Fourrière et confinement. La Ligue des conducteurs demande l’annulation des frais

A LA UNE

Florian Philippot : « Notre pays est incontestablement dans les mains de personnes qui veulent retirer aux Français un maximum de libertés » [Interview]

Parmi les politiques qui sont montés au créneau ces derniers mois contre la tyrannie sanitaire mise en place en...

Hold-up. Pierre Barnerias, l’auteur du documentaire, s’explique

Après le succès de Hold-Up, un documentaire sur le Covid, dont la version de travail a été diffusée en...

Discours de De Gaulle à Quimper en 1969 : coulisses d’un ratage historique

Le 2 février 1969, Charles De Gaulle prononce à Quimper le dernier discours de sa carrière. Pour la première...

Immigration et invasion de l’Europe. Pour Jean-Yves Le Gallou, « Tous les pays européens ont été victimes d’un coup d’Etat, des médias et des...

Jean-Yves Le Gallou, président de la fondation Polémia, enchaine les livres majeurs, avec la sortie de « L'invasion de...

Covid-19. Second pic épidémique planétaire 2020 franchi en 2ème quinzaine de novembre : l’hémisphère nord est le plus touché

Résumé de la situation  Au niveau planétaire, la contamination poursuit sa progression principalement en Europe et en Amérique du...

Les personnes dont les voitures ont été confisquées juste avant le confinement sont inquiètes, et on les comprend : après deux mois de confinement, les frais de fourrière peuvent coûter excessivement cher. À l’approche du déconfinement le 11 mai, la Ligue de Défense des Conducteurs et les avocats de l’Automobile Club des Avocats demandent donc l’annulation des frais journaliers de fourrière correspondant à la durée du confinement.

« Un grand nombre de fourrières ont fermé leurs portes au public, depuis le début du confinement. À Paris, par exemple, toutes les fourrières et préfourrières sont fermées depuis le 25 mars 2020. De nombreux automobilistes ont ainsi été empêchés de récupérer leur véhicule mis en fourrière et ne pourront en reprendre possession qu’à réouverture. Or, rappelons que les fourrières font payer aux automobilistes, lorsqu’ils viennent récupérer leur véhicule, des frais journaliers, qui s’accumulent donc jour après jour » explique l’association de défense des automobilistes.

Dans la plupart des villes de France, les tarifs s’élèvent à la somme de 6,36 € par jour pour une voiture, et 3 € par jour pour un deux-roues. Mais à Paris, ces frais atteignent 29 € par jour (soit un total de 1 363 € pour un véhicule immobilisé en fourrière depuis le 25 mars).

« Les automobilistes vont-ils devoir payer des frais pour toute la durée de garde en fourrière, alors qu’ils ne pouvaient tout simplement pas aller chercher leur véhicule pendant le confinement en raison de la fermeture des fourrières ? » s’interroge la Ligue de Défense des Conducteurs.

Selon Matthieu Lesage, avocat et vice-président de l’Automobile Club des Avocats : « Il serait injuste que les automobilistes venant récupérer leur véhicule quand les fourrières rouvriront leurs portes, soient obligés de régler les frais correspondant aux jours de garde en fourrière pendant la durée du confinement ».

Espérons, pour les automobilistes, que les fourrières jouent le jeu, un peu comme l’aéroport de Brest a décidé de le faire vis-à-vis des usagers ayant leurs voitures sur le parking de ce dernier, avec des prix qui, en tant normal, relèvent déjà du racket, mais qui après deux mois de confinement, pourraient exploser.

Crédit photo : DR
[cc] Breizh-info.com, 2020, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine – V

LA QUOTIDIENNE

Recevez chaque matin dans votre boîte mail la Quotidienne de BREIZH-INFO

- Pour soutenir BREIZH-INFO et l'info sans filtre -

Les derniers articles

Castex, l’homme à rien faire de Macron – JT TV Libertés du jeudi 26 novembre 2020

Au programme ce soir, les explications de Jean Castex. Deux jours après la prise de parole d’Emmanuel Macron, le...

Serbie. Arnaud Gouillon (Solidarité Kosovo) nommé Secrétaire d’État en charge de la Diaspora

En Serbie, le gouvernement réuni en Conseil des ministres vient de nommer Arnaud Gouillon au poste de Directeur du...