Bulgarie, Autriche : ces pays qui n’ont pas écouté Sibeth Ndiaye sur le port des masques

A LA UNE

En Bulgarie comme en Autriche, le port des masques devient obligatoire dans certains lieux pour limiter la propagation du coronavirus. Un ton qui tranche avec le laxisme régnant en France sur la question.

Sibeth Ndiaye et l’utilité des masques

À travers l’Europe, certains pays ne semblent pas vouloir tenir compte de l’avis de Sibeth Ndiaye, porte-parole du gouvernement français, qui expliquait encore le 17 mars dernier que « les Français ne pourront pas acheter de masques dans les pharmacies car ce n’est pas nécessaire si l’on n’est pas malade ».

La même Sibeth Ndiaye ira jusqu’à déclarer le 20 mars : « Vous savez quoi ? Je ne sais pas utiliser un masque. Je pourrais dire : “Je suis une ministre, je me mets un masque”, mais en fait, je ne sais pas l’utiliser », arguant que « les masques ne sont pas nécessaires pour tout le monde ». Puis, dans un cafouillage indigne de sa fonction, elle se perdra dans une justification maladroite : « Parce que l’utilisation d’un masque, ce sont des gestes techniques précis, sinon on se gratte le nez sous le masque, on a du virus sur les mains ; sinon on en a une utilisation qui n’est pas bonne, et ça peut même être contre-productif. »

Des masques obligatoires en Bulgarie

En dehors de France, le point de vue de Sibeth Ndiaye sur le caractère potentiellement « contre-productif » des masques n’est donc pas partagé. En Bulgarie, le ministre de la Santé Kiril Ananiev a publié un décret le 30 mars stipulant que toute personne se trouvant dans des lieux publics intérieurs ou extérieurs doit porter un masque de protection. À cette même date, le pays dénombrait 359 cas de coronavirus confirmés. Quant aux Bulgares qui ne porteraient pas de masques dans les zones en question, ils risquent une amende de 5 000 leva, soit environ 2 550 euros.

Par ailleurs, en cas de violation des règles de confinement et des mesures contre la propagation du Covid-19 en Bulgarie, le contrevenant peut se voir infliger une peine de cinq ans de prison et une amende de 10 000 à 50 000 leva [NDLR : de 5 000 à 25 000 euros].

Dans le même temps, en Autriche, l’obligation du port d’un masque a aussi été décrétée le 30 mars par le gouvernement, mais cette fois uniquement pour pénétrer dans les magasins et les pharmacies. Le déroulement du dispositif sera facilité par la mise à disposition de masques pour les clients à l’entrée de ces commerces. Un port du masque obligatoire qui pourrait être étendu par la suite à d’autres lieux selon le chancelier Sebastian Kurz : « Cela ne fait pas partie de nos habitudes et nous allons devoir nous adapter, mais il est nécessaires de franchir cette étape pour limiter la transmission du virus. »

Bien que s’étant réveillée tardivement pour commander des masques, la France est définitivement en retard sur certains de ses voisins européens…

AK

Crédit photo : DR
[cc] Breizh-info.com, 2020, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine – V

.
- Je soutiens BREIZH-INFO - spot_img

DUELS. Nikita Khrouchtchev vs Mao Zedong

Dans cet épisode de DUELS historiques, l'Echiquier mondial se penche sur deux figures emblématiques du communisme. Leur antagonisme idéologique...

Covid-19, l’épidémie qui nous mène au totalitarisme

En été 2020, ce sera derrière nous", qu'ils disaient... Un an et demi plus tard, la dictature sanitaire est installée...

Articles liés