Code Reinho sur les armes à feu : « Les médias mainstream ne connaissent simplement pas le sujet » [Interview]

A LA UNE

Morbihan : 7 fusillades en une semaine

Il semble que la mode des fusillades, qui semble s'être quelque peu calmée à Nantes - en moyenne "seulement"...

États-Unis. Vaccinés ou non, la charge virale est la même chez les contaminés au Covid-19 [Vidéo]

Aux États-Unis, le retour du port du masque en intérieur pour les vaccinés est d'actualité car de récents travaux...

Astrid Prunier (RN) : « La Région Bretagne a voté des subventions hallucinantes à des associations féministes et communautaristes » [Interview]

La dernière session du Conseil régional de Bretagne a été l'occasion de constater, une fois de plus, le sectarisme...

Confinements et couvre-feux : quels impacts sur les couples ?

Quelles ont été les impacts des différents confinements et couvre-feux successifs sur les couples français ? Si l'on a...

Vannes. Retour sur la manifestation du 24 juillet contre le pass sanitaire [Reportage vidéo]

Samedi 24 juillet, des centaines de milliers de personnes ont défilé contre le pass sanitaire et la tyrannie instaurée...

Nous avons évoqué l’article (diffamatoire ?) de Slate évoquant plusieurs chaînes Youtube assimilées à de l’apologie du terrorisme d’extrême droite. Parmi ces chaînes balancées par ces journalistes manifestement à la recherche d’une censure plus que de l’information, Code-Reinho, 229 000 abonnés, à rendre jaloux la rédaction de Slate.fr manifestement.

Pour évoquer cet article, mais également le sujet des armes à feu et son traitement, souvent à côté de la plaque, par la presse mainstream en France, nous avons interrogé l’animateur de la chaîne Code Reinho.

Breizh-info.com : Tout d’abord, pouvez-vous vous présenter à nos lecteurs qui ne vous connaîtraient pas ? Qu’est-ce qui vous a amené à vous passionner pour l’Airsoft ? Pour les armes à feu en général ?

Code-Reinho : Alors j’anime une émission d’armes à feu sur YouTube appelée « Code-Reinho ». Le but à la base était uniquement de parler de politique et de législation autour du sujet des armes à feu avec une série de 20 vidéos, mais comme l’émission a pris bien plus d’ampleur que prévu, après avoir dit tout ce que je pouvais autour de la politique et de la législation, j’ai décidé de ne pas arrêter l’émission et de repartir sur des thèmes bien plus portés sur le divertissement… Même si ces vidéos sont toujours considérées comme politiques, car les blagues toujours généralement autour du politiquement incorrect avec de la critique négative d’une mauvaise foi assumée.

Pour cette passion pour les armes et le combat… rien ne m’y a amené, étant enfant je reluquais déjà les munitions du rayon chasse de Décathlon en rêvant d’avoir une arme à feu un jour ou l’autre.

Un matin je me suis réveillé en me disant que je devais rentrer dans l’infanterie et depuis j’en ai fait un mode de vie, même (et surtout) âpres avoir quitté les rangs.

Breizh-info.com : Vous avez été médiatisé récemment, négativement, par le journal Slate. Que vous inspire leur article à charge ? Les journalistes ont-ils cherché à vous joindre ? Plus globalement, que répondez-vous à ceux qui vous accusent d’être un horrible amateur d’armes à feu d’extrême droite ?

Code-Reinho : Les journalistes ne m’ont pas contacté, et pour ce que je pense de leur article, je pense avoir dit l’essentiel dans ma vidéo réponse.

Ils ont simplement repris une vieille affaire qui semblait être à l’époque une « bombe médiatique » et l’ont réécrite à leur sauce, sans savoir que cette affaire était un bon gros pétard mouillé. En gros… ils se sont ridiculisés en faisant un article avec deux ans de retard là ou d’autres journalistes avaient supprimé ce qu’ils avaient écrit dessus pour ne pas passer pour des idiots.

Pour ceux qui me traitent d’extrême droite, je répondrais simplement qu’il n’y a aucun mal à l’être, au contraire. Aujourd’hui pour être d’extrême droite, il suffit simplement de ne pas être d’ultra gauche, du coup je suis d’extrême droite comme la très, très grande majorité du pays.

