st_gildas_pardon

Malgré la levée prochaine du confinement en France, certaines restrictions sanitaires vont venir perturber l’été 2020 en Bretagne. À commencer par nos célèbres pardons dont plusieurs sont d’ores et déjà annulés.

Un été sans pardons bretons ?

En raison des mesures prises par l’État suite à la pandémie de Covid-19, tous les pardons bretons sont annulés jusqu’à la mi-juillet dans le Morbihan. Une décision prise par les autorités religieuses du diocèse, en lien avec la préfecture du département. À Ploemeur par exemple, les pardons de Saint-Bieuzy, à Kerroc’h, le 17 mai, de Sainte-Ninnoch, le 4 juin, de Saint-Maudé, le lundi de la Pentecôte et de Saint-Léonard, le 5 juillet n’auront pas lieu. En revanche, les pardons de Sainte-Anne, le 26 juillet, et Notre-Dame-de-la-Garde, à Lomener, le 2 août sont toujours maintenus pour l’instant.

En Loire-Atlantique, l’excellent pardon de Saint-Gildas-des-Bois, qui a renoué avec la tradition bretonne depuis quelques années et dont nous avons déjà relaté le déroulement par le passé, prévu le premier dimanche du mois de juillet, est maintenu pour l’heure mais une mauvaise nouvelle est fortement possible d’ici là.

Des annulations qui se justifient du fait que les pardons traditionnels ne peuvent se faire dans des conditions optimales quant aux risques compte tenu de la situation sanitaire actuelle.

Des annulations un peu partout en Bretagne

Il n’y a pas qu’à Ploemeur que la résignation a gagné les rangs des organisateurs. D’autres annulations de pardons sont à signaler dans de nombreuses communes de la péninsule bretonne.

À Tréguier, la procession du pardon de Saint-Yves ne pourra se dérouler dans les rues le 17 mai prochain pour ces mêmes motifs sanitaires. Mais les célébrations sont malgré tout maintenues, à la différence près qu’elles se feront sans assemblée ni rassemblement public. Les cérémonies seront retransmises en direct sur les réseaux sociaux, sur le site internet de la paroisse et sur la radio diocésaine.

Toujours en Pays de Trégor, à Plestin-les-Grèves, c’est le pardon de Saint-Haran, prévu le lundi de la Pentecôte (1er juin), qui a été annulé tandis que les bénévoles donnent rendez-vous aux fidèles en 2021.

Le 4 mai dernier, ce sont cette fois les organisateurs du pardon de La Baule qui annonçaient l’annulation de celui-ci, lequel devait se tenir du 20 au 23 août 2020. Avec une fréquentation de plusieurs dizaines de milliers de spectateurs chaque année et un défilé du dimanche comptant à lui seul entre 15 000 et 20 000 personnes, la décision semble donc logique de la part l’Association Culturelle Bretonne de La Baule, organisatrice. Cette annulation est une première depuis 1945 mais les organisateurs prévoient de refaire jouer le bagad de Lann-Bihoué, initialement prévu en 2020, l’année prochaine.

Enfin, pour se tenir informer de l’actualité religieuse en Bretagne et du calendrier des pardons dans les prochaines semaines, le site Ar Gedour est un outil indispensable.

AK

Crédit photo : DR (photo d’illustration)
[cc] Breizh-info.com, 2020, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine