Scandale en banlieue : Les policiers en colère diffusent l’enregistrement de l’ordre reçu d’éviter toute confrontation avec les émeutiers

A LA UNE

Régionales 2021. Le point sur le second tour, région par région

On vous propose de faire le point sur le second tour des régionales qui se déroulera dimanche prochain, point...

2ème tour des élections régionales en Bretagne. Mode d’emploi

Après le premier tour qui n'a pas mobilisé les foules, le deuxième tour des élections régionales s'annonce dimanche en...

Régionales 2021. Les résultats dans toutes les régions de France

Retrouvez ci-dessous les résultats des élections régionales dans toutes les régions de France. L'abstention s'établit à 66,1%, ce qui constitue...

Etrangers en situation irrégulière. Des soins évalués à plus d’un milliard et demi d’euros par an

C’est un pavé dans la mare que vient de jeter au parlement une députée de l’opposition. Dans un rapport rendu...

Elections régionales 2021. Les résultats en Bretagne et Pays de la Loire

Retrouvez tous les résultats du premier tour des élections régionales et départementales ce dimanche 20 juin 2021 en Bretagne...

C’est un véritable scandale d’État qui va dans le sens du rôle d’assistante sociale endossé par Christophe Castaner concernant les banlieues, tel qu’il l’a fait ressentir dans son intervention chez Bourdin hier.  Les policiers ont reçu l’ordre d’éviter toute confrontation avec les émeutiers qui attaquent, brûlent, pillent dans les quartiers.

Ecoutez la vidéo ci-dessous, elle parle d’elle-même.

A faire écouter aux policiers et aux gendarmes qui vous demanderont votre autorisation de sortie et voudront vous verbaliser pour un oui ou pour un non. Une telle vidéo, dans un pays sain d’esprit, devrait entraîner la démission immédiate (et des sanctions) pour le ministre de l’Intérieur, il n’en est bien évidemment rien, et la presse mainstream le soutient et le protège.

Un ministre de l’Intérieur, qui, interrogé par des sénateurs a certifié (et donc menti) dès mercredi : «Il n’y a pas de quartiers dans lesquels nos forces n’interviendraient pas.» Sans «disposer d’aucune statistique» sur les quartiers, le ministre de l’Intérieur a cité en exemple «Marseille, où, chaque soir, les services dressent 300 procès-verbaux pour infraction aux règles de confinement, dont les deux tiers dans les cités», ou encore «la Seine-Saint-Denis, où, chaque soir encore, trois opérations sont coordonnées dans les cités sensibles avec des moyens aériens».

Crédit photo : Wikimedia Commons (CC/Monusco Photos)
[cc] Breizh-info.com, 2020, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

.
- Je soutiens BREIZH-INFO -

Jean-Yves Le Gallou sur le RN : « La pasteurisation du discours mène à l’abstention ! »

Dans une série de tweets, Jean-Yves Le Gallou est revenu sur les scores décevants du Rassemblement national lors des...

Cruella, Minari, Gagarine, Tokyo Shaking, Un espion ordinaire, Shorta, Caminho longe : la sélection cinéma de la semaine

Cruella, Minari, Gagarine, Tokyo Shaking, Un espion ordinaire, Shorta, Caminho longe : voici la sélection cinéma de la semaine Cruella Londres, années...

Articles liés

France Police à Emmanuel Macron : « Il faut procéder au bouclage des 600 territoires perdus de la République, y compris avec le renfort...

Le Syndicat de police « France police », cinquième syndicat au sein de la Police nationale et qui affirme en être « La première...

Irlande du Nord. Nouveaux incidents cette nuit en zone catholique et républicaine

Un groupe important d'émeutiers a été chassé par la police avec un canon à eau après être descendu dans les rues de Belfast Ouest,...

Irlande du Nord. Nuit d’émeutes loyalistes dans le sud de Belfast

Des scènes violentes se sont déroulées vendredi soir sur la place Shaftesbury à Belfast, à proximité du bastion loyaliste de Sandy Row, où une...

Dublin (Irlande). La police charge violemment des manifestants contre la tyrannie sanitaire

La tyrannie sanitaire en Irlande également. Alors que les autorités asphyxient depuis des mois, avec la bienveillance des trois principaux partis politiques, la population...