Pour le fait d’être amateur d’armes à feu, le sujet devient de moins en moins tabou en France et beaucoup de possesseurs d’armes, voire de propriétaires de chaînes d’armes à feu ne sont pas d’extrême droite, au contraire, ils ont plutôt des idées de gauche… Ce qui ne donne pas de débats joyeux entre nous, mais qui ne nous empêche pas de respecter le travail de l’autre.

Breizh-info.com : Quel avenir pour les chaînes d’armes à feu en France ?

Code-Reinho : Il y a encore quelques années, il n’y avait que 4 ou 5 petites chaînes d’armes à feu en France et ceux qui les présentaient étaient tellement mal vus que l’un des plus connus (malgré seulement 5 000 abonnés) a été viré de son stand de tir, car selon eux il donnait une mauvaise image des tireurs, et a reçu une telle pression qu’il a du arrêter sa chaîne.

Aujourd’hui il existe des dizaines de chaînes d’armes à feu, dont certains avec des dizaines de milliers d’abonnés et ne sont plus diabolisés par les stands ou les tireurs, au contraire.

Grâce au grand nombre de ces chaînes et leurs succès, en partie dû à l’augmentation de l’insécurité, mais aussi, selon moi, à leur professionnalisation en termes de qualité de vidéos, le sujet n’est plus tabou.

De plus en plus de gens se lancent sur YouTube dans ce domaine avec les codes des YouTubers pro (musiques, introduction, mots clefs, mis en scène, humour, utilisation de même, etc.) ce qui, avec un peu de visibilité, leur donne un certain succès.

Succès qui pousse à la création d’autres chaînes sur ce sujet, qui, pour devenir populaires, sont obligées de travailler correctement leurs qualités, ce qui aide encore plus à la généralisation de chaînes d’armes à feu professionnelles et donc, libère la parole autour du sujet en France.

Aujourd’hui, si vous avez le choix entre une chaîne de jeux vidéos, de prank ou d’armes à feu, je pense que vous aurez plus de succès avec les armes à feu.

Breizh-info.com : Concrètement, quel a été le résultat de cette campagne à charge contre vous ? Il semblerait que vous ayez désormais des ennuis avec YouTube alors que jusqu’ici, vous n’aviez aucun problème. Les journalistes ont-ils cherché délibérément à vous nuire, notamment économiquement ?

Code-Reinho : Pour eux, le résultat a été plusieurs articles sur des journaux et des blogs d’antifas avec des commentaires me souhaitant la mort ou l’enfermement à vie.

Pour ma part, ma communauté à vraiment étés exceptionnelle en signalant les menaces de mort que je recevais, à moi pour que je les retire ou au à la plate-forme sur lesquelles elles étaient pour qu’elles soient retirées.

De plus, beaucoup d’entre eux prenaient ma défense envers ceux qui n’avaient vu que l’article en leur expliquant rapidement l’affaire, voire en donnant directement ma vidéo réponse pour qu’ils puissent connaître ma version des faits.

Bref… merci à eux pour leur aide et leur incroyable soutien.

Pour YouTube, je ne leur en veux vraiment pas, au contraire, depuis des années je peux poster dessus et avec une certaine mise en avant malgré le sujet très controversé sans avoir tellement de problèmes (3 strikes seulement avant ça) et aujourd’hui, avec le déferlement de signalements reçus, je ne m’étonne pas qu’ils soient obligés de supprimer celles qui en reçoivent le plus.

Alors oui, ils m’ont supprimé 5 vidéos, mais je les referai en mieux et ils ont eu l’amabilité de ne pas supprimer la chaîne entière (pour l’instant) donc je ne m’en plains pas plus que ça.

Pour les deux journalistes, selon moi ils voulaient simplement faire supprimer la chaîne et mon association airsoft, car elle ne correspond simplement pas à leurs idéologies politiques. Ils ne savaient sûrement pas que cette histoire de « terroristes d’ultra droite » était déjà finie depuis longtemps et qu’elle s’était soldée par un « on est tous passés pour des cons dans cette histoire » de la part des journalistes qui s’étaient saisis de l’affaire à l’époque.

Mais finalement ça leur a été très profitable, car ça a relancé cette histoire à beaucoup qui ne s’en souvenaient même plus et qui pensent, encore aujourd’hui, que le « terrorisme d’ultra droite » est d’actualité malgré une représentation quasi nulle dans le monde.

