Série. Private banking… ou comment perdre son âme

A LA UNE

Santé. Le rhume des foins empoisonne la vie de plus en plus de Français

Rhume persistant, yeux rouges et larmoyants, éternuements… l'omniprésence du Covid-19 dans l'actualité ne doit pas faire oublier que le...

Michel Maffesoli (L’Ère des soulèvements) : « Ce vitalisme que l’élite ne veut pas voir me donne espérance » [Interview]

Les éditions du Cerf viennent d'éditer un nouvel ouvrage important de Michel Maffesoli intitulé « l'Ère des soulèvements »....

De la belle aube au triste soir. La tragédie d’une famille française en Algérie [Interview]

Il n’est pas de vie qui ne soit inextricablement mêlée à notre histoire collective. Le livre De la belle...

« My life in loyalism ». Acteur majeur des Accords du Vendredi Saint, Billy Hutchinson évoque son engagement unioniste/loyaliste en Irlande du Nord [Interview]

Les éditions irlandaises Merrion Press ont sorti récemment un livre intitulé « My life in loyalism » signé Billy Hutchinson. Si les...

Caroline, psychologue pour toxicomanes vit tranquillement avec son mari artiste peintre à la campagne. Sa vie est remise en cause lorsque son père, célèbre dirigeant de la célèbre banque privée suisse Weyer, fait un infarctus et tombe dans le comas. Alors qu’elle ne voit plus ce père depuis des années,  elle se retrouve à la tête de cet établissement de par la volonté de ce dernier. Elle prend sa place au grand étonnement de l’entourage de son père dont elle doit se faire respecter.

Elle compte révolutionner le fonctionnement de l’établissement en prônant la transparence et la conformité. Le secret bancaire connaît des failles et la réglementation de plus en plus lourde pousse les banques à prendre de plus en plus de risques. Elle se consacre à ce boulot à plein temps en devant affronter une famille réticente, des collaborateurs véreux et  ses vieux démons qui remontent à la surface. Compliqué dans ce milieu masculin, fait de copinage et de coups dans le dos et au risque de se brûler les ailes et d’y perdre son âme. Caroline aura un choix à faire pour résister dans cet univers: rester elle même ou s’incliner?

Cette série est actuellement disponible en replay sur Arte. Elle se déroule uniquement en 2 épisodes qui sont intenses. Les dessous de l’environnement bancaire suisse y sont bien présentés: ambiance lourde fait de sexe, drogue et gros sous.

L’image du milieu financier n’est pas redorée avec cette série. Le cocktail est pimenté et aucune morale trouve n’est permise. Les méchants gagnent…les plus faibles ne tiennent pas face à la pression.

Private banking a gagné 2 récompenses en 2018 au Schweizer Fernsehfilmpreis, le prix du film de télévision suisse.

Voir la série ci-dessous :

Photo : DR
[cc] Breizh-info.com, 2020, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine 

.
- Je soutiens BREIZH-INFO -

Cyclisme. Gino Mäder remporte la 6ème étape du Giro

La sixième étape du Giro 2021 s'est déroulé le jeudi 13 mai, première étape s'achevant par une ascension... ce...

Articles liés

La Suisse et le mondialisme [L’Agora]

Plus la Suisse, mon pays natal, est vantée en tant que modèle, plus ce qu’elle a longtemps représenté se défait. C’est ainsi que l’idéal...

Frais bancaires : comment les banques vous font les poches

On les appelle "frais d’incidents", "commissions d’interventions", "lettre préalable à un rejet". Les frais bancaires concernent tout ce que les clients payent aux banques,...

Bro-Suis : ur brezidantez nevez evit ar GiuRu

Setu ur yezh ha n'eo ket anavezet mat e Breizh : ar romancheg an hini eo. Unan eus peder yezh ofisiel eus Bro-Suis eo evelkent...

Leur dette, votre problème. Qui va payer le coût des confinements ? Vous !

Qui va payer les dettes nouvelles ? Vous, et vos enfants, mais certainement pas les arrières petits enfants! Il faudra payer avant. "Ils" décident de...