidifié d’ici là.

Toutefois, la société ferroviaire mettra du gel hydroalcoolique à disposition des voyageurs dans les gares, à la sortie des quais et dans les toilettes des TGV. Autre promesse pour rassurer les usagers du train, la désinfection systématique et régulière des rames.

Quel planning pour la reprise du trafic SNCF ?

Pour l’heure et depuis plusieurs semaines, le trafic ferroviaire est très fortement réduit dans l’Hexagone compte tenu de la pandémie de coronavirus et des mesures de restriction des déplacements qui en découlent. Une reprise progressive devrait ensuite avoir lieu à partir du déconfinement jusqu’à l’été.

Ce sont les grandes lignes qui devraient bénéficier en premier de cette montée en puissance de l’activité avec, toujours selon Jean-Pierre Farandou, « peut-être, par rapport à l’offre actuelle, un doublement de l’offre pendant les premières semaines ». Avec pour objectif de faire rouler 20 % des TGV fin mai, la moitié en juin et la totalité en juillet. Quant aux TER, les usagers peuvent espérer une reprise encore un peu plus rapide du trafic.

Cependant, ces perspectives restent conditionnées par l’évolution de la situation sanitaire dans les différentes régions de France et peuvent encore connaître des modifications. Notamment si un déconfinement partiel avait lieu par région. En attendant, procurez-vous des masques !

AK

Crédit photo : DR (photo d’illustration)
[cc] Breizh-info.com, 2020, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine – V

.
- Je soutiens BREIZH-INFO -

Eric Zemmour : « L’enfer du crack à Paris, c’est d’abord le problème de l’immigration »

Eric Zemmour : « L’enfer du crack à Paris, c’est d’abord le problème de l’immigration. Il y a des...

Tours. Une manifestation LGBT avec zone interdite aux Blancs finalement annulée

À Tours, une manifestation LGBT organisée par le centre LGBTI de Touraine devait se tenir samedi 15 mai. Mais...

Articles liés

Déconfinement et vaccins : le ticket perdant de la macronie ?

Au programme ce soir, le point sur le Covid-19. Entre le numéro d’autosatisfaction d’Olivier Véran et les laboratoires pharmaceutiques en quête de nouveaux marchés...

Tyrannie sanitaire et déconfinement partiel. Le résumé des déclarations d’Emmanuel Macron

Dans un entretien accordé à la presse régionale, Emmanuel Macron a dévoilé en détail les quatre étapes de la levée des restrictions mises en...

Martin Blachier : « Je sais pas ce qu’on attend pour dire aux gens que le masque en extérieur ne sert à rien »

Pour l’épidémiologiste Martin Blachier, pour que le virus continue de reculer, il faut inciter les Français encore plus à se voir en extérieur, notamment en...

Déconfinement : mythe ou réalité ?

Au sommaire de ce journal, déconfinement ou pas ? Près de trois semaines après l’allocution d’Emmanuel Macron, le gouvernement, qui excelle dans l’enfermement des...