Breizh-info.com : Globalement, que pensez-vous du traitement de la question des armes à feu en France par la presse dite « mainstream » ?

Code-Reinho : Pour la question des armes à feu… ils ne connaissent simplement pas le sujet, je lis beaucoup d’articles de ces journaux-là et TOUT ne tourne qu’autour des clichés des tireurs.

Leur visions des armes est comme celle d’un enfant qui appelle tous les fusils « des qualachnikof », toutes les armes de poing « des glauques » et le tout en pensant que les possesseurs d’armes sont tous, soit des terroristes, soit des paysans.

Le problème avec eux, c’est qu’ils sont obligés par leur métier de parler de tous les sujets, même ceux qu’ils méprisent, donc ils en racontent n’importe quoi.

Ça s’est très bien vu dernièrement avec leur réaction ridicule au fait que l’État voulait informatiser les autorisations de détention d’armes à feu… Selon eux, le but était d’empêcher les trafics d’armes de guerre alors que dans les faits, ça ne servait qu’à faciliter les démarches administratives et à mettre une pression autour des chasseurs pour leurs carabines de jardin.

Leur méconnaissance autour de ce sujet est visible par n’importe quel enfant et leur mépris envers la communauté des possesseurs d’armes légales est juste pitoyable.

Breizh-info.com : Globalement, la passion des armes est-elle une passion d’extrême droite selon vous ?

Code-Reinho : Tout le monde veut se sentir en sécurité, quel que soit son bord politique, et force est de constater que les armes à feu attirent tout le monde (l’incompétence du gouvernement en matière de défense des citoyens aide beaucoup à ça).

Je reçois constamment des commentaires de personnes de gauche me demandant d’arrêter de leur taper dessus, car même s’ils sont de gauche, ils apprécient et possèdent des armes à feu.

Je suis obligé de leur répondre à chaque fois que c’est sur un seul type de gauchistes sur lesquels je tape : ceux qui foutent la merde en France.

Des personnes qui se manifestent comme étant de gauches ET possesseurs d’armes (voire passionnés d’armes) j’en vois tous les jours dans les commentaires de mes vidéos, en messages privés, voire dans les stands de tir.

« Les armes à feu c’est un truc d’extrême droite », on appelle simplement ça un cliché pour journaliste incompétent.

Breizh-info.com : Nous avions rédigé un article (ici) sur les fake news qu’ils écrivent à longueur d’année notamment sur les armes à feu et la criminalité aux États-Unis. Votre chaîne n’a-t-elle pas vocation, dans les années à venir, outre la présentation des armes, à faire de la pédagogie à ce sujet ?

Code-Reinho : Pour les fausses informations qu’ils font circuler, c’est facile à comprendre, l’évolution de la société va complètement à l’encontre de leur vision utopique d’une société, ils sont obligés de trouver des combines pour l’expliquer sans tomber dans la dissonance cognitive ni se faire traiter d’extrême droite (ce qui serait le cas s’ils partageaient de vraies informations et qu’elles étaient traitées de manière objective).

En gros, ils sont prisonniers de leurs croyances et n’arrivent pas à les remettre en question et rien ne changera tant qu’ils ne reviendront pas sur les quelques légendes urbaines qu’ils chérissent, comme par exemple :

  • L’immigration est une chance pour la France, car ça permet d’avoir de la main-d’œuvre pas chère pour des boulots de merde.
  • Les États en ont quelque chose à carrer du terrorisme d’ultra droite, car il représente quand même 0,01 % du terrorisme mondial.
  • Créer de nouvelles lois obligera Jean-djihad à déclarer son PKM et sa caisse d’explosif, tant pis si les Français n’auront après ça plus aucun moyen de se défendre (on rappelle qu’aujourd’hui les bombes au poivre sont interdites au transport… on en est là).

Il y en a plein d’autres, mais pour moi celles-là sont les principales.

Sinon ma chaîne FAISAIT de la pédagogie, mais désormais je préfère ne faire plus que des présentations d’armes sur le ton du divertissement. Je pense qu’en termes de sujets politiques, j’ai fait le tour de tous les sujets.

Pour la pédagogie et la politique, d’autres chaînes françaises font ça également et je préfère leur laisser la main en me contentant de les mettre en avant, voire en les aidant sur l’écriture.

