Coronavirus. Quel été en perspective sur nos plages abandonnées ?

A LA UNE

Santé. Le rhume des foins empoisonne la vie de plus en plus de Français

Rhume persistant, yeux rouges et larmoyants, éternuements… l'omniprésence du Covid-19 dans l'actualité ne doit pas faire oublier que le...

Michel Maffesoli (L’Ère des soulèvements) : « Ce vitalisme que l’élite ne veut pas voir me donne espérance » [Interview]

Les éditions du Cerf viennent d'éditer un nouvel ouvrage important de Michel Maffesoli intitulé « l'Ère des soulèvements »....

De la belle aube au triste soir. La tragédie d’une famille française en Algérie [Interview]

Il n’est pas de vie qui ne soit inextricablement mêlée à notre histoire collective. Le livre De la belle...

« My life in loyalism ». Acteur majeur des Accords du Vendredi Saint, Billy Hutchinson évoque son engagement unioniste/loyaliste en Irlande du Nord [Interview]

Les éditions irlandaises Merrion Press ont sorti récemment un livre intitulé « My life in loyalism » signé Billy Hutchinson. Si les...

Flâneries sur nos plages et bains de mer revigorants auront-ils la même saveur que par le passé l’été prochain ? Seront-ils seulement permis. L’Italie tente de répondre à la question.

Plages : l’Italie donne un aperçu

Les autorités ont mis en garde la population à plusieurs reprises : le retour à la vie d’avant ne sera pas pour tout de suite une fois le confinement levé. Et, si les interrogations vont donc bon train pour savoir à quoi ressembleront les éventuelles sorties au restaurant ou le fait d’emprunter les transports en commun, il est une autre activité sur laquelle plane aussi des zones d’ombres. Comment va se dérouler la vie sur les plages de nos côtes l’été prochain ?

Si le flou domine en ce qui concerne le littoral français, l’Italie donne cependant un premier aperçu en tentant d’aménager une plage « anti-coronavirus » sur laquelle la distanciation sociale sera de rigueur. La ville de Porto Cesareo notamment, dans les Pouilles, tente de sauver son activité touristique en imaginant un espacement plus important entre les vacanciers sur le sable.

Tandis qu’en Italie, le confinement doit durer jusqu’au 4 mai, les plagistes pourraient avoir 30 % de clients en moins avec ce nouvel agencement des parasols davantage distants les uns des autres. Des transats séparés d’un mètre et demi et une allée délimitée par des cordes pour accéder à son transat sans enjamber d’autres estivants sont les autres mesures faisant partie du plan pour aborder cet été 2020 très spécial.

Du plexiglas entre les touristes

Face à l’incertitude, les idées parviennent de tous les côtés pour tenter de « sauver » la saison des acteurs de l’économie balnéaire. Une créativité encouragée par l’Union européenne via la présidente de la Commission, Ursula Von Der Leyen, qui a incité la semaine dernière les États à trouver des « solutions intelligentes » pour surmonter les difficultés.

Parmi les astuces permettant de remplir l’obligation de distanciation sociale, celle proposée par une entreprise italienne de mettre en place des carrés de plexiglas autour des touristes prenant des bains de soleil sur les plages.

plages
Source : news.sky.com

La société Nuova Neon Group 2 propose ainsi de rassurer les vacanciers face au risque de contagion du Covid-19 qui pourrait persister cet été en leur proposant de se protéger via ces « boîtes » transparentes de 4,5 mètres carrés et d’une hauteur de 2 mètres.

À l’intérieur, elles offrent suffisamment de place pour deux chaises longues et un parasol, ainsi qu’un espace nécessaire pour que les enfants puissent y jouer. Selon le patron de l’entreprise, cette idée répond à deux impératifs : garantir la sécurité tout en permettant la reprise d’activité dans les zones touristiques.

De son côté, le chef du gouvernement italien Giuseppe Conte a annoncé le 21 avril que la population allait devoir se préparer à probablement passer davantage de temps chez elle qu’allongée sur les plages du pays. Ambiance…

Un secteur touristique très impacté par le manque à gagner

Autre problème à résoudre, celui des commerces de restauration sur les plages. Ainsi, pour éviter les files d’attente et réduire les risques de contamination au coronavirus, les restaurateurs vont devoir s’adapter en servant les touristes directement sur leur transat.

Une nécessité d’adaptation à laquelle les professionnels du tourisme balnéaire italien doivent se plier pour sauver leurs entreprises. Car les chiffres sont éloquents avec une baisse possible de 45 millions de touristes en moins en cet été 2020. Soit un manque à gagner de 30 milliards d’euros sur l’ensemble de la saison estivale, le tout dans un pays où le tourisme représente 13 % du PIB et quelques 4,2 millions d’emplois.

Quant au littoral breton, si pour l’heure rien n’est encore acté, une chose semble toutefois se dessiner : la belle saison qui vient s’annonce bien différente de celle de 2019. En espérant que les plaisirs de la côte n’en soient pas condamner à se conjuguer au passé. « Souviens-toi l’été dernier »…

AK

Crédit photo : Wikimedia Commons (CC)
[cc] Breizh-info.com, 2020, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

.
- Je soutiens BREIZH-INFO -

Cyclisme. Gino Mäder remporte la 6ème étape du Giro

La sixième étape du Giro 2021 s'est déroulé le jeudi 13 mai, première étape s'achevant par une ascension... ce...

Articles liés

Vague migratoire. 1400 migrants ont abordé l’Europe ce week-end

Nouvelle vague migratoire en Europe, nouvelle capitulation des autorités. Plus de 1400 migrants sont arrivés, samedi et dimanche, à Lampedusa dans le sud de...

1er-Mai : des manifestants installent une guillotine à l’effigie de Mario Draghi en Italie

Des affrontements ont eu lieu le 1er mai à Turin entre les forces de l’ordre et des manifestants descendus dans la rue pour protester contre la...

Cyclisme. Giro 2021 : Le parcours détaillé du Tour d’Italie, étape par étape

Après les classiques flamandes et ardennaises, voici qu'une nouvelle partie de la saison cycliste pointe le bout de son nez, et mènera les coureurs...

Terreur sanitaire. Ces plages bretonnes où le port du masque est obligatoire

Certaines plages bretonnes imposent le port du masque obligatoire contre le Covid-19 quand d'autres laissent les promeneurs respirer. Il peut être utile de faire...