Breizh-info.com : Il semblerait toutefois que vous soyez énormément soutenu par les internautes. Comment expliquez-vous cet attrait pour les armes, pas si « naturel » que cela en France, pays dans lequel les citoyens pensent encore que la police, à qui ils ont confié leur sécurité, les aidera en cas de coup dur ?

Code-Reinho : Je pense que ma chaîne n’est pas soutenue en raison d’un attrait pour les armes à feu, mais en tant que chaîne de divertissement qui s’en prend plein la gueule, car le thème, le ton et cet humour acide ne sont pas politiquement acceptables.

Par exemple, personnellement, je ne m’intéresse absolument pas du tout aux jeux vidéos, par contre si demain la chaîne « joueur du grenier » se faisait attaquer, je serais le premier à prendre sa défense, car cette chaîne me fait mourir de rire à chaque épisode et donc, je n’accepterais pas qu’un pigiste au QI négatif s’attaque à ceux qui me remontent le moral par des fous rires âpres durant une journée de merde.

Selon moi, le soutien impressionnant que je reçois n’est simplement pas politique, mais dû à une attaque injustifiée envers une chaîne YouTube qu’ils apprécient par des branquignols qui brandissent comme seuls arguments des points godwin via de la culpabilité par association.

Surtout que le seul lien qui me lie, moi, à du « terrorisme d’extrême ultra droite »… c’est 10 vieillards armés de chaussettes remplies de cailloux qui ne font que partager des vidéos YouTube depuis un local qui pue la pisse… c’est maigre comme indice.

C’est vrai que ma chaîne est surtout connue pour son côté politique et c’est sur ça que je suis attaqué, mais dans les faits, les vidéos parlant politiques ne représentent même pas un dixième de la chaîne.

Breizh-info.com : Comment peuvent faire ceux qui vous suivent pour vous aider, pour vous soutenir ?

Code-Reinho : J’ai déjà reçu beaucoup trop d’aide et de soutien pour me permettre de demander quoi que ce soit de plus.

Avec ceux qui ont partagé ma vidéo réponse, qui m’ont défendu sur les réseaux sociaux, qui m’ont aidé sur tipeee et tous les messages de soutien que j’ai reçus d’un peu partout… tout ça qui s’est fait de manière spontanée, ça m’a vraiment motivé à me remettre à fond sur la chaîne.

Actuellement il ne reste plus qu’à attendre et voir comment la situation va évoluer. L’un des articles qui avaient été faits sur moi avec celui de Slate.fr comme source a déjà été retiré par son auteure et avec ses excuses pour l’avoir écrit… merci à elle pour ça et en espérant que les autres suivront.

Propos recueillis par YV

Crédit photo : DR
[cc] Breizh-info.com, 2020, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine – V

.
- Je soutiens BREIZH-INFO -

Florian Philippot réagit à la manif anti-Pass Sanitaire sur BFMTV

Florian Philippot réagit à la manif anti-Pass Sanitaire sur BFMTV https://www.youtube.com/watch?v=NXtvjpY8aOg Photo d’illustration : DR  Breizh-info.com, 2021, dépêches libres de copie et...

Rennes. Wilhem Houssin, un père de famille tabassé à mort par une « une bande de jeunes »

Wilhem Houssin était un père de famille de 49 ans. Il a été tué lors d'une agression gratuite par une...

Articles liés

Insolite. En Espagne, un atelier d’impression d’armes 3D démantelé

Un trafic d'armes démantelé par la police espagnole, une information plutôt banale à première vue. Sauf que l'arsenal en question, saisi aux Canaries, a...

USA. L’Iowa devient le 19e État à établir le port constitutionnel des armes à feu

L'État de l'Iowa, aux USA, vient d'adopter une loi qui en fera le 19e État à promulguer le Constitutional Carry, également connu sous le...

Insolite. Il teste la résistance balistique d’un Nokia 3310

Le Nokia 3310 est un téléphone sorti le 12 octobre 2000 en remplacement du Nokia 3210. Ce téléphone a été extrêmement populaire : environ 126 millions d'exemplaires ont été écoulés jusqu'à son retrait...

Rennes. Cinq personnes interpellées en lien avec le trafic de drogue

Le journal Ouest France révèle que tôt ce 24 mars, cinq personnes ont été arrêtées par le Raid, dans le quartier de Villejean. « Ces...